Une question ? Nous vous répondons :
9h30-12h & 14h-17h
0565780195

jeudi 7 juillet 2022

Saint Ralph Milner

Articles Film

Film

Les Vendéens - Guerre de Vendée - Film

Le 21 janvier 1793, à Paris, Place de la Révolution, le Roi Louis XVI est guillotiné. Sa tête, montrée au peuple, est jetée en défi à tous les souverains d’Europe. Le peuple vendéen n’acceptera pas ce sacrilège.

Un mois plus tard, à l’occasion de la conscription décrétée par la Convention, il va se soulever en masse contre la tyrannie révolutionnaire et les persécutions contre les Catholiques.

Derrière les chefs exemplaires qu’il s est donné (Cathelineau, Charette, La Rochejaquelein), ce peuple, mû par une foi en Dieu sans pareille, se battra corps et âmes jusqu’au suprême sacrifice.

L’insurrection vendéenne et sa répression aveugle par la terreur constituent l’un des épisodes les plus tragiques de l histoire de France. Le nombre des victimes reste encore incertain : 200.000…, 400.000…, 600.000 morts… ?

La Vendée continue d’interroger l’Histoire.

Les Onze Fioretti de François d'Assise - Film

Les Onze Fioretti de François d’Assise (Francesco, giullare di Dio) est un film italien réalisé par Roberto Rossellini, sorti en 1950, produit par Carlotta Film.

Les Fioretti (« petites fleurs ») sont un recueil anonyme du xive siècle contant sur ton naïf et humoristique les miracles et petites histoires (53) qui seraient advenus autour de saint François d’Assise et de ses premiers disciples. Dans un climat de poésie, les Fioretti ont le charme des fables. Elles sont aussi des leçons de sagesse. L’une des anecdotes les plus célèbres est la conversion d’un loup qui aurait terrorisé la population de la ville de Gubbio.

Le film s’inspire aussi d’un recueil d’anecdotes relatives à la vie du frère Juniper, l’un des disciples de François d’Assise.

Le film met en lumière la vie fraternelle et communautaire des compagnons de saint François d’Assise. Véritable hymne à l’amour de son prochain, il rencontre cependant un succès limité à sa sortie en 1950. Rossellini pensera par la suite que le public n’a pas compris le film dans son ensemble.

Marcelino pan y vino - Film

« Marcelin, pain et vin », de Ladislao Vajda (Espagne, 1955).
 » Un moine appelé au chevet d’une fillette mourante lui raconte le miracle du petit Marcelino …
Trouvé devant la porte d’un monastère, un bébé est recueilli par la communauté d’une douzaine de moines qui l’occupe.
Jusqu’à l’âge de cinq ans, l’enfant, baptisé Marcelino, n’a eu d’autre compagnie que la douzaine de religieux (comme les apôtres) qui l’entourent. Un jour, sur la lande, il rencontre une jeune femme à la recherche de son fils. Dès lors, il prend conscience qu’il existe un autre monde que celui, fermé, dans lequel il vit. Il s’invente un camarade, Manuel (du nom de l’enfant recherché), avec lequel il n’hésite pas à « dialoguer ». Bientôt, il ressent à son tour le besoin instinctif d’une mère.
Plus tard, dans le grenier du monastère, il découvre un Christ crucifié sur une croix poussiéreuse. Marcelino s’est enfin trouvé un compagnon incarné. Chaque jour, il lui apporte du pain et du vin afin de subvenir à ses besoins alimentaires. Pour le remercier, le Christ lui propose de satisfaire un de ses souhaits. Marcelino choisit de rejoindre sa mère au Paradis, inconscient que cela signifie sa propre mort.
Devant les moines médusés qui l’observent en cachette, Marcelino prend le chemin du Ciel. »

Le curé de Cucugnan et la confession - Vidéo

Résumé
Lors de la messe dominicale, le père Martin, curé de Cucugnan, monte en chaire et raconte à ses paroissiens ce qui vient de lui arriver : cherchant ses paroissiens, il s’est d’abord rendu aux portes du Paradis mais n’en a rencontré aucun ; de même, face aux portes du Purgatoire! C’est en Enfer qu’il a découvert tous ses chers Cucugnanais…

Le Curé de Cucugnan est l’une des quatre Lettres de mon moulin adaptées en 1954 par Marcel Pagnol. Dans cette adaptation, le rôle du curé est tenu par Fernand Sardou.

Jésus - Le film (1979)

Jésus, appelé aussi Le Film Jésus, est un film américain qui décrit la vie de Notre Seigneur Jésus Christ en suivant principalement l’évangile de saint Luc de la Bible. Il a été réalisé en 1979 par l’Australien Peter Sykes et l’Anglais John Krish.

L’idée du film remonte à 1950, lorsque Bill Bright, qui allait fonder l’organisation Campus pour Christ (Campus Crusade for Christ), voulut faire sur la vie de Jésus un film à la fois attractif et bibliquement correct, qui puisse être traduit en plusieurs langues et présenté partout.

Au milieu des années 1970, une équipe de 500 chercheurs et dirigeants d’organisations laïques et chrétiennes entreprit de réunir les éléments historiques du film. La production de Jésus coûta 6 millions de dollars (principalement des dons). Le tournage se déroula dans tout le Proche-Orient et dura plusieurs mois.

Le Film Jésus a été produit par John Heyman, juif d’origine allemande. L’acteur britannique Brian Deacon, connu pour ses interprétations de Shakespeare, fut engagé pour tenir le rôle clé de Jésus. De mère catholique et de père protestant, Deacon raconte que durant son adolescence, ses parents n’insistèrent jamais pour qu’il choisisse entre ces deux pratiques religieuses, mais l’encouragèrent à trouver sa propre voie. Paul Eshleman, ancien directeur du Projet Film Jésus (ou Projet Semer l’Évangile), qui était présent lors des principales prises de vue et avait même reçu un petit rôle de figurant (celui d’un cavalier romain), affirme que Deacon était tellement pris par le film et sous l’inspiration de son message qu’il lui arrivait souvent de lire plusieurs traductions de la Bible pour être certain de présenter correctement l’enseignement du Christ. Eshleman révèle aussi que Niko Nitai, qui jouait Pierre, est devenu croyant durant le tournage, et que l’homme chargé de tenir le rôle du cadavre de Jésus est entré par la suite au séminaire.

Quelques endroits mentionnés dans la Bible, comme le Jourdain et ce qu’on croit avoir été la maison de Simon le Tanneur, ont été utilisés dans le film.

Chaque jour, après la fin du tournage, les bobines de film étaient envoyées à un groupe de spécialistes de la Bible pour vérification.

Au lieu d’intégrer une histoire parallèle au film ou d’enjoliver le récit biblique, comme l’avaient fait d’autres épopées religieuses comme Les Dix Commandements ou La Plus Grande Histoire jamais contée, les auteurs du Film ont choisi de suivre au plus près l’évangile de Luc. Pratiquement chaque mot des dialogues du film provient de Luc, qui fut choisi par John Heyman sur le conseil de membres du clergé et de chercheurs. Ils estimaient que le scénario ne devait se baser que sur un seul Evangile et que celui de Luc, le plus complet, ferait le mieux l’affaire.

Des scènes destinées au film Jésus une histoire à vivre (L’Histoire de Jésus pour les Enfants), moins violentes que dans le film Jésus et convenant mieux à de jeunes spectateurs, furent tournées simultanément.

En 1981, Bill Bright a fondé l’organisation Projet Film Jésus dans le but de traduire fidèlement Jésus dans d’autres langues et de le présenter dans le monde entier. La première traduction fut faite en tagalog, langue d’un peuple des Philippines. L’organisation travaille avec des milliers de missionnaires qui présentent le film dans le monde entier, parfois à des publics qui n’ont jamais vu de film. Autre priorité, la distribution du film aux États-Unis, où des millions de cassettes ont été envoyées spontanément aux gens à travers tout le pays. En 2004, l’organisation a mis le film en ligne sur son site Internet, dans plus de 300 langues. Tant Jésus que L’Histoire de Jésus pour les Enfants sont disponibles en format DVD et VHS. Des adaptations audio sont également disponible dans de nombreuses langues.

D’après le New York Times, le film Jésus est le film de cinéma qui a été vu par le plus grand nombre de personnes de tous les temps. Le Projet Film Jésus affirme que Le Film Jésus a été vu près de 5,6 milliards de fois (y compris en visionnement répété). Il se base sur :
• Le nombre de traductions (1026) du Film Jésus en DVD, VHS et format audio uniquement.
• Le nombre de présentations du film par les équipes de volontaires du Projet Film Jésus, qui ont présenté le film dans 229 nations.
• Plus de 230 millions de personnes ont fait part de leur décision de recevoir le Christ après avoir vu le film.

La Passion du Christ, film de Mel Gibson (2004)

Titre original : The Passion of The Christ.
Interdit aux moins de 12 ans.
Date de sortie : 31 Mars 2004.
Réalisé par Mel Gibson.
Film entièrement tourné en araméen et en latin.
Sous-titrage en Français.

Avec Jim Caviezel, Christo Jivkov, Monica Bellucci, Maia Morgenstern, Luca Lionello, Hristo Naumov Shopov, Rosalinda Celentano, Claudia Gerini, Sergio Rubini, Toni Bertorelli, Roberto Bestazzoni, Francesco Cabras, Giovanni Capalbo, Mattia Sbragia, Jarreth J. Merz, Francesco De Vito, Matt Patresi, Giacinto Ferro, Pedro Sarubbi.

"Visions" - Hildegarde de Bingen - film soutitré

Audio Allemand avec sous-titres Francais (VOSF).
L’un des esprits les plus inspirants du Moyen Age. Hildegarde est amenée à un couvent bénédictin à l’âge de 8 ans pour son éducation. Elle apprend à lire et écrire le latin, mais aussi la médecine. Bientôt, elle excelle en tout. Hildegarde est abbesse du monastère et, subtilement, en utilisant son intelligence et sa diplomatie, elle essaie de changer les lois et règlements. Plus tard, elle obtient l’autorisation de fonder son propre couvent, elle commence par une approche révolutionnaire et humaniste à la foi. Compositeur, chercheur, médecin, écrivain, poète, mystique, politicien, militant écologiste . Sainte Hildegarde de Bingen était une femme qui était en avance sur son temps. Sa musique et des œuvres littéraires et scientifiques sont aujourd’hui toujours aimé et son influence sur la médecine holistique est en croissance…

La vie de Mère Térésa de Calcutta - film

En Inde à la fin des années 40, la guerre civile fait rage entre les hindous et les musulmans, et particulièrement à Calcutta où règne la misère et le désespoir. Mais au cœur de cette pauvreté se dresse une religieuse : Mère Térésa. Elle défiera l’autorité de l’Eglise pour créer son propre Ordre de missionnaires, afin d’aider les plus pauvres et répandre son message d’amour et de charité…

"Bernadette Soubirous", Le film sur Sainte Bernadette

Le Film de Jean Delannoy « Bernadette Soubirous »
Ci-dessous, le film en entier avec sa suite « La passion de Bernadette ».

Née dans une famille pauvre de Lourdes, Bernadette Soubirous est une adolescente comme les autres. Jusqu’au jour où dans la grotte de Massabielle elle a la vision de la Vierge Marie. Elle se heurte à l’hostilité des bien-pensants et à l’incrédulité de l’Eglise. Seuls la défendent les pauvres et les ouvriers. Les premières guérisons miraculeuses sont reconnues.

Après une longue enquête, l’évêque de Tarbes déclara que Bernadette ne mentait pas et qu’elle avait bien vu la Vierge. Entre temps, Bernadette avait pu faire sa première communion : ce fut une grande joie pour elle. Elle avait pu apprendre à lire et à écrire. Quand elle fut un peu plus âgée, elle quitta sa chère grotte, elle entra chez les sœurs de Nevers au couvent St Gildas (on peut le visiter). Elle était souvent malade car l’asthme qu’elle avait quand elle était enfant était revenu.

Bernadette meurt en 1879 à l’âge de 33 ans.
Elle est canonisée en 1933.
______________________

L’évocation de cette histoire et sa reconstitution sont de très grande qualité.

Les prises de vues de la ville, des paysages, restituent bien Lourdes et les Hautes-Pyrénées de 1855. Le contexte socio-politique de l’époque est aussi rendu dans ses différentes composantes.

Les personnages principaux et secondaires sont bien campés. Bernadette est présentée comme une jeune fille simple mais vive et gaie. La famille de Bernadette, le curé Peyramale, le Docteur Douzous et bien d’autres (Bouriette etc…) sont « vrais ».

Tout sonne juste dans ce film : la musique qui nous accompagne est très suggestive, notamment au moment des apparitions.

Celles-ci sont évoquées par la musique, l’éclairage sur le visage de Bernadette et, bien sûr, les attitudes du personnage.
C’est sur ce point que le film est le plus accompli : il ne montre pas ce que personne d’autre que Bernadette n’a vu. Il nous laisse spectateur et libre de croire ou pas à cette histoire.

Un film qui rend l’authenticité d’une histoire que chacun est libre de croire ou pas « authentique ». C’est fort non ?

"La Passion de Bernadette"

L'Appel du silence - Film

L’Appel du silence est un film historique français en noir et blanc de Léon Poirier sorti le premier mai 1936, sur la vie du Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916).

Charles de Foucauld est missionnaire au Sahara; le film raconte l’avant et l’après sa conversion. Sa vie d’ermite se termine par son assassinat à Tamanrasset par une troupe de rebelles venus de Tripolitaine.

The War of the Vendee - La Guerre de Vendée - Le Film de Navis Picture - Bande annonce et extraits

« The War of the Vendée (« la guerre de Vendée ») est un beau film produit (avec de modestes moyens) par une société américaine catholique, avec l’aide de jeunes acteurs. Il a fait parler de lui car il est unique en son genre et a été élaboré dans un esprit d’hommage au sacrifice des Vendéens qui ont combattu et sont morts « pour Dieu et le roi ».
Durée : 90 min
Dolby Audio
Sous-titres français ou espagnol
Couleur, format large (16X9), fonctionne dans tous les pays.
+60 min de bonus.

La chaîne de Jim Morlino : https://www.youtube.com/user/navispictures

Pour se procurer le Film
http://www.asonimage.fr/A-2748-la-guerre-de-vendee-the-war-of-the-vendee.aspx

Bande-annonce en anglais :

En 1793, cependant que les instigateurs de la Révolution française persécutent l’Eglise depuis trois ans et demi, un petit groupe de paysans et nobles fidèles à leur religion a débuté une « contre-révolution » catholique. C’est l’histoire largement méconnue d’une lutte acharnée de six années de la population d’une partie de l’ouest de la France, pour restaurer leur sainte religion et leur roi. Inspirés par saint Louis de Montfort, portant chapelets et emblèmes du Sacré-Cœur, ces fidèles, dont les sacrifices furent autant de martyres, parvinrent à restaurer la liberté religieuse dans toute la France. Ce film, lettre d’amour pour le peuple vendéen, a été produit pour honorer la mémoire de ces braves hommes et femmes ayant volontairement sacrifié leurs vies « pour Dieu et le Roi ». Cette production à la réalisation saisissante, est servie par un impressionnant casting de plus de 250 jeunes gens, et saura séduire un public de 7 à 77 ans par ses thèmes intemporels de courage, de foi et d’amour.

La vie du saint Curé d'Ars - Film

Le Sorciers Du Ciel – La Vie Du Saint Cure D’ars
Film français, noir et blanc, sorti en 1949, réalisé par Marcel Blistène sur un scénario de René Jolivet.

Le Dialogue des Carmélites - Film

Film franco-italien de Philippe Agostini et Raymond Leopold Bruckberger, d’après un scénario inédit de Georges Bernanos inspiré de la nouvelle La Dernière à l’échafaud de Gertrud von Le Fort, sorti en 1960.
En mai 1789, deux jeunes filles entrent au Carmel de Compiègne. L’une prend en religion le nom de sœur Constance, tandis que sa compagne, Blanche de la Force, devient sœur Blanche de l’Agonie du Christ. La Révolution se manifestant aux portes du Carmel, le commissaire du peuple dispose d’un mandat de réquisition. Les Carmélites sont dès lors traquées et dépossédées de leurs biens, avant d’affronter l’ultime sacrifice.

Credo (1983) - Le film

Film peu connu mais remarquablement profond, réalisé par Jacques Deray en 1983, avec Jean-Louis Trintignant (et scénario de Jean-Claude Carrière).

Dans le cadre d’un interrogatoire en pays marxiste, et sous la pression de la dialectique progressiste, ces dialogues (sans action, comme une pièce de théatre) donnent bien matière à réflexion sur l’immutabilité du dogme catholique.

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue
Un professeur d’université, Alexandre Lenski, est arrêté par la police soviétique parce qu’il est chrétien. Son interrogatoire porte d’abord sur des accusations de prosélytisme, dont il se défend habilement. Petit à petit, la pression monte et les soutiens sur lesquels il aurait pu s’appuyer lui font défaut l’un après l’autre. Il en est de même pour tous jusqu’aux gens d’Église (Père Serge et Frère Jean) qui sont du côté des interrogateurs. A la fin, le professeur se met à genoux et récite son Credo devant ses tortionnaires, avant d’être emmené en hôpital psychiatrique.

Monsieur Vincent - Le film

La vie de St Vincent de Paul interprété par Pierre Fresnay, un film de Maurice Cloche sorti en 1947.

Samuel le scribe

Ce film (court métrage de 16mn) est la première tentative de film à partir de l’Oeuvre de Maria Valtorta « L’Evangile tel qu’il m’a été révélé ».

Tourné en cinq jours (en 2001), réalisé avec « les moyens du bord » « par des bénévoles qui n’étaient pas du métier et qui ont fait avec les faibles ressources dont ils disposaient alors que le cinéma demande de très gros moyens…

« Samuel le scribe » raconte la conversion d’un hebreux, Scribe.

Réalisé à l’initiative de l’Association Maria Valtora
Place des Fontaines – CAPELLE
12850 ONET LE CHATEAU – FRANCE
mail: m.valtorta@gmail.com

Sintica, l'esclave libre

Le deuxième film amateur à partir des écrits de Maria Valtorta

Ce deuxième film (après Samuel le scribe) n’a aucune prétention mais laisse entrevoir les possibilités et les espoirs de réalisations à partir de « L’évangile tel qu’il m’a été révélé » de Maria Valtorta.

à l’initiative de l’Association Maria Valtora
Place des Fontaines – CAPELLE
12850 ONET LE CHATEAU – FRANCE
mail: m.valtorta@gmail.com

Réalisé par Rafal Abramciow,
Musique par Agostino Ricotta.
Avec Claude Laugier et Roger Martineau.

« Sintica, l’esclave libre » raconte la conversion d’une jeune Grecque au Christianisme.