Une question ? Nous vous répondons : 05 65 78 01 95 9h30-12h & 14h-17h

vendredi 28 janvier 2022

Saint Thomas d'Aquin

Article Père James Manjackal

Père James Manjackal

Interview du Père James Manjackal (Missionnaire de Saint François de Sales M.S.F.S)

Avant de commencer cet entretien, le Père James a prié l’Esprit Saint, par l’intercession de la Vierge Marie.

GB : Au nom de tous les catholiques français qui se préparent à vivre la retraite avec vous en août prochain, je vous remercie d’avoir choisi la France pour vos premières retraites après une longue absence. Je vous suis également reconnaissante de m’avoir accordé cette interview.

Père James : Je suis très heureux de vous rencontrer et de répondre à vos questions.

C’est toujours une grande joie pour moi de rencontrer des Français et de revenir en France pour prêcher. Appartenant à la Congrégation des Missionnaires de Saint François de Sales fondée à Annecy, j’ai eu des professeurs français au séminaire et au noviciat. J’ai reçu ma spiritualité des Français ; c’est pourquoi, je suis heureux de revenir prêcher en France. Quand je prêche en France, je leur rends ce que j’ai reçu d’eux !

GB : Toutes vos retraites de 2013 ont été annulées et vous ne les avez reprises qu’en mai 2014. Nous avons appris à cette occasion que vous aviez été gravement malade. Pouvez-vous nous en parler ?

P. James : En novembre et décembre 2012, je suis allé en pays Arabes prêcher l’Evangile.

GB : N’est-ce pas dangereux de prêcher aux musulmans et sur leur terre ?

P. James : C’est un ministère spécial que le Seigneur m’a confié depuis 15 ans. Dans ce cadre, j’ai fait face aux rejets, à la torture, à des emprisonnements. J’ai été battu, kidnappé, etc. Cela fait partie de ma mission ! Ce sont les musulmans eux-mêmes qui m’invitent à parler du Christ, ils ont vraiment envie d’entendre parler de Lui. Plusieurs milliers de personnes ont déjà reçu le baptême.

GB : Est-ce pendant ce séjour que vous avez été malade ?

P. James : C’est à mon retour à Munich début décembre, qu’on a constaté une infection à l’estomac, avec beaucoup de fièvre. J’ai demandé à mon médecin un traitement fort afin de pouvoir me rendre en Inde pour l’ordination de mon neveu qui avait lieu le 28. Mais, le 21, j’ai senti une faiblesse dans tout mon corps, puis je me suis retrouvé paralysé. Cela a commencé par les mains, ensuite la poitrine, puis la moitié du visage. Ensuite, je me suis retrouvé dans un coma artificiel pendant 13 jours. Et pendant quatre mois j’ai été sous assistance respiratoire.

J’ai été envoyé dans trois hôpitaux en neuf mois. D’abord à Salzbourg en Autriche mais les médecins n’identifiaient pas la cause de ma maladie. Au bout de trois mois, en mars 2013, j’ai été envoyé en Espagne dans un hôpital de Pampelune où on a fini par diagnostiquer le syndrome de Guillain-Barré.

Le traitement m’a permis de récupérer, de reparler et de respirer sans assistance respiratoire, mais mon corps était toujours paralysé. Je suis alors retourné en Autriche, où je bénéficie depuis 5 mois d’un traitement de physiothérapie qui m’a permis de bouger les mains et les jambes et de parler plus facilement.

GB : Cette guérison est intervenue à Pâques, précisément à la fin d’un vaste mouvement de prière dans le monde entier. Ce soutien spirituel a dû être pour vous d’un grand réconfort ?

P. James : Oui, la prière fait des miracles. Mes amis du monde entier se sont mobilisés pour offrir prières, messes, jeûnes, adoration du Saint Sacrement pour ma guérison, j’ai fait là l’expérience de l’amour des autres. Je les voyais dans mon cœur. Les prières font des miracles ! Je crois que ce sont les prières et les sacrifices des autres qui ont facilité ma guérison. Je loue Jésus pour tous ceux qui ont prié pour moi !

GB : Ces soins intensifs que vous avez reçus et depuis si longtemps ont dû être très onéreux. Avez-vous été pris en charge ?

P. James : Non, je n’ai aucune assurance, les différents séjours hospitaliers m’ont coûté très chers, (plus de 700 000 €). Je dois maintenant rembourser le prêt ; mon appartement de Munich a dû être hypothéqué.
Puis des dons sont arrivés du monde entier et ont permis de couvrir une grande partie de cette dette.

Je dois encore rembourser beaucoup d’argent à la Banque, spécialement pour récupérer mon appartement mais je sais que le Seigneur m’aidera à restituer cette dette, grâce a la générosité de mes amis et bienfaiteurs.

GB : Beaucoup de gens vous ont rendu visite, vous ont adressé des messages d’encouragement, par téléphone, par e-mails… Comment avez-vous perçu ces beaux témoignages ?

P. James : J’ai vraiment expérimenté l’amour de toutes ces personnes pendant cette période de souffrance. Tous ceux qui m’ont visité ont rayonné sur moi l’Amour de Dieu ! Je les vois toujours dans mon cœur spécialement à la Sainte Messe… Je leur suis redevable.

J’ai été pris en charge par ma congrégation et beaucoup de monde. Etant donné que les frais d’hôpitaux étaient très élevés, mes amis ont décidé de m’emmener dans une maison privée pour le traitement et la thérapie. L’un de mes fils spirituel, le Docteur Richi (fils de Gaby que beaucoup connaissent en France car elle travaille avec le P. James) a bien voulu m’accueillir chez lui, je bénéficie donc maintenant de soins à domicile moins onéreux. Le traitement semble agir et il y a donc une nette amélioration, je peux marcher avec des béquilles, mais j’ai toujours besoin de quelqu’un pour m’aider à me lever et à me déplacer.

GB : Dans votre message de Noël 2013, vous disiez que la Vierge Marie vous avait promis la guérison, vous a-t-elle dit que vous remarcheriez ?

P. James : Non elle ne me l’a pas dit, mais elle m’a consolé, en apportant la présence de Jésus dans mon cœur. Elle portait mes prières à son Fils.

Alors que je venais de dire à Jésus : « Si Tu me gardes en vie, je prêcherais même si je dois le faire allongé sur un lit ou assis sur une chaise. » Je L’ai entendu me dire : « Tu prêcheras avec plus de puissance mon Evangile. »

Il ne m’a pas assuré que je marcherai. Il a rempli sa promesse puisque j’ai prêché avec plus de puissance de mon fauteuil roulant en Pologne en mai dernier.

Pendant toute cette période de souffrance et notamment pendant mon coma, j’ai senti toute la puissance du Saint Esprit qui me recouvrait, qui m’emplissait de son pouvoir, de sa puissance. Ensuite, lorsque je n’étais plus dans le coma, le Saint Esprit était encore là, il m’a fortifié. Maintenant, grâce à mes souffrances, je me sens fort, non pas physiquement bien sûr, mais spirituellement et mentalement.

Maintenant je peux dire que je ne suis plus malade. Je suis en bonne santé.

GB : Alors que des milliers de gens vous connaissent, et vous attendent, qu’ils ont besoin de vos enseignements et de vos prières, comment expliquez-vous que Dieu ait permis cette longue maladie et toutes ces souffrances.

P. James : Dieu a Ses propres plans. Le Seigneur dit : « Car Mes pensées ne sont pas vos pensées et Mes voies ne sont pas vos voies » dit le Seigneur. Haut est le Ciel au-dessus de la terre, aussi hautes sont mes voies au-dessus de vos voies et mes pensées au-dessus de vos pensées. » (Isaïe 55, 8-9). Il peut faire son travail même sans moi ! Je crois toujours que je ne suis pas absolument nécessaire pour Son travail. N’importe qui peut faire le travail que je fais. En mes 41 ans de sacerdoce, je n’ai jamais eu de vacances. Peut-être que le Seigneur me donnait des vacances comme me le disait mon directeur spirituel ! Je suis convaincu que durant cette maladie j’ai souffert pour mes propres péchés, pour ceux de mes frères dans le Sacerdoce, et pour ceux de toutes les personnes qui viennent à mes retraites. Je crois que la souffrance est un ministère.

La souffrance de Jésus sur la croix était Sa mission pour sauver le monde.

Si Jésus n’avait pas souffert sur la croix nous ne serions pas sauvés. Il en est de même pour ses disciples pour lesquels c’est également un ministère.

Certes, pendant un an et demi je ne suis pas allé prêcher, mais j’ai exercé mon ministère par ces souffrances, et Dieu a agi. Sainte Thérèse de Lisieux n’a jamais prêché mais à travers ses souffrances pour le salut du monde, elle est devenue la Patronne des Missions ! Elle sauva beaucoup d’âmes par ses souffrances.

Pendant ma maladie, j’ai reçu beaucoup de lettres et d’e-mails parlant de guérisons, de grâces reçues.

Si mes souffrances acceptées et offertes y ont contribué, j’en rends grâce à Dieu.

GB : La souffrance accueillie et offerte en union avec celle de Jésus sauve des âmes. Vous souffrez donc en réparation, pour le salut du monde ?

P. James : Oui, et aussi pour ma propre sanctification. Comme St Paul, je voudrais dire : « Je trouve ma joie dans les souffrances que j’endure pour vous, et je complète en ma chair ce qui manquent aux épreuves du Christ pour son Corps, qui est l’Eglise. » (Col 1, 24)

GB : En effet, malgré vos souffrances dont certaines sont constantes, on vous voit à travers les photos, les vidéos, toujours rayonnant, souriant. Pouvez-vous nous en dire davantage sur cette Joie qui vous habite ?

P. James : Unir mes souffrances à celles de Jésus pendant ma maladie, me rendait profondément heureux ! Lorsque les gens venaient me voir alors que j’étais paralysé et muet pendant des mois, je pouvais leur sourire.

J’ai toujours été heureux dans mon cœur parce que je savais pourquoi je souffrais : c’était un cadeau de Dieu.

Les souffrances ne sont ni des malédictions, ni une punition, c’est un don de Dieu.

Pendant toute cette période, j’ai toujours pensé que cette souffrance était un cadeau de Dieu. J’étais dans cet état d’esprit lorsque j’avais été kidnappé, qu’on m’a cassé le bras et entaillé profondément la jambe droite. Ce sont des souffrances que je porte encore. C’est toujours très douloureux et c’est aussi un don de Dieu. « Mais dans la mesure où vous participez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin que, lors de la révélation de sa gloire, vous soyez aussi dans la joie et l’allégresse. Heureux si vous êtes outragés au nom du Christ, car l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu repose sur vous. » (1 P. 4, 13-14)

GB : A plusieurs reprises, on a pu voir du sang dans vos mains, est-ce que ce sont des stigmates ?

P. James : Je n’appelle pas cela stigmates, c’est simplement un don de Dieu. J’ai aussi cinq blessures : aux mains, aux pieds et au côté, mais je ne pense pas qu’il s’agisse de stigmates.

Je crois que les stigmates sont pour les personnes saintes. Je suis un pauvre pécheur et je ne suis pas digne d’avoir le grand don des stigmates. J’avais gardé cela comme un secret et je ne l’avais jamais révélé à personne. Mais maintenant les gens le savent, parce que je saignais pendant l’élévation à la Sainte Messe. Pendant ma maladie, Jésus m’a dit : « Je t’enlève ces blessures je te les rendrai quand je le déciderai ».

Donc je n’ai plus de plaies ni de saignements mais j’ai les marques sur mon corps.

GB : Parmi les thèmes principaux de vos retraites, on retrouve les valeurs chrétiennes, familiales mais aussi les dangers de l’occultisme, les conséquences néfastes des pratiques telles que : yoga, magnétisme, spiritisme, qi qong, reiki…

P. James : J’annonce la Parole de Dieu dans sa vérité. Je ne fais aucune compromission avec l’ésotérisme ou le Nouvel Age, ou toutes les pratiques venant des religions païennes.

GB : Votre message s’adresse-t-il uniquement aux catholiques ?

P. James : Mon message est pour tous ceux qui veulent vivre une sainte vie selon la volonté de Dieu. En générale, ce sont des Catholiques qui viennent à mes retraites, donc mes messages vont à eux directement. Je suis un prêtre Catholique et c’est mon devoir de dire la vérité selon la Bible et les enseignements de l’Eglise Catholique aux Catholiques.

Savez-vous que le gouvernement iranien vient d’interdire le yoga ? Il dit que « le yoga est en train de détruire la religion musulmane ». Il en est de même pour l’Arabie Saoudite où tous les centres de yoga ont été fermés. Les musulmans comprennent que le pouvoir du yoga est en train de détruire leur religion mais malheureusement beaucoup de catholiques ne le comprennent pas. Le yoga est inspiré par Satan.

Saint-Paul dit que les païens adorent les mauvais esprits, nous, nous adorons le Saint Esprit : « Mais je dis que les sacrifices des païens sont offerts aux démons, et non à Dieu, et je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons. Vous ne pouvez pas boire à la coupe du Seigneur et en même temps à celle des démons ; vous ne pouvez pas prendre part à la table du Seigneur et en même temps à celle des démons. Voulons-nous provoquer l’ardeur jalouse du Seigneur ? Sommes-nous plus forts que lui ? » (1, Co 10, 20-22)

GB : Une bonne partie de l’humanité semble tourner vers ces pratiques, vous ne vous faites pas que des amis en prêchant le contraire de ce qu’ils font ?

P. James : Je sais que beaucoup sont furieux contre moi ; en France, beaucoup n’apprécient pas mes mises en garde contre le yoga, contre les sectes sataniques précisément parce que beaucoup le pratiquent.
Il y a l’Esprit Saint, l’Esprit de Dieu ou l’esprit du mal, l’esprit de Satan. Il y a le Royaume du Christ et il y a le Royaume de Satan. Les pratiques ésotériques, le New Age, les traitements alternatifs basés sur les forces cosmiques viennent de Satan. « Le monde entier est sous le pouvoir du méchant » (1 Jn 5, 19b) Le chrétien doit rejeter toutes ces pratiques. C’est ce que nous avons fait au baptême ; nous avons renoncé à Satan et à toutes ses œuvres. Nous ne devons jamais y revenir. On ne doit converser qu’avec l’Esprit Saint, mais jamais passer par d’autres esprits.

GB : Ne prenez-vous pas des risques en abordant ces sujets ?

P. James : Je ne prêche pas pour plaire aux gens, mais pour plaire à Dieu. Je ne prêche pas des choses que les gens ont envie d’entendre, mais ce que Dieu veut que je leur dise pour le salut de leur âme pour la Vie éternelle !

Je ne veux pas de compromission.

Lorsque j’étais malade, des médecins, des guérisseurs sont venus me voir en disant : « Père James, je peux vous remettre debout, j’ai des pouvoirs ». Je leur ai répondu que je ne voulais pas remarcher par le pouvoir de Satan, je voulais seulement être guéri par le pouvoir de Dieu. J’aime souffrir par les mains de Jésus plutôt que d’être guéri par Satan !

Un thérapeute de Prague qui a voulu me remettre debout en un mois a commencé à se servir de pouvoirs ésotériques sur moi ; j’ai senti son pouvoir et je lui ai dit « NON ».

Maintenant, j’ai un bon thérapeute.

GB : Comment peut-on savoir si un thérapeute a des liens avec l’ésotérisme ?

P. James : Simplement lui demander où il a fait ses études, s’il a d’autres compétences en dehors de la médecine… Le docteur Richi et plusieurs de mes proches et moi-même, nous ne faisons aucun compromis avec ces pratiques.

Pour conclure, ma décision actuelle est de continuer à prêcher même si je dois le faire sur une chaise roulante. Si Dieu le veut je me lèverai, je marcherai. Je continuerai à évangéliser même si je dois rester paralysé.

J’ai d’ailleurs des retraites programmées en Tchécoslovaquie au Portugal en France en Autriche et en Suisse et à nouveau en Pologne…

GB : Savez-vous pourquoi tant de gens sont attirés vers l’ésotérisme ?

P. James: Je ne sais pas pourquoi beaucoup de gens se tournent vers l’ésotérisme.

Peut-être est-ce parce qu’ils ne trouvent pas de réponse à leurs problèmes dans leur situation. Il y a aussi l’ignorance parmi les gens au sujet du danger. Il existe un document, venant de Rome concernant les dangers de l’ésotérisme et du Nouvel Age : « Jésus-Christ, le Porteur d’Eau Vive ». C’est bon que les Catholiques le lise ; vous pouvez le trouver sur mon site Internet. 

GB : En dénonçant tout ce mal, ne craignez-vous pas, des représailles ?

P. James : Quand je suis tombé malade, quatre exorcistes ont discerné des puissantes forces maléfiques contre moi. Ils ont prié pour moi.

Pendant mon coma, j’ai eu une merveilleuse expérience spirituelle du ciel, ainsi que de l’enfer et du purgatoire. Je la décris dans mon livre « J’ai vu l’éternité » qui sera publié très prochainement pour ma prochaine retraite en France à Saint Maur des Fossés.

J’ai vu Satan et l’enfer. Satan m’a dit :
« Toi James, tu travailles contre mon royaume, je veux conquérir toute l’Europe mais toi tu détruis mon travail c’est pourquoi je te hais. »

Oui je l’ai vraiment entendu, comme je l’ai écrit dans ce livre. Vous devez savoir que Satan est un menteur, et qu’il est le père des mensonges, et il est aussi un meurtrier. (c/f Jn 8, 44)

GB : Cher Père, votre sérénité et votre joie m’impressionnent.

Que souhaiteriez-vous dire aux personnes qui souffrent ?

P. James : « A tous ceux qui souffrent je dis :

La souffrance est un don de Dieu, il ne faut jamais penser que c’est une malédiction, au contraire c’est une grande bénédiction. Aujourd’hui les gens n’aiment pas la souffrance parce qu’ils ont perdu la foi. Seul quelqu’un qui a la foi en Jésus crucifié peut comprendre le sens de la souffrance. Nous devons nous réjouir pas seulement quand des bonnes choses nous arrivent dans nos vies, mais nous devons aussi nous réjouir quand de mauvaises choses arrivent. Voyez l’enseignement de St Paul qui a eu beaucoup de souffrances pour le Christ. « Réjouissez-vous sans cesse dans le Seigneur ; je le dis encore, réjouissez-vous. » (Ph 4, 4).

Ces paroles m’ont donné de la force dans mes souffrances.

Jésus est le Chemin. Jésus a choisi le chemin de la croix, il faut donc l’imiter. Le Christ a prié, on doit prier. Le Christ a prêché, nous devons prêcher. Il a fait des bonnes œuvres, nous devons en faire aussi. Jésus a été saint, nous avons à être saints, à cheminer vers la sainteté. Jésus a souffert, nous devons aussi souffrir comme Lui. Bien des gens aiment le Christ comme que Seigneur puissant et glorieux, mais peu aiment le Christ crucifié. Beaucoup de gens sont attirés par les guérisons miraculeuses, les bénédictions, mais peu sont attirés par la souffrance du Christ. Or, il n’y a pas de couronne sans épines. Le chrétien devrait aimer la Croix. Jésus a dit : « Prends ta croix et suis Moi. » Lorsqu’on prend sa croix avec la croix du Christ, la nôtre devient légère. Dans toutes nos souffrances Jésus, qui est avec nous, dit, « Ma grâce te suffit : car ma puissance se déploie dans la faiblesse. » (2 Cor 12 :9)

Par conséquent, on ne doit jamais souffrir seul, mais souffrir avec le Christ. Si on doit souffrir, on doit contempler les blessures du Christ, voir la puissance qui sort des blessures du Christ.

De très nombreux saints ont souffert en union avec les souffrances du Christ comme Padre Pio, Marthe Robin… Et surtout, bien sûr, la Très Sainte Vierge Marie, notre Mère, en est le grand exemple, depuis qu’elle a donné naissance à Jésus et l’a accompagné jusqu’à la Croix. Pendant tout ce temps elle a horriblement souffert sans se plaindre, elle ne s’est pas écroulée, elle est restée debout au pied de la Croix.

Marie est le symbole de la femme forte, qui souffre mais avec amour.

C’est pourquoi lorsque vous souffrez, priez toujours la Vierge Marie pour obtenir plus de courage. Pendant ma maladie, j’ai senti constamment la présence et le réconfort maternel de notre Sainte-Mère Marie. Souvent je me suis senti comme un enfant assis sur ses genoux…

GB: Pourriez-vous faire une prière pour les lecteurs de cette interview ?

Fr. James : Je porte tous ceux qui lisent ceci au Cœur de Jésus et je prie :

« Mon Seigneur Jésus, Je porte tous ceux qui liront cette interview à votre Cœur Sacré et je prie pour que beaucoup de bénédictions coulent sur eux et leurs familles. Je prie pour que les messages dans cette interview touchent leurs cœurs et leur apportent la conversion, la guérison, une vie nouvelle, qu’ils leur apportent toutes les bénédictions dont ils ont besoin. Tous, je vous bénis et je vous sanctifie. Vous plaçant tous dans le Cœur de Jésus par le Cœur Immaculé de Marie, notre Mère, je vous bénis au Nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. »

Merci de prier pour moi. Vive Jésus !

 

Nouvelles du père James Manjackal

Selon le Site Internet du père James Manjackal nous avions appris que ses retraites étaient interrompues pour toute l’année 2013 pour raison de santé. Il a été paralysé depuis janvier 2013 ; syndrome « Guillain Barré », – Un Jéricho international de 3 mois a été mis en place sur son site où il était proposé des temps d’adoration pour sa guérison. A partir d’un tableau Excel, chacun pouvait s’inscrire selon son fuseau horaire, et l’on pouvait constater que pratiquement en continue des gens priaient, adoraient Jésus pour lui pendant ces 3 mois. Le dernier jour, jour de Pâques 2013 ses mains et ses pieds ont commencé à bouger. – Courant mars, une journée de prières avait été organisée par des Tchèques, (plus de 300) le soir le père James a parlé pour la 1ère fois et respiré par lui-même. – Le 31 octobre dernier, en la fête du Seigneur des Miracles et jour de l’anniversaire de Gaby, son assistante, le père a marché en s’appuyant sur 2 médecins (Gaby terminait ce jour-là une neuvaine au Seigneur des miracles « El Señor de los Milagros » ) http://www.jmanjackal.net/videos/2013/frwalking.htm – Une dernière vidéo du 15 ou 16 décembre montre le père James accompagné de son physiothérapeute, marchant dans l’eau seul : http://www.jmanjackal.net/videos/2013/frpool.htm Depuis le mois de mai, le Père a recommencé à donner des enseignements par vidéo sur son site web : – 1- la Pentecôte 2013 : https://www.youtube.com/watch?v=m81-bqhOAOo – 2 – pour l’Assomption de la Vierge Marie le 15 août 2013 : https://www.youtube.com/watch?v=RuoScfB22jc – 3 – Toussaint 2013 : http://www.youtube.com/watch?v=GNnj5ivdVNY&feature=youtu.be Le père James est informé de toutes les initiatives de prières pour lui dans le monde notamment à travers les messages qui lui sont adressés sur le Livre d’Or de son site Internet. Voici un extrait des remerciements qu’il vous adresse : « […] Que Dieu vous bénisse pour votre générosité (Lc 6, 38). Je vous promets mes prières et bénédictions ainsi que sur vos familles. Je suis convaincu que je suis appelé à souffrir avec le Christ pour vous apporter à tous, les bénédictions du Seigneur (Col 1, 24). Je sais que par mes prières et mes souffrances actuelles, beaucoup de gens reçoivent des bénédictions spirituelles et matérielles. » « […] Tous les jours, en particulier dans la sainte messe, le Père. James prie pour tous ses bienfaiteurs, amis, parents, guerriers de la prière et de tous ceux qui sont en train de prier pour sa guérison. Que le Bon Seigneur Jésus vous bénisse tous. » […] mais il doit encore lutter et souffrir beaucoup pour sa guérison […] continuer à prier avec plus d’ardeur à cette intention, afin qu’il puisse être en mesure de se lever et de marcher normalement et recommencer à prêcher l’Evangile dans le monde entier.

…J’ENVOIE MON FILS POUR ENLEVER LE VOILE DE L’IGNORANCE ET DES TÉNÈBRES (27.11.11) Message au père James Manjackal

Ainsi parle le Seigneur, notre Dieu, “Mes enfants, quand je regarde en bas sur terre, je vois que même mes propres enfants, qui ont reçu le salut par la foi en mon bien-aimé Fils Jésus Christ, vont à tâtons dans l’ignorance de mon amour et de l’amour des autres envers eux et vivent dans les ténèbres de leurs âmes, ignorant toutes les normes spirituelles et morales. ++La période de l’Avent est arrivée pour vous rappeler à tous la venue de mon Fils pour frapper à la porte de vos cœurs afin d’y entrer pour demeurer en vous++ et que vous soyez libérés du voile de l’ignorance et des ténèbres. Mon Fils Jésus est la Vérité pour votre vie, et toutes les vérités qu’Il a dites pour votre vie, sont écrites dans la Sainte Bible et les Enseignements de l’Eglise. L’Eglise est la gardienne de la Parole de Dieu ainsi que le pilier et fondement de la vérité. L’ignorance aujourd’hui qui vous conduit à pécher, à trébucher dans vos vies, est due au fait que vous ne connaissez pas la Parole de Dieu et les enseignements de l’Eglise. Ils parlent avec autorité et authenticité de mon amour pour vous et de la nécessité pour vous de m’aimer et de vous aimer les uns les autres afin que vous puissiez avoir une vie heureuse et prospère ici sur terre, puis, qu’après votre départ de ce monde vous puissiez avoir une vie glorieuse éternelle dans le Royaume des Cieux. ++C’est seulement en les lisant et en les comprenant que vous pourrez trouver le sens et les valeurs pour votre vie.++ Si vous lisez et méditez la vérité de la Bible et des enseignements de l’Eglise, dans la puissance de l’Esprit Saint, vous serez conduits à la vérité toute entière dans votre vie quotidienne. ++De même que Marie, ma fille bien-aimée qui a conçu en son sein virginal mon Fils, le Sauveur du monde, lorsqu’elle a dit « oui » à la Parole de Dieu, s’abandonnant sous l’ombre de l’Esprit Saint++, vous aussi, si vous acceptez et dites « oui » à la vérité de la Parole de Dieu trouvée dans la Bible et les enseignements de l’Eglise, vous ouvrant ainsi à l’action de l’Esprit Saint, vous trouverez le Christ demeurant en vous. Quand vous portez le Christ dans votre vie, vous êtes en effet des Chrétiens véritables et authentiques connaissant et faisant toujours ma volonté qui est source de toutes bénédictions. ++J’ai envoyé mon Fils dans ce monde en tant que Lumière du monde et j’ai voulu que tous ceux qui Le suivent soient dans Sa lumière et soient eux-mêmes des lumières rayonnant sur les autres, enlevant les ténèbres du monde.++ Mais je suis triste de voir que beaucoup de mes enfants vivent dans les ténèbres du péché et dirigent les autres dans l’abîme des ténèbres, en entrant ainsi dans le châtiment éternel. Il est temps, mes enfants, et je vous le conseille vivement, d’ouvrir les portes de vos cœurs pour recevoir la lumière du Christ afin de faire la distinction entre le bien et le mal, le pur et l’impur, la moralité et l’immoralité. A cause des ténèbres de l’âme, le monde aujourd’hui est dans un chaos de doutes et de confusion, et ainsi beaucoup perdent leurs âmes dans le tsunami du péché. Ils ne savent pas estimer et apprécier le l’unicité et la grandeur de leur âme que je leur ai créée à mon image, pour hériter du Royaume des Cieux. ++Après tout, votre vie sur terre n’est que temporaire mais votre vie avec moi et mon Fils est éternelle ; et parce que je vous aime d’un amour éternel et immuable, votre âme ne peut être remplacée par quiconque ou quelque chose ; et qu’elle est l’utilité pour l’homme de gagner le monde entier si c’est pour se perdre et se ruiner lui-même.++ Mes enfants, n’écoutez pas l’ennemi, le démon, le séducteur du monde parlant à travers le sécularisme qui ne tient pas compte de tout ce qui est divin ou religieux, le relativisme qui s’oppose à toutes valeurs morales et spirituelles de la vie et le matérialisme qui renie tout ce qui est éternel et au-delà de cette vie. Le démon, le roi du monde de l’ignorance et des ténèbres envahit maintenant les âmes humaines avec ses tactiques rusées, pour arracher mes enfants du royaume des cieux. ++Ainsi soyez sobres et vigilants et restez éveillés pour combattre les tactiques de Satan et soyez fidèles et prudents en observant les commandements de la loi.++ Mes enfants bien-aimés, brisez vos montagnes d’orgueil et d’arrogance par l’humilité et la simplicité de vie, soyez dans le droit chemin en suivant les bonnes valeurs morales et spirituelles de vie et remplissez le vide de votre cœur par les prières, les sacrements, de bonnes actions, pour accueillir votre Sauveur et Seigneur Jésus qui vient pour sauver votre vie ». Lire : Gn 1: 27-28; 3: 15; 18: 20 Ps 14:2; 102: 20 Is 4: 20-21; 7: 14-16; 11: 1-2; 42: 1-9; 43: 1-4; 61: 1-2 Jr 2: 13 Ez 22: 26 Mi 5: 1-4 Za 8: 1-8, 9: 1-10; 13: 1-2 Jl 2: 1-11 Mt 1: 18; 3: 3; 5: 14-15; 7: 21; 10: 38; 25: 1-40 Mc 12: 29-31; 7: 6-13; 9: 42-48 Lc 1: 31-38; 3: 4-6; 9: 25 Jn 3: 16; 8: 12, 44; 12: 25; 14: 6, 20-23; 16: 13 Ac 3: 17-23; 4: 8-12; 10: 34-43 Rm 1: 18-32; 13: 11-14 I Co 8: 1-6; 10: 18-22 Ga 1: 11-24; 3: 26-29 Ep 6: 11-12 Ph 3: 20-21 I Th 5: 4-11 I Tm 3: 15; 4: 1-2 II Tm 3: 16-17; 4: 3-4 I P 5: 8-9 II P 2: 1-10 I Jn 4: 7-16

La vie dans la chair et la vie dans l'esprit - Père James Manjackal

Une vie sans l’Esprit Saint Est vide, et démunie car nourrie de désespoir et de tristesse. Est contrariée et projetée dans la tentation et la séduction. Est une vie sans soutien et sans espoir face à la tentation de la chair et du péché. Est brisée et blessée par la colère et le refus du pardon. Est dans l’esclavage des désirs et des passions Est dans les ténèbres et dans l’aveuglement car ignorant le vrai chemin. Est dans la perversité, la permissivité et l’immoralité. Est une vie écrasée par les douleurs et la maladie. Est une vie dans laquelle Dieu est un être très éloigné. Est une vie dans laquelle le Christ n’est qu’un passage dans l’histoire. Est une vie dans laquelle l’Evangile et la Parole de Dieu sont dissimulés. Est une vie dans laquelle les lois et les commandements sont sans signification. Est une vie dans laquelle l’Eglise n’est qu’une institution séculaire. Est une vie dans laquelle la prière et la liturgie n’existent plus Est une vie dans laquelle les vertus et la sainteté ne sont que folie Est une vie dans laquelle les devoirs et les responsabilités ne sont que fardeaux Est une vie dans laquelle les ministères et les missions ne sont que des professions Alors qu’une vie dans l’Esprit Saint Est significative et en vaut la peine Est stimulante et vibrante Est une vie avec Jésus Christ, Emmanuel, Dieu avec nous. Est une vie dans le Royaume de Dieu Est une vie où nous sommes conduits sur le Chemin, la Vérité et la Vie. Est une vie de paix, de joie et de consolation Est une vie de puissance et de grâce Est une vie de sainteté selon la volonté de Dieu Est une vie dans l’authenticité et l’honnêteté Est une vie dans l’Eglise la mère qui prend soin de nous Est une vie où l’autorité et les commandements sont faciles Est une vie dans laquelle les fardeaux deviennent légers et les jougs faciles. Est une vie où la prière et les sacrements en font partie. Est une vie où on entend la voix de Dieu dans les Saintes Ecritures. Est une vie dans laquelle on trouve une réponse à tous ses problèmes. Est une vie où l’on trouve le toucher guérisseur du Maître Divin. Est une vie où l’âme brûle d’amour pour Dieu et les autres Est une vie témoignant que Jésus Christ est toujours et partout. Est une vie qui amène nos voisins altérés à l’Eau Vive. Est une vie brûlante pour Jésus et Son Royaume Est une vie qui trouve une place dans le banquet éternel. AMEN

Soyez dans l'attente de l'Esprit Saint (31.05.2011) Message du Père Céleste à Père James Manjackal

31 Mai – Fête de la Visitation de la Vierge Marie Ainsi parle Seigneur, notre Dieu, « Mes enfants, alors que la fête de la Pentecôte approche, je désire que vous entriez par la prière et la pénitence dans le cénacle de votre cœur, pour que vous puissiez vous revêtir de la force de l’Esprit Saint d’en haut. Comme les Apôtres et l’église primitive attendaient l’Esprit Saint en priant et en jeûnant, vous aussi vous devez avoir soif et attendre avec impatience la venue du Paraclet, celui qui vous aide. Aujourd’hui et plus que jamais dans l’histoire, vous avez plus que besoin de la puissance de l’Esprit Saint car les temps sont mauvais, et l’esprit impur, l’esprit d’antichrist essaye de triompher de l’église et des fidèles du Christ. L’Esprit Saint que je vous ai envoyé par mon Fils Jésus vous donnera la force pour être mes témoins authentiques de mon salut. Il vous guidera pour ressentir la présence de Dieu en vous et vous faire prendre conscience que vous êtes le temple de Dieu. Alors vous m’adorerez en esprit et en vérité. Il vous enseignera et vous rappellera qu’il vous faut vivre selon de véritables valeurs morales de vie car le monde est maintenant au bord de la décadence morale avec une augmentation de l’immoralité, de la corruption et de l’injustice. L’Esprit Saint que je vous envoie vous mènera vers la vérité en plénitude et la vérité seulement peut vous libérer de tous les esclavages. Durant les jours à venir, priez pour le don de l’Esprit Saint dans votre vie afin que vous soyez remplis de Sa Puissance et de Sa grâce pour que votre vie soit menée plus par le désir du Saint Esprit plutôt que par le désir de la chair. Tout spécialement vous devez demander les fruits (vertus), les dons et charismes dont vous avez besoin dans votre vie. Croyez en ma promesse « demandez et vous recevrez ». Mes enfants, je désire une Pentecôte personnelle dans la vie de chacun d’entre vous afin que vous puissiez vivre avec sagesse et courage en Christ et en l’Eglise, Son corps, avec plus d’amour pour Dieu et votre prochain. Je désire une Pentecôte dans chaque famille, afin que les maris et les femmes puissent vivre ensemble dans la sainteté, dans l’amour et l’harmonie avec leurs enfants. Mais aussi, je souhaite sincèrement et je désire une nouvelle Pentecôte dans chaque société dans le monde afin que tout être humain puisse vivre en paix, dans la joie et la prospérité, sans discrimination, exploitation, injustice ou corruption. Mes enfants, priez pour que tout être humain sur terre soit guéri, libéré et rempli de la puissance de mon Esprit afin que vous puissiez vivre tous ensemble comme une seule famille unie dans l’amour et l’harmonie, en vous appréciant, en vous aimant et en vous aidant les uns les autres. Voici, J’envoie une partie de mon Esprit sur tous ceux qui ouvrent leurs cœurs en croyant en mon seul Fils Jésus, en se détournant du péché par la repentance. Bienheureux sont ceux qui reçoivent mon Esprit et qui vivent selon mon Esprit ». Lire : Mc 12: 29-31 Lc 11: 13; 24: 49 Jn 4: 24; 13: 34-35; 14: 16-20, 26; 16: 12-15 Ac 1: 4-8, 12; 2: 1-4, 17, 37-41 Rm 8: 5-13, 26-27 I Co 3: 16-17; 12: 1-11 Ga 5: 16-26 Ep 5: 15-20; 6: 11-18 I P 5: 8-9 I Jn 3: 11-18; 4: 1-4, 16-21 Merci à Jean

"Purification, Pénitence et Perfection" (09.03.2011) Notre Seigneur au Père James Manjackal

Ainsi parle le Seigneur Dieu, « Mes enfants, de nouveau une période de 40 jours de carême est proche. Alors que le monde et l’Eglise traversent diverses épreuves, des tentations et tribulations, je vous souhaite d’être forts dans votre vie de perfection grâce à la purification et la pénitence. En ces jours particuliers de grâce, quand tous les croyants partout dans le monde concentrent leur attention sur la passion, la mort et la résurrection du Christ, mon Fils, je veux que vous entriez dans les diverses chambres spirituelles de vos cœurs où par un « chemin de croix » vous devez expérimenter les fruits de la résurrection. Avant tout, entrez dans votre cœur par le Saint Esprit, qui vous aide toujours à trouver vos péchés et à vous repentir. Vous devez méticuleusement fouiller les cavités de votre cœur pour découvrir et extirper tous les péchés qui s’y sont développés pour détruire les fruits de l’Esprit Saint qui y ont été semés depuis le moment de votre baptême. C’est l’ennemi, Satan, qui y a semé les graines de la mauvaise herbe du péché. Elles affaiblissent votre vie afin que vous soyez incapables de résister au plan rusé et aux tactiques astucieuses de Satan. Permettez que le sang de mon Fils soit versé dans vos cœurs pour un lavage et un nettoyage complet par les prières et un recueillement intense. Mes enfants, vous devez aussi dénicher et éradiquer les taches, les culpabilités et conséquences de vos péchés qui peuvent rester dans votre être intérieur amenant malheur, tristesses, maladies et mort. Dans le précieux et puissant nom de Jésus, mon Fils, vous devez les rendre impuissantes, demander la victoire sur elles et être libérés. Les prêtres et ministres nommés et oints par moi, peuvent vous aider à vous libérer grâce à leurs prières de délivrance et les sacrements parce qu’ils ont le pouvoir de lier et de délier. Vous n’êtes vraiment libres que si vos cœur sont libres pour m’aimer, aimer les autres et faire le bien. Je veux, mes enfants, que vous soyez libres sans être chargés des malédictions de vos péchés et sans être liés au pouvoir de l’ennemi qui s’amuse à faire le mal dans tous les membres de votre corps. En fouillant tous les coins de la chambre de votre cœur, vous devez vous séparer de tous les idoles qui y sont, comme l’orgueil, l’égoïsme, la jalousie, l’avidité, l’attachement et la convoitise pour les personnes ou les choses matérielles, spécialement l’argent, le dieu de l’argent. En débarrassant votre cœur de toute cette crasse, vous vous abandonnerez entièrement à l’autorité de Jésus, mon Fils, et Lui permettrez d’entrer dans votre vie et de la posséder toute entière. Puis vous ferez l’expérience de mon Esprit contrôlant et dirigeant votre vie et vous ne serez plus sous la domination de Satan mais vous serez sous ma domination en faisant l’expérience du Royaume de Dieu en vous. Vous ne serez jamais faibles et fragiles, mais vous serez forts pour lutter et vaincre tous les ennemis de votre âme. Puis entrant dans la chambre la plus intérieure de votre cœur, enlevez même la plus petite offense ou mauvais sentiment envers quiconque et affirmez votre amour pour les autres. Cela n’est pas suffisant de dire avec votre bouche « je ne déteste personne, j’aime tout le monde ou je prie et je vais à l’Eglise, etc… » Si vous aimez vraiment vos frères et sœurs en l’Eglise et dans la société où vous vivez, vous devez ressentir une profonde tristesse pour leurs péchés et élever vos cœurs et vos mains en prières vers moi pour demander pardon et miséricorde. Avec un cœur sincèrement affectueux, si vous regardez dans Mon Cœur vous pourrez y voir mon chagrin, mais aucune colère envers les pécheurs. J’aime les pécheurs et je ne souhaite pas que l’un d’entre eux soit la proie de l’ennemi et soit détruit. Au plus profond de votre cœur vous pouvez ressentir mon amour tendre et miséricordieux pour les pécheurs ; puis en larmes vous pouvez prendre sur vous leurs péchés afin de demander pardon pour ces péchés en faisant pénitence comme l’a fait le peuple de Ninive lors de la prédication de Jonas. C’est aussi ce qu’a fait mon Fils sur la Croix ; Je l’ai fait péché bien qu’il ne connaissait pas le péché, afin que vous puissiez trouver en Lui la justice et la sanctification. Comme il a pris sur lui vos souffrances par procuration pour expier vos péchés, vous devez vous aussi prendre les souffrances de la mortification, le jeûne, la pénitence, en aidant le pauvre et spécialement ceux qui ont soif et faim de l’Eau Vive et du Pain du ciel. En joignant vos souffrances à celles du Christ, vous en sauverez beaucoup ; et c’est cela votre véritable amour pour les autres, dans le parfait accomplissement de mon commandement de vous aimer les uns les autres. Si vous êtes doués pour prêcher l’Evangile, vous devez, en ces jours, exercer votre charisme avec force. Si vous n’êtes pas capables de prêcher, vous pouvez soutenir et vous unir aux œuvres d’évangélisation des prédicateurs et des missionnaires par la prière, la pénitence et l’argent afin d’amener beaucoup d’âmes à mon Royaume. Mes enfants, mon cœur a encore soif de vos âmes. » Lire : Gn 6: 5-6 Ex 20: 6; 34: 6-7 Lv 11: 44 a; 19: 1-2 Dt 26: 19 Ps 51: 1-13 Ez 18: 21-23 Jon 2: 4-10 Mt 5: 48; 6: 5-8; 10: 1; 13: 37-43; 16: 17-19 Mc 4: 15; 10: 20-25, 33-34; 12: 31 Lc 5: 20-24, 31-32; 7: 47-50; 8: 12; 12: 15; 15: 20, 31-32 Jn 1:18; 6: 32-35; 7: 37-39; 13: 34-35; 16: 8; 19: 28, 34 Ac 2: 37-39; 3: 19-21 Rm 2: 9; 5: 8-10; 6: 12-23; 7: 19-25; 8: 1, 18-26 I Co 9: 16 II Co 5: 21; 11: 22-29; 12: 8-9; 13: 5 Ga 2: 19-20; 3:13; 5: 22-26 Ep 6: 10-12 Col 1: 20, 24 I Tm 1: 15; 4: 11-16 II Tm 1: 9; 2: 19; 4: 1-5 He 9: 14, 22 I P 1: 15-16; 4: 12-16; 5: 1-11 I Jn 1: 7-9; 2: 2, 7-11; 3: 11-18; 4; 7-21 Ap 3: 20

"Soyez dans la lumière du Christ" (31.01.2011) Père James Manjackal

Ainsi parle le Seigneur, « mes enfants, j’ai envoyé mon fils Jésus dans le monde en tant que vraie lumière de l’espèce humaine, et je voulais que tous ceux qui Le suivent aient la lumière de la vie. Il est dans le monde aujourd’hui pour lutter contre les ténèbres et les œuvres des ténèbres ; mais il est triste de voir que seulement quelques-uns de Ses disciples reconnaissent en Lui la lumière et coopèrent avec Lui pour surmonter les ténèbres qui enveloppent aujourd’hui l’espèce humaine et le monde. Quand je regarde en bas sur terre, je ne vois que peu de personnes vivant dans la Lumière que Jésus Christ, mon Fils, a amenée dans ce monde. La raison pour laquelle beaucoup de gens n’aiment pas venir à la Lumière, est qu’ils ont la crainte de sortir de leurs mauvaises œuvres qui leur donnent de faux plaisirs, conforts et sécurité dans ce monde. La lumière de la Vérité leur montrerait que le péché est le non respect de la loi de Dieu ; que le péché est désespérance, méchanceté, qu’il ne profite jamais et qu’il les conduit à la damnation éternelle. Ceux qui vivent dans les ténèbres coopèrent avec l’ange de lumière Satan qui glorifie les péchés. Ayant perdu la vraie lumière, ils marchent à tâtons dans les ténèbres se dégradant eux-mêmes dans des actes honteux et pervers. La Vraie Lumière, celle qui vient de moi, vous montre toujours les droits chemins qui sont mes commandements par lesquels vous m’aimez de tout votre cœur trouvant la paix, la joie, la sécurité dans ce monde et dans le monde à venir. Vous, mes enfants bien-aimés, les yeux de votre cœur doivent vous éclairer afin de faire la distinction entre le bien et le mal. Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal, qui font des ténèbres la lumière et de la lumière les ténèbres, qui font de l’amer le doux et du doux l’amer. Je sais qu’il y en a parmi vous qui entretenez leurs mauvaises œuvres en brisant les commandements du Seigneur et en enseignant aux autres à faire de même, ne faisant pas la distinction entre le sacré et le profane, le pur et l’impur. Ne prêtez pas attention à ces faux professeurs et à leurs enseignements qu’ils disent modernes ; renoncez-y et suivez la sagesse enseignée par la Parole de Dieu dans les Saintes Ecritures ainsi que les enseignements de l’Eglise car elle est le pilier et la fondation de la vérité. Ne vous y trompez pas, je suis La Lumière et en moi il n’y a pas de ténèbres, si vous marchez dans les ténèbres et dites que vous êtes en amitié et communion avec moi, vous devenez effectivement des menteurs. Mes enfants, vous devez vous exposer à la lumière de la Vérité qui est le Christ afin que vos esprits puissent s’ouvrir et prendre conscience des œuvres des ténèbres comme l’idolâtrie, le satanisme, la sorcellerie, les orgies, l’ivresse, toutes les formes d’immoralités, la haine, la colère, la jalousie, l’égoïsme, la cupidité, le mensonge, le vol, afin d’y renoncer pour une vie nouvelle. La Vraie Lumière viendra dans vos cœurs pour vous rapprocher de la face glorieuse de mon Fils Jésus. Ainsi vous serez les enfants de Dieu, enfants irréprochables et innocents sans tache au milieu d’une génération corrompue et perverse dans laquelle vous pouvez briller comme les étoiles dans le monde. Le commandement qui vous a été donné c’est d’être la lumière du monde et que vous devez briller devant les autres comme le sommet d’une haute montagne qui est vu par tous. Vous devez être suffisamment courageux grâce à la force de mon Esprit pour être les témoins de la Lumière afin d’éliminer les ténèbres qui existent aujourd’hui dans le monde. Voici que je suis avec vous pour toujours » Lire : Gn 1: 3-5 Is 5: 20 Ps 119: 105 Pr 4: 18; 6: 2 Ez 22: 26 Mt 5: 14-16, 33-37; 6: 22-23; 7: 5-20; 16: 6-12; 25: 1-13 Mc 4: 21-23; 7: 20-23; 8: 22-25; 12: 30-31 Lc 2: 29-32; 4: 18; 6: 39-42; 8: 16-17; 11: 33-36; 12: 35; 15: 8; 18: 41-42 Jn 1: 4-9; 3: 19-20; 5: 35; 8: 12; 9: 1-5; 14: 15; 15: 10 Ac 1: 8 Rm 1: 18-32; 12: 11; 13: 12-13 I Co 6: 9-10; II Co 4: 6; 6: 14-18; 11: 14 Ga 5: 19-21 Ep 1: 18; 5: 3-5, 11-14 Ph 2: 15 I Th 3: 15; 5: 4-5 I Jn 1: 5-10; 3: 4 II Jn 1: 9-11 Ap 21: 22-27

Rendez vos cœurs plus blanc que neige - Noël 2010 - Notre Seigneur au Père James Manjackal

Le Christ Jésus dit : « Mes chers amis, aujourd’hui vous vous réjouissez et vous célébrez mon anniversaire. Je suis descendu sur terre en tant qu’homme comme n’importe lequel d’entre-vous, quittant le rang qui m’égalait à mon Père au ciel, et je suis mort sur la croix afin de vous sauver de vos péchés ; Vous avez donc toutes les raisons de vous réjouir de mon anniversaire. Cependant vous devez vous poser la question de savoir si cette fête est pour vous quelque chose de simplement extérieur ou bien quelque chose de vraiment spirituel. Vous n’aurez un véritable Noël que si je suis réellement né dans vos cœurs en parole et en Esprit, car Je suis Emmanuel, Dieu avec vous pour toujours. De nos jours je vois beaucoup de fêtes qui se font avec des décorations, en mangeant, en buvant, en échangeant des cadeaux, des vêtements neufs, mais tout cela sans moi. Vous devez savoir que je suis venu principalement pour pardonner vos péchés et faire de vous des saints de façon à ce que vous puissiez hériter du ciel avec moi. Donnez-moi en tant que cadeaux, tous vos péchés et vos mauvaises habitudes après y avoir complètement renoncé dans vos cœurs et je rendrai vos cœurs dignes de me recevoir. Je pardonnerai tous vos péchés aussi grands qu’ils soient et je vous donnerai un nouveau cœur brillant et plus blanc que neige. En ces jours, quand vous voyez la neige tout autour de vous, examinez vos cœurs et demandez-vous s’ils sont blancs, propres et brillants, sinon vos célébrations sans moi sont justes païennes et démoniaques. Peut être que vous refusez que j’entre dans votre cœur bien que je frappe à sa porte encore et encore avec beaucoup d’inspirations spirituelles, car vous avez donné votre cœur aux renards modernes de l’idolâtrie comme le sécularisme, le relativisme ou l’athéisme avec toutes sortes de compromis avec le péché, dépourvus de tout sens de Dieu ou de la religion ; ou bien encore aux oiseaux de la vanité et des plaisirs du monde et de la chair comme l’immoralité, la pornographie, les drogues, l’alcoolisme etc… Tous vos problèmes aujourd’hui sont dus au fait que vous m’avez rejeté, moi, la source de toutes les bénédictions et que vous êtes allés vers des choses qui ne peuvent donner les vraies grâces de l’amour, la paix et la joie. Sanctifiez-vous aujourd’hui pour demain et vous aurez des signes et des merveilles avec beaucoup de bénédictions matérielles et spirituelles. Aujourd’hui, jour de ma naissance, je me sens triste quand je vois mon propre peuple, les Chrétiens qui, bien qu’ils aient reçu une part de ma vie divine par le baptême, m’ont dénoncé par apostasie en suivant d’autres dieux et même Satan, l’ennemi, celui qui tue la vie en trompant par ses tactiques rusées de signes et prodiges. Je les supplie de revenir vers moi et de me permettre d’entrer à nouveau dans leur vie et ainsi ils pourraient vivre une authentique vie Chrétienne. Ils sont à moi, je ne veux pas qu’ils soient la proie de l’ennemi qui les tuerait et les détruirait. Mes amis, quand vous célébrez le jour historique de ma venue, pensez que je viens quotidiennement vers vous pour vous aimer, prendre soin de vous et vous donner tout ce que vous voulez. Quand vous me rencontrez dans la profondeur de votre cœur, par les prières et les sacrements, et spécialement le sacrement de la Sainte Eucharistie, vous trouvez le véritable amour, la paix et la joie que personne sur terre ne peut vous retirer. Quand vous commencerez à vivre en moi et moi en vous, vous serez transformé et par cette vie nouvelle vous me suivrez de façon authentique malgré les nombreuses croix et souffrances qui peuvent venir du monde, de la chair et de Satan. Aujourd’hui je viens vers tous ceux qui m’ont ouvert leur cœur pour demeurer en eux et leur donner tout ce dont ils ont besoin. Chaque jour ouvrez vos cœurs afin de me permettre de venir et de dîner avec vous, ainsi vous vivrez continuellement l’expérience de Noël et lors de mon retour glorieux vous trouverez votre place avec moi au ciel. Réjouissez-vous sans cesse en ma présence et toujours réjouissez-vous.» Lire : Nb 11: 18 Jos 3: 5 Is 1: 16-18 Ez 36: 26 Mt 1: 21-23; 8: 20; 9: 13; 25: 40 Mc 1: 38-41; 13: 14-23 Lc 2: 8-14; 17: 26-30; 23: 43 Jn 1: 14; 6: 54-56; 8: 44; 13: 6-11; 14: 27 Rm 3: 23; 8: 1 II Co 3: 16-18; 4: 16-18 Ph 2: 6-11; 4: 4 I Th 4: 16-18 I Tm 3: 1-6 Ap 3: 20

"Votre Salut est Proche" - Avent 2010 - Message au Père James Manjackal

Ainsi par le Seigneur votre Dieu : « Mes enfants, le temps de l’avent est un temps d’attente et d’espoir, c’est le moment d’ouvrir grandement vos cœurs pour permettre à Jésus votre Sauveur d’entrer et demeurer dans la maison de vos cœurs. De la même façon que vous me rencontrez en prière et dans les sacrements, rencontrez aussi le pauvre, le malade, le rejeté, l’exploité, le discriminé, le réfugié, le mendiant et le prisonnier et aidez-les en leur offrant des cadeaux de toutes les façons possibles. Montrez de la compassion et de l’amour à tous ceux qui ne me connaissent pas et à tous ceux qui se sont éloignés de moi, ainsi que le salut que je leur ai apporté. Il est triste de voir qu’aujourd’hui encore beaucoup de Chrétiens ont fermé la porte de leur cœur à Jésus le Rédempteur et qu’en conséquence ils vivent dans les ténèbres de leur âme entraînant tristesse, peur, culpabilité, rejet avec divers désordres physiques et spirituels. Je sais que votre cœur désire ardemment mon amour car je vous ai créés à mon image et à ma ressemblance. Vous ne pourrez étancher cette faim et cette soif que si vous accueillez mon amour dans votre vie. C’est pourquoi je vous ai envoyé mon fils unique, qui était dans mon sein, et en Lui demeure la plénitude de mon image parce que Lui et Moi sommes un, et tous ceux qui le rencontrent par son Esprit peuvent faire l’expérience de ma présence et de mon amour. C’est par Lui que j’ai révélé le pardon, la libération, la guérison, ainsi que mon amour qui prend soin et comble tous ceux qui viennent à Lui. Il est prêt à entrer dans votre vie pour donner les réponses à tous vos problèmes en vous donnant une nouvelle vie avec de nouvelles attitudes et perspectives. Il est temps pour vous d’ouvrir une voie dans votre cœur en retirant toutes les méchancetés et tous les péchés en vous humiliant vous-mêmes par le repentir et la confession de vos péchés. Vous devez éliminer toutes les aspérités de la gourmandise, l’obscénité, l’immoralité, la paresse, la négligence, l’envie etc … pour rendre votre cœur lisse et beau afin de Le recevoir. La vallée pleine de vide à l’intérieur de votre cœur est due à un manque de grâce, elle doit être remplie et nivelée grâce à la prière et une vie sacramentelle. Vous devez également éliminer de votre vie toutes formes de malhonnêteté afin d’y préparer un droit chemin pour Sa venue car il est Lui-même la vérité et rien de ce qui est contraire à la vérité ne peut se tenir devant lui. Vous devez abattre les montagnes de l’orgueil, de la vanité et de l’arrogance afin de faire un chemin au Seigneur pour qu’il vienne dans votre vie ; car vous devriez savoir qu’il est né dans une crèche et qu’il a vécu simplement, humblement et pauvrement promettant la vie à ceux qui vivent dans la pauvreté et la simplicité. Peut être qu’une confession de tous vos péchés et une réelle conversion sont nécessaires pendant cette période, afin d’expérimenter le salut dans votre vie. Comme vous avez déjà planifié pour Noël vos festivités et vos dîners avec vos proches, vos amis et bienfaiteurs, rappelez-vous les instructions qui vous ont été données par Jésus concernant la tenue du banquet invitant les pauvres, les boiteux, les estropiés et les aveugles qui ne peuvent rien vous donner en échange. Vous devez savoir que tout ce que vous donnez aux pauvres vous le donnez à Jésus lui-même. Ainsi, en étant généreux avec les pauvres, faites vos dons au Roi des Rois et au Seigneur des Seigneurs qui vient dans votre vie durant cette saison sainte. Aider les œuvres d’évangélisation à donner le Pain de Vie et l’Eau Vive à ceux qui sont spirituellement affamés et assoiffés c’est aussi aider les pauvres car Jésus est venu pour vous, assoiffé de vos âmes. Mes enfants, préparez-vous sérieusement à vivre un véritable Noël en recevant Jésus dans votre vie et en le rencontrant dans vos voisins. Voici que je suis avec vous pour toujours. » Lire : Gn 1: 27; 3: 15. Tb 4: 7-11; 12: 4 Ps 43: 1-3; 63: 1-4. Si 17: 1 Is 11: 1-9; 55: 6-7; 61: 1-2 Jr 29: 11-13 Mt 3: 1-3; 4: 15-16, 23-25; 5: 3; 7: 7-8; 8: 20; 11: 28; 25: 40 Mc 1: 15; 9: 23; 10: 14-15; 11: 17 Lc 1: 26-38; 3: 4-6; 4: 40-41; 14: 12-14 Jn 1: 18; 4: 31-39; 6: 35-37; 10: 30; 14: 6-9; 19: 34 Ac 2: 21-22, 38-39; 3: 19-23; 17: 27-28 Rm 3: 23-26; 4: 7-8 I Co 3: 16-17; 6: 19-20 II Co 5: 17 Ga 4: 4-7 Ph 2: 6-11 Col 1: 15 Jc 5: 19-20 I Jn 4: 10-12 Ap 3: 20; 21: 1-5

« Aimez votre Dieu par l'obéissance et le respect des commandements » (16.07.2010) Père James Manjackal

…Mais vos ancêtres ont échoué et brisé le commandement que je leur avais donné c’est à dire de ne pas manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Ils vivaient selon leur bon plaisir et le désir de la chair. « Aimez votre Dieu par l’obéissance et le respect des commandements » Ainsi parle le Seigneur ton Dieu : « Mes enfants, avant de vous créer à mon image et à ma ressemblance, j’ai créé l’univers entier avec des milliards d’étoiles et de planètes. J’ai créé la terre de façon spéciale avec toutes les végétations, animaux, oiseaux et poissons, avec de bonnes conditions climatiques afin que vous puissiez y vivre confortablement et en toute sécurité et je vous ai donné le droit d’en faire bon usage pour votre bien-être. Mais je voulais que vous soyez à moi pour m’aimer, me rendre culte, en gardant les commandements et les lois. Mais vos ancêtres ont échoué et brisé le commandement que je leur avais donné c’est à dire de ne pas manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Ils vivaient selon leur bon plaisir et le désir de la chair(1). Dans ma colère je les ai punis et j’ai détruit la terre entière sauf la famille de Noé qui vivait dans la droiture et selon mes commandements. Quand le péché a commencé à proliférer de nouveau dans le monde et que mes commandements et lois ont été brisés, j’ai appelé et choisi les Israélites comme mon propre peuple, un peuple qui me soit consacré. Je leur ai donné mes commandements afin qu’ils puissent prouver leur amour pour moi. Grâce à la vie de mon peuple saint d’Israël je voulais aussi prouver la sainteté de mon nom profané parmi les nations. J’ai promis de leur donner un cœur nouveau, un Esprit nouveau pour vivre selon mes commandements et mes lois. Mais ils m’ont désobéi et ont affligé mon cœur. Ainsi en envoyant mon Fils unique Jésus, j’ai renouvelé mon alliance avec l’humanité tout entière ; et tous ceux qui L’ont cru, aimé et ont décidé de Le suivre, sont devenus la race élue, une nation sainte et mon propre peuple. Il n’a pas aboli les lois et les commandements mais les a accomplis. Tous ceux qui l’aiment, m’aiment aussi parce que Lui et Moi sommes Un. Mes enfants, c’est en gardant mes commandements et en faisant ce qu’Il vous a dit que vous demeurerez dans mon amour. Si vous vivez de cette façon là, mon Fils et Moi nous viendrons et demeurerons en vous et vous trouverez un sens à votre vie car je sais que vous avez une grande soif intérieure pour moi dans votre cœur ; Jusqu’à ce que vos cœurs m’aient trouvé et ressenti mon amour, vous n’aurez ni le repos ni la paix dans votre vie. Mais aujourd’hui, quand je regarde les gens, je n’en vois que très peu parmi vous qui m’aiment et me rendent culte en observant mes commandements et mes lois. La vie pécheresse de l’humanité pollue la terre entière et mon saint nom est blasphémé parmi les païens. La terre et l’univers sont en train de perdre le sens de leur existence car je les ai créés pour que l’humanité m’aime en gardant mes commandements. Je sais que vous comptez beaucoup sur mon amour et ma compassion mais vous devez savoir qu’avec moi il y a aussi la colère semblable à celle d’un père qui pleure sur ses enfants qui s’égarent. Je suis triste à propos de la légalisation des couples homosexuels, le sexe avant le mariage, le divorce, l’avortement, l’euthanasie, le matérialisme, le relativisme et le laïcisme répandus à tous les niveaux de vie. Tout cela est contraire aux lois et aux commandements que je vous ai donnés afin que vous puissiez mener une vie droite, honnête, morale. Je suis très affligé par ceux qui vivent sans aucun principe de vie d’ordre éthique ou moral. Je ne vois que très peu de gens qui me cherchent et essayent de me trouver dans leur vie grâce à leur vraie dévotion et leur véritable amour. Je serai avec eux en leur donnant toutes mes bénédictions. Une augmentation du nombre de braves gens dans le monde sera le salut du monde entier. Maintenant je laisse les calamités et les catastrophes naturelles pour montrer que je suis le Seigneur maître de l’Univers et de la terre et de tout ce qui existe sur terre, que ce soit vivant ou non vivant. Beaucoup d’entre vous ont perdu le sens spirituel de voir ma main derrière les évènements qui se passent sur terre et ainsi vous analysez les signes des temps de façon matérialiste. Je vous donne le temps de vous repentir et de revenir vers moi, mes enfants. Je ne veux pas vous détruire, mais à cause de votre désobéissance et de votre rébellion contre mes lois et mes commandements vous pouvez être amenés à votre propre destruction. Voici, en tant que Père j’attends votre retour afin que vous puissiez avoir une vie heureuse et prospère sur terre mais que vous ne pouvez avoir sans moi et mon amour. Mes enfants, aimez-moi en obéissant aux lois et aux commandements ; la terre et toutes les choses de la terre vous appartiennent et je serai toujours avec vous » Lire : Gn 1: 24-31; 2: 15-17; 6: 5-11; 7: 1-3 Dt 26: 16-19 Ps 43: 1-3; 63: 1-4 Sg 6: 24 Si 5: 6-7 Is 24: 5-6 Ez 18: 21-23; 36: 23-28 Jr 2: 13; 17: 5 Mt 5: 17-20, 32; 6: 24-34; 16: 2-3; 19: 6 Mc 7: 6-9; 8: 36-38; 13: 28-31 Lc 12: 54-56; 13: 1-9; 15: 20 Jn 3: 16; 10: 30; 14: 15, 23; 15: 10 Ac 3: 19-21; 17: 26-27 Rm 2: 23-24; 7: 7-12 I Co 5: 9-13; 6: 15-20; 7: 10-11 Ga 5: 16-21 Ep 5: 3-5 Col 3: 5-11 I P 2: 9 I Jn 1: 5-10; 5: 3

Vaincre le monde grâce à mon Esprit – Pentecôte 2010 - Père James Manjackal

Ainsi parle le Seigneur Jésus, « Mes chers amis bien-aimés, vous devriez savoir que les trois ennemis, le monde, la chair et Satan, essayent sans cesse de détruire votre vie. Je ne veux pas que vous mourriez dans le péché par les œuvres de ces ennemis, mais je veux que vous soyez des vivants remplis de force dans ce monde, surmontant ces trois ennemis par mon Esprit ; et enfin je désire que vous soyez assis avec moi, avec tous les privilèges et prérogatives dont je dispose avec mon Père au ciel qui est votre patrie, car vous êtes aussi Ses enfants et héritiers grâce au même Esprit que j’ai reçu de Lui. L’Esprit que mon Père et moi nous vous envoyons, donne vie à vos corps mortels afin que, vous aussi, vous puissiez ressusciter avec moi pour vivre une vie selon les désirs de l’Esprit en crucifiant votre vieil homme avec toutes ses passions et désirs. Lorsque vous maintenez l’Esprit Saint vivant et dynamique dans votre vie grâce à vos prières et votre vie sacramentelle, vous pouvez certainement tuer les désirs et oeuvres de la chair qui vous tiennent éloignés de mon Royaume ; c’est ainsi que vous serez glorieux, triomphants et victorieux dans votre vie chrétienne. L’Esprit Saint que vous avez reçu par votre baptême et plus tard nourri et renforcé par la réception des autres sacrements et les prières, est si puissant qu’avec Lui vous est donné le pouvoir de vaincre toutes les attaques de Satan, l’ennemi qui vient vers vous avec toutes les tentations du péché par ses tactiques trompeuses et rusées. Par l’Esprit Saint il vous a été donné le pouvoir d’ordonner à Satan et à sa force puissante de partir ; et vous devez toujours utiliser ce charisme dans votre vie car Satan, votre ennemi, rôde et patrouille sur terre pour vous piéger et vous entraîner dans son royaume. Par la puissance de l’Esprit Saint vous devez dominer tout ce qui est convoitises sensuelles, avidité pour l’argent et la richesse, désir d’être prétentieux devant le monde avec vos cheveux tressés, parés de perles, d’or, d’argent, de vêtements coûteux, espérant les applaudissements et la reconnaissance en public pour tout et n’importe quoi, aspirant à acheter et à accumuler tout ce qui charme et séduit les yeux, parce que tout cela appartient au monde. Bien que vous viviez dans ce monde, vous devez savoir que vous n’appartenez pas à ce monde mais que vous m’appartenez ainsi que vous appartenez à mon royaume par l’Esprit Saint qui habite en vous. Vous êtes ressuscités avec moi par l’Esprit qui demeure en vous et vous devriez rechercher les choses d’en haut, spirituelles et célestes. Sachant que vos corps sont les temples vivants du Saint Esprit, vous devez offrir vos corps à Dieu, comme un sacrifice vivant, saint et agréable à ses yeux. C’est le véritable culte spirituel, le culte en esprit et en vérité, que l’on attend de vous. Vous devez offrir chaque partie de vos corps pour la sanctification, ainsi le péché ne régnera plus sur vos corps mais par la grâce de la puissance de mon Esprit, vous vivrez dans la sainteté avec la joie et la paix dans vos cœurs. Mon Esprit qui habite en vous, vous aide dans toutes vos faiblesses ; par conséquent vous n’êtes pas faible mais vous êtes même forts pour vaincre le monde et toutes ses tendances. Mes amis bien-aimés, ouvrez entièrement vos cœurs à mon Esprit que je répands sur ceux qui croient en moi et qui décident de me suivre et acceptent d’être menés par Sa grâce et Sa puissance. Grâce aux fruits que produit l’Esprit vous serez vraiment mes frères et sœurs, avec mon caractère ; et par les sept dons vous serez capables d’être des Chrétiens authentiques, discernant toujours la volonté de Dieu avec Sa sagesse, et en faisant Sa volonté avec Son courage ; et par les divers charismes vous serez équipés pour être mes témoins dans mon royaume par les différents ministères et ainsi mon royaume, un royaume de justice, de paix et de joie régnera sur cette terre. Voici que je fais toutes choses nouvelles par mon Esprit. » Lire : Mt 10: 8, 28; 12: 33-37 Mc 16: 17 Lc 10: 18-19 Jn 4: 23; 14: 16-26; 16: 8-15; 17: 11-24 Ac 2: 1-4, 38; 4: 30-31; 5: 32; 6: 10; 7: 55 Rm 8: 11; 2: 13, 26; 12: 1-2; 14: 17 I Co 3: 16- 17; 6: 15-20; 12: 1-11 Ga 4: 6-7; 5: 16-17 Ep 2: 19; 4: 22-24; 6: 10-12 Ph 3: 3, 20 Col 3: 1-4 I Tm 2: 9-10 II Tm 1: 6-7 I P 3: 2-4; 5: 8-9 I Jn 2: 15-17; 5: 4-5 Ap 21: 5

"J'ai été transpercé pour vos offences" (2010) Jésus Christ à Père James Manjackal

Ainsi parle le Seigneur Jésus; « Mes amis bien-aimés, je suis venu dans ce monde pour vous sauver en prenant sur moi vos péchés et les conséquences de vos péchés. Depuis ma naissance dans la crèche jusqu’à ma mort au Calvaire, j’ai enduré les souffrances, les rejets, les insultes et persécutions pour votre bien. Mon Père céleste a permis que je sois né dans une famille où il y avait des assassins et gens immoraux afin que vous puissiez trouver la guérison et la libération de toutes les conséquences négatives des péchés de vos ancêtres dans l’arbre généalogique où vous êtes nés. Ma mère n’a jamais voulu être mère, ainsi ma conception dans son ventre n’était pas désirée ; c’était pour guérir tous ceux qui se sentent non désirés et rejetés au moment de la conception et de la naissance. Quand Joseph, mon père adoptif, a décidé de se séparer de ma mère, j’ai souffert de tristesse, confusion, détresse et rejet dans le ventre de ma mère. Quand mon immaculée et très sainte mère fut soupçonnée d’être une mauvaise femme, je fus pris de panique et de honte. A ma naissance il n’y avait personne pour m’accueillir ou pour prendre soin de moi exceptés mes parents. Je n’étais pas habillé confortablement avec des vêtements chauds dans le froid de la nuit, j’étais couché sur la paille brute qui m’éraflait et me faisait mal. A ma première respiration j’ai senti l’odeur nauséabonde de l’urine et des excréments des animaux et quand j’ai ouvert les yeux j’ai vu des animaux avec de grandes cornes me regardant fixement avec leurs grands yeux noirs, soufflant et beuglant. Il n’y avait ni infirmière ni médecin pour prendre soin de nous. J’ai subi toutes ces souffrances afin que vous soyez guéris de toutes les choses négatives qui se sont produites dans votre petite enfance. Quand mes parents, comme des vagabonds, sont montés en Egypte, puis retournés à Nazareth, en Galilée, fuyant la menace de mort du roi Hérode, j’ai eu beaucoup de craintes, de solitude et de sentiments d’insécurité. Tout au long de ma vie j’ai été rejeté, désavoué, abandonné et menacé ; je n’avais même pas de lieu pour poser ma tête. J’ai été bouleversé, perdu et blessé devant la prophétie de Siméon au temple, et quand je me suis retrouvé seul au temple pendant trois jours je me suis senti complètement seul et plein de tristesse. Ma circoncision fut très douloureuse et j’ai saigné et pleuré très fort en présence de ma mère. Mes amis, j’ai souffert tout cela pour tous ceux qui se sentent rejetés, abandonnés, perdus, seuls, bouleversés et blessés dans leur enfance. Comme chacun de vous, moi aussi j’ai été tenté de pécher et Satan a essayé de me séduire. Vous tous qui êtes fatigués et las des tentations de Satan, de la chair et du monde, vous pourriez trouver en moi la guérison et la force. Lorsque je parlais avec la femme pécheresse au puits, j’ai été incompris et soupçonné, même par mes propres disciples. Quand je parlais de mon départ pour le ciel, beaucoup pensaient que j’allais me suicider ; ceux d’entre vous qui sont incompris, mal jugés, calomniés ou insultés par les autres doivent trouver en moi la guérison et la consolation. J’ai été accusé d’être l’ami des pécheurs, d’être possédé par les démons, d’être blasphémateur, sorcier, criminel et fou. J’ai ressenti la douleur et la détresse à la mort de mon père adoptif qui m’a tant aimé et lors de la mort de mes proches et amis comme Jean le Baptiste et Lazare. J’ai été trahi et rejeté par mes fidèles bien-aimés. Je sais que beaucoup d’entre vous subissent de telles expériences dans leur vie portant de nombreuses blessures intérieures dans leur cœur. Venez à moi et trouvez la guérison et la vie nouvelle parce que c’est la raison pour laquelle j’ai subi toutes ces souffrances. A Gethsémani je me suis retrouvé seul dans l’obscurité de la nuit et j’ai confié mes peines et mes douleurs à mon Père céleste et ma sueur s’est transformée en sang. A genoux devant le Père j’ai vu les larmes et les sanglots innocents de ceux qui sont calomniés, insultés, persécutés et discriminés et je priais pour qu’ils puissent trouver en moi la guérison et la force. Mes amis, pensez à la façon injuste avec laquelle on m’a traité comme un criminel lors de mon arrestation, les mains liées, déshabillé, les yeux bandés, subissant les coups, les railleries, les insultes et les fausses accusations ; Même les soldats me crachaient dessus et me battaient avec leurs mains et leurs coudes. Avant de m’emmener au Golgotha ils m’ont horriblement flagellé avec des lanières ; ma chair fut déchirée en morceaux par les lames et crochets fixés au bout des fouets et ma chair ensanglantée éclaboussa dans une agonie d’atroces souffrances. Tous ceux qui se tenaient autour de moi se moquaient et disaient que je souffrais à cause de mes propres péchés alors que je n’ai jamais commis le péché quel qu’il soit. Quelques jours avant, je les avais même défiés de pouvoir trouver en moi un seul péché. Tout en subissant ces souffrances, je vis les criminels innocents dans les prisons et ceux qui ont souffert injustement. Mes amis je portais vos infirmités et maladies sur mon corps afin que vous puissiez trouver la guérison et la vie nouvelle dans mes blessures. Enfin, pour l’expiation de vos péchés, j’ai été élevé sur la croix avec toutes mes contusions et blessures, mes œdèmes sur le corps, et ensuite accroché sur la croix pendant plus de six heures, saignant et souffrant. Il n’y avait personne pour me dire un mot de consolation tandis que tous ceux qui m’entouraient se moquaient de moi, m’injuriaient et me disaient toutes sortes de calomnies et de mensonges. C’était un véritable crève-cœur de voir ma mère et mon disciple bien-aimé Jean, debout en larmes et partageant mon agonie. Une lance transperça mon cœur d’où sortit jusqu’à la dernière goutte de mon sang avec de l’eau. Je me suis même senti rejeté par mon Père Céleste parce qu’Il ne pouvait pas m’accepter avec le fardeau du péché. Comment mon Tout Saint Père pouvait-il accepter Son Fils chargé du péché ! Seulement quand j’en eus terminé avec le sacrifice de souffrance pour les péchés de tous, mon Père accepta mon esprit. Alors le Ciel s’est ouvert pour vous, Satan qui a trompé et corrompu le monde entier a été vaincu. TOUS, VOUS AVEZ ETE SAUVES DE VOS PECHES ET DES CONSEQUENCES DE VOS PECHES. De cette façon, le plus grand amour de mon Père vous a été démontré parce qu’il ne voulait pas que quiconque d’entre vous soit perdu dans le péché et la méchanceté mais sauvé grâce à mes souffrances, mon sang et mes blessures. Mes amis, ce n’est que par mon cœur blessé que vous pouvez recevoir le pardon, l’expiation et la réparation de vos péchés, alors vous obtiendrez la droiture, la justice, la sanctification et la rédemption. Nul autre au monde n’a pris sur lui ces souffrances comme un bouc émissaire afin de vous sauver de vos péchés et de vos souffrances. JE SUIS VOTRE SEUL SAUVEUR ET LE SEUL CHEMIN QUI MENE AU PERE CELESTE. JE VOUS AI RECONCILIES AVEC DIEU VOTE PERE, FAISANT DE VOUS DES CITOYENS DU CIEL AVEC LES SAINTS ET LES MEMBRES DE LA MAISON DE DIEU QUI EST L’EGLISE. Mes chers amis bien aimés, quand vous persistez dans le péché sans repentance et sans changer de vie, vous me crucifiez à nouveau et vous me méprisez. Venez à moi en vous repentant de vos péchés et en les confessant avec la ferme décision de vivre une vie nouvelle en moi, j’ai une grande compassion et beaucoup d’amour pour vous » Lire : Gn 1: 27; 5: 1 Lv 16: 20-22 Is 53: 4-5 Ez 18: 21-23 Mt 1: 1-17, 19; 2: 13-23; 4: 1-10; 8: 17; 11: 28; 26: 48; 27: 28 Mc 3: 21; 15: 25-37 Lc 1: 30, 39; 2: 7, 34, 48; 7: 39; 9: 34-58; 22: 54 Jn 1: 29; 3: 16; 8: 21-22, 30, 41, 46; 14: 6; 15: 13-15 Ac 2: 36-39; 3: 15-21; 4: 5-12; 10: 38 Rm 3: 23-26; 5: 8-9; 6: 6-11; 8: 1 I Co 1: 30 II Co 5: 21 Ga 3: 13 Ep 2: 13-22; 6: 10 Col 1: 20-22; 2: 13-15 I Tm 1: 15; 2: 3-6 He 4: 15-16; 6: 6; 9: 14; 13: 12 I Jn 1: 7 I P 1: 18-19; 2: 14