Une question ? Nous vous répondons :
9h30-12h & 14h-17h
0565780195

samedi 26 novembre 2022

Saint Innocent d'Irkoutsk

Selon la Vice Présidente de la Commission Européenne, "la Commission ne prévoit pas de stratégie spécifique pour lutter contre la christianophobie et n'envisage pas de nommer un coordinateur chargé de cette question."

La Commission européenne indifférente aux actes antichrétiens

Le 14 décembre 2021, le député européen Français, M. Jean-Paul Garraud, (Groupe Identité et Démocratie du Parlement européen) questionne , la Commission européenne sur l’explosion des actes antichrétiens en Europe et en France.

Réponse de la Vice-Présidente de la Commission européenne en date du 8mars 2022 : La Commission ne prévoit pas de stratégie spécifique pour lutter contre la christianophobie.
(illustration : Ponce Pilate s’en lave les mains)

Le député européen Français, M. Jean-Paul Garraud, (Groupe Identité et Démocratie du Parlement européen) Questionne le 14 décembre 2021 , la Commission européenne sur l’Explosion des actes antichrétiens en Europe et en France :

Depuis sept ans, la persécution des chrétiens dans le monde est en augmentation constante(1). Ce phénomène s’exporte aujourd’hui jusqu’en Europe et en France, où, notamment, le nombre d’actes violents ne cesse de croître.

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe recense ainsi une hausse de 70 % des actes haineux antichrétiens entre 2019 et 2020(2).

Processions attaquées, églises profanées, prêtre et fidèles égorgés, marchés de Noël ciblés par des djihadistes, ce que vivent les catholiques en France ressemble de plus en plus à ce que subissent les minorités chrétiennes des pays musulmans.

Ce phénomène est corrélé avec l’arrivée toujours plus importante de nouvelles populations en Europe, notamment issues de pays musulmans, qui ne désirent aucunement s’assimiler au mode de vie européen et veulent imposer le leur.

1. La Commission n’estime-t-elle pas qu’en publiant un guide «pour une communication inclusive», dans lequel de nombreuses préconisations ont pour objectif de minimiser, voire de renier les racines chrétiennes de l’Europe, elle contribue à encourager ces actes antichrétiens?

2. Prévoit-elle une stratégie européenne de lutte contre la christianophobie, notamment par la nomination d’un coordinateur européen de la lutte contre ce fléau?

———–
(1) https://www.ouest-france.fr/societe/religions/de-plus-en-plus-de-chretiens-persecutes-dans-le-monde-6691061
(2) https://hatecrime.osce.org/anti-christian-hate-crime?year=2020

En date du 8 mars 2022, la vice-présidente Tchèque de la commission européenne Mme Jourová, répond au député Jean-Paul Garraud

L’article 10 de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne garantit la liberté de religion. La Commission s’engage à assurer son respect, dans le cadre de ses compétences. Les règles de l’UE abordent en particulier les multiples formes et manifestations de racisme et d’intolérance, notamment les actes et les discours haineux fondés sur une appartenance religieuse(1). C’est dans ce cadre que la Commission s’engage à protéger les chrétiens et les membres d’autres groupes religieux de toute persécution au sein de l’UE, ne faisant aucune distinction entre les différents groupes. La Commission ne prévoit pas de stratégie spécifique pour lutter contre la christianophobie et n’envisage pas de nommer un coordinateur chargé de cette question. La Commission condamne fermement toute forme de violence.

Les lignes directrices internes auxquelles Monsieur le Député fait spécifiquement référence visaient à sensibiliser les fonctionnaires de la Commission à la diversité de la culture et des peuples européens, et à promouvoir une attitude inclusive à l’égard des citoyens européens de tous horizons et de toutes convictions. Ce document a été retiré.

 



(1) Décision-cadre 2008/913/JAI du Conseil du 28 novembre 2008 sur la lutte contre certaines formes et manifestations de racisme et de xénophobie au moyen du droit pénal. En mai 2016, la Commission européenne et les principales sociétés informatiques ont convenu d’un «code de conduite pour la lutte contre les discours haineux illégaux en ligne», afin de prévenir et d’éviter toute diffusion de discours haineux illégaux en ligne et d’inciter les plateformes à réagir rapidement aux signalements de discours de haine et à supprimer leur contenu, le cas échéant. Le code vise également à promouvoir la coopération entre les sociétés informatiques, les organisations de la société civile et les autorités publiques, notamment sur la question des contre-discours. (Voir détails à l’adresse suivante: https://ec.europa.eu/newsroom/just/item-detail.cfm?item_id=54300 ).

Source : (https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/E-9-2021-005548-ASW_FR.html)

Contacté par chrétiens Magazine le 24 Mars 2022, M. le député européen français, Jean-Paul Garraud nous fait part de sa réaction à la désinvolture de la Vice Présidente de la Commission Européenne, sur cette question qui nous préoccupe particulièrement :

Par M. Jean-Paul Garraud pour Chrétiens Magazine :

La réponse de la vice-présidente de la Commission européenne, Mme Jourová, malheureusement, ne m’étonne pas. La Commission européenne, composée de membres non-élus, qui n’a aucun compte à rendre aux Européens, est totalement déconnectée de la réalité.

Enfermée dans sa tour d’ivoire bruxelloise, elle décide unilatéralement de politiques qui indéniablement influencent l’avenir de nos nations et de nos peuples et nous ne pouvons que le dénoncer.

Sur le fond, la Commissaire indique que la Commission s’engage à protéger les chrétiens et les membres d’autres groupes religieux de toute persécution au sein de l’UE. Sauf que, dans le cadre de la lutte contre la christianophobie, il n’y a aucune politique spécifique mise en place pour cela. Elle tente de faire croire que la politique européenne de lutte contre les actes et les discours haineux engloberait la lutte contre la christianophobie.

La Commissaire précise que la Commission européenne ne fait aucune distinction entre les différents groupes et indique, à la phrase suivante, qu’aucune stratégie européenne pour lutter contre la christianophobie ne sera mise en place et qu’aucun coordinateur chargé de cette question ne sera nommé alors que l’Union européenne est dotée, depuis 2015, d’un coordinateur chargé de la lutte contre l’antisémitisme, et depuis 2018, d’un coordinateur chargé de la lutte contre la haine antimusulmane. De plus, une stratégie européenne de lutte contre l’antisémitisme a été présentée par la Commission en octobre dernier.

J’ai donc saisi à nouveau le 16 mars 2022 dernier la Commission européenne pour lui demander de motiver les raisons pour lesquelles elle ne prévoit ni stratégie, ni coordinateur dédiés à la lutte contre la christianophobie alors que les chrétiens sont les croyants les plus persécutés dans le monde et que l’OSCE recense ainsi une hausse de 70% d’actes haineux antichrétiens entre 2019 et 2020 en Europe.

 Bien entendu la rédaction de Chrétiens Magazine publiera la réponse qui sera donnée – n’en doutons pas – au député français, M. jean-Paul Garraud.

La revue mensuelle de RAImage (depuis 1978)

Chrétiens Magazine est un mensuel marial d’actualité en France 🇫🇷 sur abonnement (10 numéros par an directement dans votre boite aux lettres)