Une question ? Nous vous répondons :
9h30-12h & 14h-17h
0565780195

mercredi 5 octobre 2022

Sainte Faustine

Le Carême, est la période de 40 jours de pénitence qui précède la fête de la résurrection du Christ, le jour de Pâques.

Carême 2022

Le carême est un temps de préparation à la commémoration de la Passion et de la Résurrection du Christ.

« Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras à la poussière. »

Le Carême commence le mercredi des Cendres. Ce jour là, le prêtre dit « Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle ». Il impose les cendres sur le front des fidèles, en signe de l’espérance en la miséricorde de Dieu.

« Voici le temps béni du Carême donné pour se consacrer à notre vocation humaine : l’union à Dieu dans l’Amour qui rayonnera sur le monde entier. » Mgr Aupetit

Le Chrétiens vit la période de carême comme une période d’approfondissement, de prière et de détachement des biens matériels en préparation de la fête de Pâques ;

Pendant ces quarante jours l’alimentation est de fait, plus frugale.

« Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, afin qu’il ne paraisse pas aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est présent dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. »

Le Carême à travers deux pieuses dévotions

Parmi les dévotions que nous pouvons pratiquer durant le carême de cette année sont La dévotion au mystère de la Passion de notre Seigneur Jésus- Christ et le chapelet du précieux sang.

Le Chemin de Croix

Quoique très ancien, il se répandit grâce aux Franciscain. Un bref du pape Innocent XI (5 septembre 1686) permet aux Franciscains d’installer des stations dans leurs églises. Puis le bref Exponi nobis du 16 janvier 1731, le pape Clément XII permet plus lar- gement l’érection de chemins de croix dans n’importe quel lieu pieux appar- tenant à l’Ordre.

Ce n’est qu’en 1862 que le Saint-Siège parmis que tous prêtre puisse en érigé un dans les églises et oratoires. Pratiquer le carême par le chemin de Croix, seul ou à plusieurs, dans une église ou chez soi, tout spécialement chaque vendredi et l’un des meilleur moyen pour s’unir intimement au mystère de la Rédemption, au mystère de l’Amour de Dieu pour les hommes.

« Participer signifie avoir part. Que veut dire avoir part à la croix du Christ ? Cela veut dire faire l’expé- rience dans l’Esprit Saint de l’amour que la croix du Christ cache en elle. Cela veut dire reconnaître, à la lu- mière de cet amour, sa propre croix. Cela veut dire la prendre sur ses épaules et, toujours en vertu de cet amour, marcher…

Marcher tout au long de la vie, en imitant Celui qui « endura une croix, dont il méprisa l’infamie, et qui est assis désormais à la droite du trône de Dieu ». (He 12, 2) » S.S. Jean-Paul II, Vendredi saint de l’an 2000

Chapelet du très Précieux sang

Cette dévotion est issue de l’institu- tion de la fête du « Précieux Sang de Jésus » (fêté le 1er juillet) par le bien- heureux pape Pie IX lors de son exil en 1849. S.S. Benoit XVI en parla dans son Angelus du 5 juillet 2009.

Le Chapelet du Précieux Sang est composé de 33 grains, en mémoire des 33 années de la vie terrestre de Jésus. La prière du Notre-Père est ainsi récitée 33 fois en cet honneur.

Durant ce chapelet on médite sur les 7 circonstances principales où par amour pour nous et pour notre salut, le Seigneur Jésus-Christ donna son sang : La circoncision ; L’agonie à Gethsémani ; La flagellation ; Le couronnement d’épines ; La montée au Calvaire ; Le crucifiement ; Le coup de lance.