Une question ? Nous vous répondons :
9h30-12h & 14h-17h
0565780195

jeudi 7 juillet 2022

Saint Ralph Milner

Madeleine Aumont, (1924 - 2016) est une catholique française, ayant reçu quarante-neuf apparitions christiques du 28 mars 1972 au 6 octobre 1978.

Dozulé

Ouverture du Livre de Vie (Dozulé) - par Jean-Pierre Jouanneault

Le 7 juillet 1978, Jésus apparaît à Madeleine : assis, devant une table comme un autel, mais l’autel qui est dans la chapelle n’y était plus; c’était une table toute blanche, comme de la pierre blanche.

Sur cette table, des livres étaient ouverts, six ou sept, je ne sais pas exactement. Puis un autre livre, ouvert également, que Jésus tient dans Ses Mains. Il me dit :


« Voulez-vous avoir la gentillesse de dire ceci à haute voix? »

« Attention, vous tous qui tenez voilées les Paroles prophétiques qui vous ont été remises, le livre que Je tiens entre Mes Mains, c’est le LIVRE DE VIE, que Mon Père vient de Me donner le pouvoir d’ouvrir, et c’est sur cette montagne bénie et sacrée, lieu qu’Il a choisi, que va se rénover toute chose. C’est ici que vous verrez la Cité Sainte, la Jérusalem nouvelle.

Et voici qu’apparaîtra la demeure de Dieu parmi vous. Mais alors se frapperont la poitrine ceux qui luttent et refusent d’entendre les paroles que cette humble servante a prononcées.

Vous à qui J’ai demandé d’annoncer Mon Message, vous êtes coupables de laisser le monde dans l’ignorance de ce qui doit arriver bientôt.

Ne vous appuyez pas sur votre propre réflexion. Pourquoi luttez-vous puisque Je vous ai donné Ma Grâce dogmatique? Par pitié, Je vous demande de M’écouter, Mon Cœur déborde de Miséricorde. »


Jésus se lève. La Table disparaît et Il me sourit longuement.

« Aujourd’hui encore vous Me voyez, mais vous ne Me verrez plus, et cependant Je continuerai de vous visiter par Mon Corps et par Mon Sang. Mais quand cette Croix sera élevée de terre, là vous Me reverrez. Car à ce moment-là, Je dévoilerai aux Églises les Mystères qui sont écrits dans le LIVRE DE VIE qui vient d’être ouvert. »

Le Livre de Vie et son ouverture furent annoncés par l’Apocalypse de St Jean. « Ensuite, je vis les morts, grands et petits, debout devant le trône. Des livres furent ouverts. Un autre livre encore fut ouvert, le livre de vie.

Les morts furent jugés selon ce qu’ils avaient fait, d’après ce qui était écrit dans les livres. » Apoc 20.12
« Quiconque n’avait pas son nom inscrit dans le livre de vie fut jeté dans le lac enflammé. » Apoc 20.15
« Mais rien d’impur n’entrera dans cette ville, ni personne qui se livre à des pratiques abominables et au mensonge. Seuls entreront ceux dont le nom est inscrit dans le livre de vie, qui est celui de l’Agneau. » Apoc 21.27
L’Apocalypse de l’Apôtre Saint Jean est le livre des Révélations données par Jésus pour les temps qui précèdent les Tribulations, c’est-à-dire le Grand Avertissement, où nous verrons l’état de notre âme, ce qui est écrit dans le Livre de Vie, et les Châtiments annoncés qui suivront.

Les ultimes promesses de Jésus au monde entier

Dans la 35ème apparition du 5 décembre 1975, Jésus fait à Madeleine Aumont 10 promesses merveilleuses pour le monde entier.

La petite chapelle était pleine de monde, et la joie de Madeleine était grande, aussi ne put-elle s’empêcher de crier en voyant la Lumière : « Voilà la Lumière. » Elle s’est levée et s’est dirigée vers le Saint-Sacrement exposé. Jésus apparaît souriant, les mains tendues vers Madeleine comme pour l’accueillir, et Il dit : « Dites à haute voix ce que vous allez voir » : « De Sa Main gauche Jésus écarte Sa robe de Sa poitrine. Jésus me sourit et me dit : « de Son Cœur » je reprends donc tout haut… :


« De Son Cœur, sortent des rayons rouges et blancs. Sa main droite est tendue vers nous. « Les flammes de Mon Cœur Me brûlent », dit Jésus. Plus que jamais, Je veux les verser à chacun d’entre vous. Voici ce que Je promets à l’humanité tout entière, quand elle connaîtra Mon Message et le mettra en pratique :
1. J’adoucirai l’amertume où se plonge l’âme des pécheurs.
2. Je multiplierai de grâces l’âme des prêtres et des religieuses, car c’est par elles que doit être connu Mon Message.
3. Je garderai près de Mon Cœur les âmes pieuses et fidèles, elles M’ont réconforté sur le chemin du Calvaire.
4. Je verserai les rayons de Ma Grâce, au moment où ils connaîtront Mon Message, aux païens et à tous ceux qui ne Me connaissent pas encore.
5. J’attirerai à l’Unité de l’Église l’âme des hérétiques et des apostats.
6. Je recevrai dans la demeure de Mon Cœur les enfants et les âmes humbles, afin qu’ils gardent une affection spéciale à notre Père des Cieux.
7. J’accorderai des grâces de tout ordre à ceux qui, connaissant Mon Message, persévéreront jusqu’à la Fin.
8. Je soulagerai les âmes du Purgatoire, Mon Sang éteindra leurs brûlures.
9. Je réchaufferai les cœurs les plus endurcis, les âmes glacées, celles qui blessent le plus profondément Mon Cœur.
10. Je promets à tous ceux qui viendront se repentir au pied de la Croix Glorieuse, et qui diront tous les jours la prière que Je leur ai enseignée, qu’en cette vie, Satan n’aura plus de pouvoir sur eux et que, pour tout un temps de souillure, en un instant, ils deviendront purs et seront fils de Dieu pour l’Éternité.
Mon Père, dont la Bonté est infinie, veut sauver l’humanité qui est au bord de l’abîme. Par cet ultime Message, il faut vous préparer. Sachez que c’est au moment où vous n’y croirez plus, que s’accomplira le Message, car vous ne savez ni le jour ni l’heure où Je reviendrai dans la Gloire. »

"Pitié Mon Dieu... " la prière demandée par Jésus à Dozulé - par Jean-Pierre Jouanneault

Message donné à Madeleine le vendredi 7 septembre 1973 : « Faites la génuflexion et saluez… Dites ceci à haute voix : » « Réjouissez-vous, Jésus de Nazareth, le Fils de l’Homme ressuscité, est là devant moi, environné de lumière. Ses Mains et Son Visage resplendissent comme le soleil. Son regard est Amour et Bonté. Et voici ce que dit le Premier et le Dernier et le Vivant, à vous tous qui en êtes les témoins : Réjouissez-vous, réjouissez-vous sans cesse dans le Seigneur. Que votre joie soit connue de tous les hommes. Réjouissez-vous comme la servante du Seigneur ici présente surabonde de Joie dans la Lumière qu’elle découvre. Soyez humbles, patients et charitables… » Puis, le regard plus grave, Jésus dit : « Baisez la terre trois fois par pénitence pour l’Iniquité. » Jésus avait le regard très triste, et Il regardait les gens dans la chapelle, comme s’Il voyait le monde entier. Madeleine lui a alors demandé pourquoi Il était si triste. Jésus a répondu: « Je suis triste à cause du manque de Foi dans le monde, à cause de tous ceux qui n’aiment pas Mon Père. » Puis : « Dites ceci à haute voix : » « Allez tous en procession à l’endroit précis où la servante du Seigneur a vu la Croix Glorieuse, et tous les jours dites cette humble Prière, suivie d’une dizaine de chapelet. » Puis Jésus dit : « Dites le chapelet en entier, ainsi que les personnes qui le disent avec vous. » Jésus a dicté la Prière suivante, phrase par phrase, et Son regard était très triste et très lointain : « Pitié Mon Dieu, pour ceux qui Te blasphèment, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. » « Pitié Mon Dieu, pour le scandale du monde, délivre-les de l’esprit de Satan. » « Pitié Mon Dieu pour ceux qui Te fuient. Donne-leur le goût de la Sainte Eucharistie. » « Pitié Mon Dieu, pour ceux qui viendront se repentir au pied de la Croix Glorieuse, qu’ils y trouvent la paix et la Joie en Dieu notre Sauveur. » « Pitié Mon Dieu, pour que Ton Règne arrive, mais sauve-les, il en est encore temps… car le temps est proche, et voici que Je viens. Amen, viens Seigneur Jésus. » Madeleine a récité le chapelet comme le Seigneur le lui avait demandé. Jésus l’a regardée tristement tout le temps qu’elle a récité le chapelet. Puis, à la fin, Il a dit : « Seigneur, répands sur le monde entier les trésors de Ton infinie Miséricorde. » « Ayez la bonté de répéter ceci : « Vos amici Mei estis, si feceritis quae Ego praecipio vobis. » Vous êtes Mes amis Si vous faites ce que Je vous commande. « A chaque fois que vous témoignerez en Mon Nom, ayez la bonté de répéter ceci. » Prier tous les jours cette prière comme demandée par Notre Seigneur Jésus donne la grâce suivante : “Chaque foyer qui la dira avec une grande ferveur sera protégé de tout cataclysme, puis Je verserai dans leurs coeurs Ma Miséricorde”. Jésus de Nazareth, le 28 mars 1975

Et alors apparaîtra dans le ciel le Signe du Fils de l'Homme (Dozulé) - par Jean-Pierre Jouanneault

« Et alors apparaîtra dans le ciel le Signe du Fils de l’homme » Mt24,30

Le 8 novembre 1972 à 4h 35 du matin, Madeleine priait les bras en Croix à sa fenêtre, la Croix Lumineuse se forme, et elle entend :
« Pénitence, Pénitence, Il est temps de sauver tous ces pécheurs qui n’aiment pas Jésus. »
Saint Matthieu en 11,20 nous dit bien :
« Alors Il se mit invectiver à invectiver contre les villes qui n’avaient pas vu ses plus nombreux miracles, mais n’avaient pas fait pénitence ».
Madeleine reçoit aussi un secret concernant une menace proche pour l’Humanité.
« C’est bientôt par la Croix, celle que j’aime, que Jésus viendra sauver le Monde ».Cette voix me parlait très doucement, et paraissait très triste. Cette Croix lumineuse est merveilleusement belle, d’une clarté, d’une limpidité à laquelle aucune lumière d’ici-bas n’est comparable, ni la lumière du soleil, ni aucune autre lumière. Cette Lumière céleste ne fait pas mal aux yeux, elle n’éblouit que l’esprit.»
Le 7 décembre 1972 à 4h 35 Madeleine entendit en latin « Audivi vocem de caelo dicentem mihi », une voix du ciel qui lui disait :
« Dites au prêtre de faire élever à cet endroit la Croix Glorieuse et au pied, un sanctuaire. Tous viendront s’y repentir et y trouver la Paix et la Joie. »
Le 19 décembre 1972 à 4h 35, la merveilleuse Croix est apparue pour la quatrième fois, et Madeleine a entendu : « Vous verrez cette Croix encore trois fois. »

Le 20 décembre 1972 à 4h 35, Madeleine a vu la Croix comme les quatre fois précédentes, à la même heure, à la même place, et elle entendit : « Dites au prêtre que la Croix Glorieuse, élevée à cet endroit, soit comparable à Jérusalem. (à l’altitude de 738 m) »
« N’ayez pas peur, Je suis Jésus de Nazareth le Fils de l’Homme ressuscité. » 27 déc. 1972
« Ayez la bonté de répéter ceci : Ô sorte nupta prospera Magdalena ! Annonciate virtutes ejus, qui vos de tenebris vocavit in admirabile Lumen Suum. »
Ô Madeleine qu’un sort heureux a fait épouse ! Annoncez les merveilles de Celui qui vous a appelée des ténèbres à son admirable Lumière.
Et le 7 septembre 1973, devant le Saint Sacrement exposé, Jésus dit en souriant à Madeleine et devant plusieurs personnes présentes ;
« Faites la génuflexion et saluez. Dites ceci à haute voix : Réjouissez-vous, Jésus de Nazareth, le Fils de l’Homme ressuscité, est là devant moi, environné de lumière. Ses Mains et Son Visage resplendissent comme le soleil. Son regard est Amour et Bonté. Et voici ce que dit le Premier et le Dernier et le Vivant, à vous tous qui en êtes les témoins : Réjouissez-vous, réjouissez-vous sans cesse dans le Seigneur. Que votre joie soit connue de tous les hommes. Réjouissez-vous comme la servante du Seigneur ici présente surabonde de Joie dans la Lumière qu’elle découvre. »
« Soyez humbles, patients et charitables… »
Puis, le regard plus grave, Jésus dit :
« Baisez la terre trois fois par pénitence pour l’Iniquité. »
Jésus avait le regard très triste, et Il regardait les gens dans la chapelle, comme s’Il voyait le monde entier. Madeleine lui a alors demandé pourquoi Il était Si triste. Jésus a répondu:
« Je suis triste à cause du manque de Foi dans le monde, à cause de tous ceux qui n’aiment pas Mon Père. » Puis : « Dites ceci à haute voix : »
« Allez tous en procession à l’endroit précis où la servante du Seigneur a vu la Croix Glorieuse, et tous les jours dites cette humble Prière (voir article Jésus demande d’élever la Croix Glorieuse et le Sanctuaire), suivie d’une dizaine de chapelet. »

La Croix Glorieuse, le Sanctuaire et le Bassin

Le 5 octobre 1973. Jésus ayant pris la place du Saint Sacrement, demande à Madeleine de proclamer :
« La Croix Glorieuse élevée sur la Haute-Butte doit être comparable à la ville de Jérusalem par sa dimension verticale. Ses bras doivent se dresser de l’Orient à l’Occident. Elle doit être d’une grande luminosité. Ainsi en est le Signe du Fils de l’Homme… »
« Faites creuser à 100 mètres du lieu de la Croix Glorieuse, en direction de son bras droit, de l’eau en sortira. Vous viendrez tous vous y laver en signe de purification. »
« Soyez toujours dans la Joie, ne vous lamentez pas sur le cataclysme général de cette génération, car tout ceci doit arriver. Mais voici qu’apparaît dans le ciel le Signe du Fils de l’Homme. Et maintenant doit s’accomplir le temps des nations .Tous se frapperont la poitrine. Après l’évangélisation du monde entier, alors Je reviendrai dans la Gloire. »
Et le 1er mars 1974 Jésus a dit à Madeleine des paroles très graves…que 36 ans plus tard nous vivons et subissons intensément :
« Dites à l’Église qu’elle renouvelle son message de PAIX au monde entier, car l’heure est grave. Satan dirige le monde, il séduit les esprits, les rend capables de détruire l’humanité en quelques minutes. Si l’humanité ne s’y oppose pas, Je laisserai agir et ce sera la catastrophe, telle qu’il n’y en a pas encore eu depuis le déluge – et cela avant la fin du siècle. Tous ceux qui seront venus se repentir au pied de la Croix Glorieuse seront sauvés. Satan sera détruit et il ne restera que Paix et Joie. »
La Grande Tribulation est proche

Le 1er novembre 1974, Jésus déclare :
« Dites aux nations que Dieu a parlé par la bouche de Sa servante. Il lui a révélé que la Grande Tribulation était proche. Car elle a vu le Signe du Fils de l’Homme qui part de l’Orient, est aussitôt à l’Occident. Ce signe du Fils de l’Homme, c’est la Croix du Seigneur. En vérité, Je vous le dis, le temps est venu au monde de se repentir, car un changement universel est proche, tel qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à ce jour et qu’il n’y en aura jamais plus. »
« Quand la calamité de sécheresse prédite s’abattra sur le monde entier, seul le bassin que Dieu a fait creuser contiendra de l’eau, non pour la consommation, mais pour vous y laver en signe de purification. Et vous viendrez tous vous repentir au pied de la Croix Glorieuse, que Dieu demande à l’Église de faire élever. Alors à ce moment-là, toutes les nations de la terre se lamenteront et c’est à cette Croix qu’elles trouveront la Paix et la Joie. »
« Après ces jours de détresse, alors apparaîtra dans le ciel le Fils de l’Homme Lui-même, avec une grande majesté et une grande puissance, venant rassembler les élus des quatre coins de la terre. Heureux les repentants, car ils auront la Vie Éternelle. En vérité, Je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais Mes Paroles ne passeront point. »
Le 28 mars 1975, le Vendredi Saint, dans l’Église paroissiale de Dozulé, Jésus annonce :
« Dites-leur ceci : Sachez que Jésus de Nazareth a triomphé de la mort, que Son Règne est Éternel, et qu’il vient vaincre le monde et le temps. »
« C’est par la Croix Glorieuse, que Madeleine a vue ce jour trois années plus tôt, c’est par la Croix Glorieuse, qui est le signe du Fils de l’Homme, que le monde sera sauvé. Jésus en ce moment, qui est en présence de nous, demande que vous alliez tous en procession à l’endroit où la Croix Glorieuse est apparue. Allez vous y repentir, vous y trouverez la Paix et la Joie. Jésus demande que chaque année y soit célébrée une fête solennelle, en ce jour. »
« Notum fecit Dominus a Magdalena Salutem Suum. »
« Le Seigneur a fait connaître par Madeleine Son Salut. »

Le message de Jésus à Dozulé authentifié par la Bible

Analyste et bibliste, l’auteur «authentifie» les 47 apparitions divines de Dozulé en confrontant les messages délivrés avec les textes bibliques. Il a pu ainsi établir l’exacte concordance du message donné à la voyante Madeleine Aumont avec des segments de phrases contenues dans la Bible. Une telle concordance ne peut être le fruit du hasard. Une femme aussi ignorante que Madeleine n’a pu «citer» la Bible. Dieu seul a pu prononcer ces paroles ! Une recherche passionnante et méthodique, qui satisfera tous ceux qui ont soif d’authenticité et recherchent des appuis solides pour leur foi.

" Malgré le temps qui s'écoulera, votre foi doit rester inébranlable" - Neuvaine donnée par Jésus à Madeleine (Dozulé)

Nous vous proposons de prier cette neuvaine du 19 au 28 mars inclus, jour où Jésus a demandé de venir prier sur la Haute Butte de Dozulé tous les ans. En ces temps où les châtiments annoncés se précisent, cette neuvaine dite avec amour devrait aller droit au Cœur de Jésus.

25 décembre 1975 – Noël – 15h 15 – Premier jour
A 15 heures Madeleine est à la chapelle. Elle savait que Jésus allait venir, et son cœur battait fort. Elle avait du mal à retenir son souffle. Elle s’est mise à genoux dès qu’elle a vu le halo de Lumière apparaître, mais Jésus n’est pas apparu. Elle a entendu une voix forte qui lui disait:
« Dieu a parlé aux hommes. Que ceux qui ont la charge du Message entendent Sa Voix. A cause de leur manque de Foi, le monde entier connaîtra de grandes catastrophes qui bouleverseront les quatre coins de la terre. Ce que vous vivez en ce moment n’est que le commencement des douleurs. L’humanité ne trouvera pas la Paix, tant qu’elle ne connaîtra pas Mon Message, et ne le mettra pas en pratique. »
A ce moment Jésus apparaît et continue à déclarer :
« Voulez-vous avoir la bonté de venir ici pendant huit jours de suite. Vous direz une neuvaine que Je vous dicterai chaque jour. Mon Père, dont la Bonté est infinie, veut faire connaître au monde Son Message, pour éviter la catastrophe. Plus que jamais Je veux verser un flot de Ma Grâce à toutes ces âmes en détresse. Et voici ce que je promets à chacune de ces âmes quand elles connaîtront Mon Message, et le mettront en pratique. »
A ce moment-là, Jésus porte la main à Son Cœur, Il écarte Sa robe et il en sort des rayons rouges et blancs. L’autre main est tendue vers Madeleine, vers nous, vers le monde.
Jésus dit, et je répète chaque phrase :
« Le premier jour, J’adoucirai l’amertume où se plonge l’âme des pécheurs. »
« Dites avec moi : « Notre Père »
Jésus le dit en entier tout doucement avec Madeleine.
« Dites trois fois « Je vous salue Marie » Madeleine récite seule.
« Dites : Par Ta douloureuse Passion, Seigneur, prends pitié de nous et du monde entier. »
« Gloire à Dieu au plus haut des Cieux, Paix et Joie sur la terre aux hommes qu’Il aime. »
« Vous direz ceci tous les jours. »
Jésus disparaît.

Le 26 décembre 1975 à 17h 15 – Deuxième jour
La Lumière, puis le Seigneur se présente comme la veille, Il porte Sa main gauche à Son Cœur, et il en sort des rayons rouges et blancs. Sa main droite est tendue vers Madeleine et le monde. Bien que Jésus n’ait pas demandé à Madeleine de répéter chaque phrase, elle le fait d’elle même, car Il marquait une pause.
« Le deuxième jour. Je multiplierai de grâces l’âme des prêtres et des religieuses, car c’est par elles que doit être connu Mon Message. »
Jésus dit :
« Notre Père » et Madeleine a poursuivi seule la prière.
Jésus continue :
« Dites trois fois : Je vous salue Marie … » Madeleine les dit seule.
Puis Jésus continue :
« Par Ta douloureuse Passion, Seigneur, prends pitié de nous et du monde entier.
Gloire à Dieu au plus haut des Cieux. Paix et Joie sur la terre aux hommes qu’il aime. »
Jésus tend Ses deux Mains vers Madeleine, sourit et disparaît.

Le 27décembre 1975 à 17h 15 – Troisième jour à la Chapelle.
De sa place, Madeleine voit la Lumière apparaître comme d’habitude. Elle se lève, Jésus apparaît, les mains ouvertes, tendues vers elle. Elle s’est mise à genoux, et a salué. A ce moment-là, des rayons rouges et blancs scintillants, jaillissaient de Son Cœur, et Jésus dit :
« Le troisième jour, Je garderai près de Mon Cœur les âmes pieuses et fidèles ; elles M’ont réconforté sur le Chemin du Calvaire. »
Jésus dit :
« Notre Père » et Madeleine a poursuivi seule la prière.
Jésus continue :
« Dites trois fois : Je vous salue Marie …. » Madeleine les dit seule.
Puis Jésus continue :
« Par Ta douloureuse Passion, Seigneur, prends pitié de nous et du monde entier. »
« Gloire à Dieu au plus haut des Cieux. Paix et Joie sur la terre aux hommes qu’il aime. »
« Faites le signe de la Croix », ce que Madeleine fait, puis Jésus disparaît…
Les rayons qui sortent de Son Cœur, commente Madeleine, doivent se répandre sur tous les pécheurs repentants et sur tous ceux qui L’invoquent.

28 décembre 1975 à 17h 15 – Quatrième jour
La Lumière apparaît puis Jésus les mains tendues vers Madeleine. Il lui sourit et dit:
« Le quatrième jour. »
Comme aux fois précédentes, Jésus, d’un geste lent de Sa main gauche, laisse apparaître Son Cœur. Aussitôt, il en sort des rayons rouges et blancs. Il avance Sa main droite; la paume en est visible, et Madeleine répète ce que Jésus lui dicte.
« Je verserai les rayons de Ma Grâce, au moment où ils connaîtront Mon Message, aux païens et à tous ceux qui ne Me connaissent pas encore. »
« Notre Père. » Madeleine a continué après Jésus « Qui êtes aux Cieux… »
« Je vous salue Marie… », et Madeleine a continué seule, et il paraît qu’elle l’a dit seulement deux fois.
« Par ta douloureuse Passion, Seigneur, prends pitié de nous et du monde entier. »
A ce moment-là, Jésus retire Sa Main gauche de Sa poitrine; Il avance les deux mains, lève les yeux au ciel et dit avec force :
« Gloire à Dieu au plus haut des Cieux, et Paix sur la terre aux hommes qu’Il aime. »
Puis Jésus regarde Madeleine et dit :
« Faites le signe de la Croix. »
Madeleine reprend ses yeux de chair, et Jésus disparaît à son regard.

Le 29 décembre 1975 à 18h 30 – Cinquième jour
A 18h 30, quelque chose pousse Madeleine à aller à la chapelle. En arrivant elle aperçoit la Lumière, et Jésus se présente comme d’habitude :
« Le cinquième jour. »
Les rayons sortent de Son Cœur et Madeleine répète:
« J’attirerai à l’Unité de l’Église l’âme des hérétiques et des apostats. »
« Notre Père… »
« Je vous salue Marie… » (trois fois)
Jésus dit le début de chacun des trois « Je vous salue Marie », peut-être en raison de l’oubli de l’un la veille. Puis j’ai répété :
« Par Ta douloureuse Passion, Seigneur,… »
« Gloire à Dieu… Paix et Joie… »
« Faites le signe de la Croix. » Dit Jésus.
Ses mains sont retombées tout doucement, Jésus m’a regardée, m’a souri puis a disparu.

Le 30 décembre 1975 à 17h 30 – Sixième jour
La Lumière est apparue, mais le Christ n’est apparu que quand Madeleine s’est mise à genoux devant la Lumière. Des rayons rouges et blancs sortent de Son Cœur. Il tend la main droite vers l’assistance et dit:
« Le sixième jour, Je recevrai dans la demeure de Mon Cœur les enfants et les âmes humbles, afin qu’elles gardent une affection spéciale à Notre Père des Cieux. »
« Notre Père… », que Madeleine dit seule ainsi que les trois « Je vous salue Marie… », puis :
« Par Ta douloureuse Passion, Seigneur… » ; « Gloire à Dieu… » « Paix et Joie… » « Faites le signe de Croix. »
Puis Jésus disparaît.

Le 31 décembre 1975 à 17h 15 – Septième jour
La Lumière apparaît, puis Jésus se présente comme les jours précédents, Sa main gauche sur Son Cœur d’où sortent des rayons rouges et blancs, et Sa main droite tendue vers l’assistance.
« Le septième jour,
J’accorderai des grâces de tout ordre à ceux qui, connaissant Mon Message, persévéreront jusqu’à la Fin. »
« Notre Père… » ; « Je vous salue Marie… » (trois fois)
« Par Ta douloureuse Passion, Seigneur… »
« Gloire à Dieu… » ; « Paix et Joie sur la terre aux hommes qu’Il aime. »
Les rayons disparaissent, Sa robe reprend sa place et Ses mains sont à nouveau tendues vers Madeleine.

Le 1er janvier 1976, à 17h 40 – Huitième jour
La Lumière apparaît comme d’habitude, et Madeleine voit aussitôt Jésus porter Sa main gauche à Son Cœur d’où sortent des rayons rouges et blancs. Les rayons rouges sont beaucoup plus nombreux; comme du sang jaillissant d’une Source de Vie. Ils sont vivants, montent légèrement et s’étendent en largeur vers le bas, Ils se renouvellent sans cesse.
Comme les jours précédents, Madeleine répète tout haut ce que Jésus lui dit:
« Le huitième jour, Je soulagerai les âmes du Purgatoire, Mon Sang éteindra leurs brûlures. »
« Notre Père… » ; « Je vous salue Marie… » (trois fois)
« Par ta douloureuse Passion, Seigneur… »
« Gloire à Dieu au plus haut des Cieux. » Jésus lève alors Son regard au loin,
« Paix et Joie sur la terre aux hommes qu’Il aime. »
Jésus retire La main gauche posée sur Son Cœur et les rayons disparaissent.
Il dit:
« Faites le signe de la Croix. »,
Jésus sourit et disparaît.

Vendredi 2 janvier 1976, à 17h 53 – Neuvième jour
La Lumière, puis Jésus apparaissent comme d’habitude, les rayons rouges et blancs sortant de Son Cœur. Je répète tout haut ce qu’Il me dit :
« Le neuvième jour, Je réchaufferai les cœurs les plus endurcis, les âmes glacées, celles qui blessent le plus profondément Mon Cœur. »
« Notre Père… « ; « Je vous salue Marie… » (trois fois),
« Par ta douloureuse Passion… » ; « Gloire à Dieu… », »Paix et Joie… ».
« Dites ceci à haute voix »,
et Madeleine répète chaque phrase après Lui :
« Je promets aux âmes qui iront se repentir au pied de la Croix Glorieuse et qui diront tous les jours la prière que Je leur ai enseignée, qu’en cette vie, Satan n’aura plus de pouvoir sur eux, et que pour tout un temps de souillure, en un instant, ils deviendront purs et seront fils de Dieu pour l’Éternité. Mon Père, dont la Bonté est infinie, veut sauver l’Humanité qui est au bord de l’abîme. Par cet ultime Message, il faut vous préparer. »
« Faite le signe de la Croix. »
« Sans dire un mot, méditez dans votre cœur les paroles que vous avez entendues.
Malgré le temps qui s’écoulera, votre foi doit rester inébranlable. »
Jésus sourit longuement et disparaît.

Qui est Madeleine Aumont ?

Dans son livre « Cahiers – 2ème édition de mars 1999 » Madeleine Aumont nous donne de précieuses informations sur les transformations qu’elle subit.

Je suis née le 24 octobre 1924, j’avais donc 47 ans quand Dieu me fit voir pour la première fois la Croix Glorieuse à Dozulé. Mes parents étaient de simples gardiens dans une propriété de Putôt en Auge. Ils ont eu trois enfants, Je me suis mariée le 14 aout 1948 avec Roland Aumont qui travaillait à l’entreprise Tréfimétaux à Dives sur mer, et nous avons eu cinq enfants. J’étais couturière. Notre maison étant devenue trop petite, nous avons décidé de venir habiter Dozulé avec ma mère, mon père étant décédé. Nous avons acheté une maison confortable à l’entrée du bourg de Dozulé assez grande pour loger nos huit personnes, et nous y sommes arrivés le 3 aout 1968.

Puis arriva Pâques 1969, et c’était la troisième année que je ne les faisais pas. Je n’avais pas le temps d’aller à la messe, et cela m’ennuyait tout de même un peu. J’avais un peu honte de moi car j’étais croyante, grâce à ma mère qui m’avait toujours appris à aimer la messe et l’Eglise. Mais ma foi était bien faible, j’admirais ceux qui avaient une grande foi en Dieu.

Enfin, quelques jours avant Pâques 1970, je suis tout de même allée me confesser et dire au prêtre tous mes fautes passées et accumulés depuis si longtemps. Le jour de Pâques arriva, et j’étais heureuse d’avoir communié. J’ai demandé au Seigneur de m’aider afin de ne plus jamais rester si longtemps sans recevoir la communion.

Transformation de Madeleine

Je venais de recevoir la communion, à la messe du Dimanche suivant Pâques, et en revenant de l’autel, sans avoir eu le temps de revenir à la chaise et de m’agenouiller, quelque chose se produisit en moi ; il me semblait que mon être était différent. J’ai ressenti presque comme une défaillance, comme si quelque chose se transformait en moi, j’étais comme ivre de joie et de bonheur. Je sentais quelque chose de merveilleux, d’inexplicable, comme si je venais de découvrir un autre monde, une douceur inexplicable me possédait.

J’avais hâte d’arriver au dimanche suivant, le 12 avril 1970, et en effet c’est ce jour là qu’une vie nouvelle commença pour moi. Aussitôt après la communion une joie intérieure me posséda, et je ressentis une présence intérieure qui n’était pas de ce monde, une présence spirituelle ; c’était la présence de Jésus et de l’Esprit Saint. Mon esprit et celui de Jésus se rencontraient. L’Esprit Saint était en moi, avec moi, et je me sentais entièrement possédée par lui.

Qu’elle était douce cette présence de Jésus en mon âme ! C’était une conversion si soudaine, que je n’osais pas dire : c’est un miracle. Le mot était bien grand pour une pauvre créature comme la mienne. Est-ce possible, qu’à 45 ans, l’Esprit Saint agisse sur un être aussi souillé par le péché que le mien, alors qu’il y a tant de jeunes âmes pures à qui le Seigneur aurait pu donner sa grâce ?

Dès ce jour merveilleux de ma conversion, tous les jours de ma vie, tous les jours de la semaine, pas une seconde cela ne m’a quitté l’esprit. Et cette joie je l’ai toujours possédée intérieurement ; je sentais que Jésus était toujours présent en moi, avec moi. Sachez que l’année 1970 aura été pour moi la plus merveilleuse de toutes mes années passées.

Pâques 1971

Aujourd’hui, Jeudi Saint, je l’ai vécu pleinement avec Jésus, fête du Corps du Christ et de son Amour pour les hommes. Jour où Il a livré son Corps et son Sang. C’est vraiment le Signe de l’Amour, un signe inimaginable, inespéré, mais qui est devenu une réalité. Désormais nous pouvons revivre ce sacrifice, rendre présente cette réalité glorieuse de la mort du Sauveur. Le Corps du Christ est devenu notre nourriture spirituelle. Je vous en conjure communiez souvent, Jésus vous le demande en souvenir du Jeudi Saint, jour où Jésus a institué l’Eucharistie.

Le Vendredi Saint, Jésus a crié en mourant : « Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. » Jésus n’a voulu priver personne du bienfait de sa mort, même celui qui l’a livré, Judas, les pharisiens, les faux témoins de son procès. Il a voulu mourir pour nous sauver tous. Ainsi nous devons aimer nos ennemis, les non-croyants pour essayer de leur apporter un peu de chaleur divine par nos paroles qui pourraient leur donner à réfléchir. Que les persécutés aiment et pardonnent leurs persécuteurs. Jèsus a dit : « Pardonnez à ceux qui vous font du mal, à ceux qui vous haïssent à cause de moi. Vous serez dans la joie pour Moi. »

Le Saint jour de Pâques, Jours après jours, je les ai vécu avec Jésus. Depuis cette grâce que le Seigneur m’a donnée, je me suis engagée comme le jour de ma première communion, mais avec beaucoup plus de conscience et de promesses, à vivre pour toujours avec Jésus, à renoncer au mal, à vivre pleinement avec le Christ, car je possède en moi l’Esprit de Dieu. Et cette lucidité et confiance que je Te promets, Seigneur, jusqu’à mon dernier jour sur cette terre, amour et fidélité. Que je sois désormais un témoin de ta joie !
Madeleine poursuit à nous ouvrir son cœur et son esprit quand elle nous dit : Moi-même, ma conversion a bien été due à l’œuvre de Dieu. Sans l’Esprit Saint, sans l’Esprit de Dieu, l’homme n’est rien, ne peut rien.

Madeleine tient à affirmer que ce n’est pas l’orgueil qui fait écrire ainsi toutes ses pensées, mais une réelle connaissance de sa pauvreté, qui lui fait justement attribuer à Dieu ce qu’elle sait être bien incapable d’écrire par elle-même. Ainsi l’Esprit Saint lui a fait composer cette prière qu’elle adresse chaque jour à son Seigneur Jésus :
« Mon Seigneur et mon Dieu, faites connaître à tous ceux qui vous reçoivent dans la Sainte Communion la joie spirituelle que vous m’avez donnée. Qu’ils puisent comme moi, dans chaque communion, les joies réelles de votre présence, cette douceur inexplicable que je possède depuis des mois, cet amour sans limites. Faites connaître à tous ceux qui vous reçoivent dans la Sainte Hostie, la vraie joie spirituelle. Qu’ils vous reçoivent, comme moi, avec autant de certitude, autant d’enthousiasme pour mon Seigneur Jésus. »

Pendant le temps des vacances je suis heureuse de pouvoir aller à la messe de 8h tous les jours, n’ayant pas d’enfants à préparer pour la classe. C’est cela mes belles vacances !

Je termine en disant que grâce à Dieu, grâce à l’Esprit Saint, grâce à Jésus, la Sainte Trinité est tout mon espoir, toute ma raison de vivre, toute ma joie. Ce n’est pas moi-même qui ait décidé de changer de vie. L’Esprit Saint est tout puissant. Vous ne pouvez aller contre.

Seigneur que votre Volonté soit faite. Que votre règne arrive. Amen.

* * *

Nous avons eu la joie de rencontrer Madeleine Aumont le 21 novembre 2005, peu de temps avant qu’on l’oblige à quitter sa maison à Dozulé. Elle nous a reçu avec beaucoup d’amour et nous a écrit un petit mot que nous vous transmettons avec joie.

Nous avons appris le décès de Madeleine Aumont, la voyante de Dozulé : Ces obsèques ont eu lieu le mardi 2 Février 2016 en l’Eglise de Dozulé.