Une question ? Nous vous répondons :
9h30-12h & 14h-17h
0565780195

jeudi 1 décembre 2022

Saint Eloi

Articles Pro Vie

Pro Vie

Des médecins lancent un appel contre l’avortement

Sortant de leur habituelle discrétion, plus de 750 médecins, sages-femmes, infirmiers et psychologues belges ont signé un appel aux députés à ne pas voter la proposition de loi dépénalisant complètement l’avortement. Le texte prévoit de surcroît d’allonger à 18 semaines le délai dans lequel un avortement peut être pratiqué et réduit à 48 heures le délai de réflexion. « A 18 semaines, nous nous trouvons face à un être humain déjà formé », affirment les signataires dans une tribune libre publiée le 12 novembre 2019 par les journaux La Libre et De Morgen. « On peut discuter des traitements, mais on doit les soins aux patients », déclare un médecin catholique, cité le 21 novembre 2019 par CathoBel, le site officiel de l’Eglise catholique en Belgique francophone. Or, « se développe l’idée commune selon laquelle “les médecins sont là pour pourvoir aux droits des patientes” et comme l’avortement est un droit, il n’y a qu’un pas vers une obligation à pratiquer l’acte lui-même. » Ainsi, « la liberté de conscience [des médecins] est progressivement restreinte et risque de disparaître. Il y a d’ailleurs des pays européens, comme la Norvège et la Suède, qui ne la reconnaissent pas ». La Conférence des évêques belges a également mis en garde contre les conséquences d’une révision de la loi. « Au-delà d’une modification dans la pratique, il s’agit d’un changement dans la signification de l’interruption de grossesse : l’avortement devient une intervention médicale ordinaire », expliquent les prélats belges. Le funeste projet de loi a toutes les chances de passer en force. Sans gouvernement depuis onze mois, les ministres en place ne font qu’expédier les affaires courantes, laissant l’initiative politique au Parlement. Quelque 30.000 avortements sont pratiqués chaque année en Belgique, pendant qu’en France voisine, l’assurance maladie en a recensé 216.700 en 2017.

Le Cri silencieux

Le Cri silencieux « The Silent Scream » est un film de 28 minutes réalisé en 1984 par le docteur Bernard Nathanson, avorteur puis défenseur ardent de la Vie humaine. Le Dr Nathanson. Né le 31 juillet 1926 à New York dans une famille juive, il est devenu athée, et s’est par la suite converti au catholicisme, et a été baptisé le 19 décembre 1996 en la Cathédrale Saint-Patrick de New York, des mains du Cardinal O’Connor. Diplômé en 1949, spécialiste en obstétrique et gynécologie en 1960, il a fait partie du groupe fondateurs de l’association Pro-choix NARAL …et est devenu un propagandiste anti-avortement, se déclarant « personnellement responsable de 75 000 avortements ». Le développement des ultra-sons à partir de 1970 lui a permis de comprendre, dit-il, ce qui se passait lors d’un avortement… Il est décédé le 21 février 2011, à l’âge de 84 ans. Prions, afin qu’à son exemple de nombreuses personnes choisissent la Vie.

Marche Pour La Vie 2019 : objection de conscience pour tous!

50 000 personnes étaient présentes à la Marche Pour La Vie organisée le dimanche 20 janvier 2019 à Paris. Pour rappeler que la vie humaine doit être respectée de sa conception à sa mort naturelle. « Témoigner sans se lasser des valeurs inaliénables de la dignité humaine et de la vie », c’est le but de cette Marche pour la vie qui, avec une organisation rajeunie, est plus que jamais mobilisée en cette période de révision de la loi de bioéthique, de crise sociale et de convergence des détresses (gilets jaunes). Nous sommes cette année la Marche des exclus du grand débat, les sujets bioéthiques et sociétaux ayant été sciemment exclus du « grand débat national » organisé par le gouvernement !
Pourquoi marcher pour la Vie ? Parce que plus de 220 000 avortements sont toujours pratiqués chaque année et qu’il n’y a ni volonté politique ni prise de conscience collective pour faire diminuer le nombre d’IVG en France. Leurs conséquences sont autant de drames vécus par des femmes et des familles entières, mais pas seulement : les médecins sont de plus en plus nombreux à faire valoir l’objection de leur conscience qui les dissuade de pratiquer un acte contraire à la médecine, et qu’ils jugent intrinsèquement mauvais. Face aux menaces qui pèsent sur la liberté de conscience des professions médicales, face aux nouvelles transgressions annoncées par la révision de la loi de bioéthique (PMA, libéralisation totale de la recherche sur l’embryon, marchandisation du corps de la femme), nous appelons toute la société civile, médecins, chercheurs, biologistes, femmes enceintes, à faire valoir leur droit à l’objection de conscience le dimanche 20 janvier 2019 à Paris. L’être humain ne peut pas être une marchandise, un objet de laboratoire, une variable d’ajustement des désirs du moment. Face à la marche de la mort, nous appelons les Français à se mettre en marche pour la vie.

Contre l'avortement, soutenons le Docteur Bertrand de Rochambeau

La Marche pour la Vie soutient le Docteur Bertrand de Rochambeau. Paris, septembre 2018, le Docteur Bertrand de Rochambeau, Président du Syndicat national des gynécologues, explique qu’il refuse de pratiquer des IVG parce que c’est « retirer des vies ». La Marche pour la vie et ses dizaines de milliers de sympathisants souhaitent lui apporter leur soutien. La loi est avec le Docteur de Rochambeau. Selon l’article L2212-8 du Code de la santé publique, « un médecin n’est jamais tenu de pratiquer une IVG ». « Aucune sage-femme, aucun infirmier ou infirmière, aucun auxiliaire médical, quel qu’il soit, n’est tenu de concourir » à cet acte. C’est la clause de conscience qui distingue les sociétés démocratiques des régimes totalitaires. La science est avec le Docteur de Rochambeau. Aucun scientifique ne peut dire aujourd’hui que l’embryon n’est pas un être humain. Nul ne peut forcer le Docteur de Rochambeau à agir contre sa conscience et contre la réalité scientifique. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et la secrétaire d’Etat à l’Egalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, ont condamné « fermement » ses propos, sans considérer le problème de fond, et en refusant de voir le malaise grandissant des médecins concernés. Elles déclarent que « l’IVG est un droit trop souvent menacé pour lequel il convient de ne relâcher aucun effort ». En France plus de 220 000 avortements sont pratiqués chaque année. Contrairement à ce qu’elles prétendent, l’accès à cette pratique est loin d’être en danger. Les évolutions législatives sur ce sujet depuis quelques années (Suppression du délai de réflexion, de la condition de détresse, et le délit d’entrave à l’IVG) prouvent malheureusement l’inverse. La Marche pour la Vie remercie le Docteur de Rochambeau pour son courage, elle appelle les français à se saisir de cette question cruciale de santé publique, et le gouvernement à protéger l’objection de conscience des médecins et des citoyens.

Babylone sanctuarise celle qui a légalisé le crime le plus abject qui soit

Babylone, par l’intermédiaire de ton digne représentant Emmanuel Macron, tu as fait aujourd’hui (1er juillet 2018) une erreur qui te sera fatale : tu as choisi comme jour pour glorifier ta sainte satanique, celle qui a du sang sur les mains, celui de la fête du Précieux Sang de Notre-Seigneur. Cette ultime provocation ne restera pas impunie, tu recevras au centuple pour tous les crimes que tu commets chaque jour. Babylone, tu t’enorgueillis de tuer 200 000 enfants en France tous les ans grâce à la loi de ta servante, qui porte son nom et qui a dû dépasser en 43 ans les 9 millions de morts. Honte et malheur à toi. Babylone, tu sanctuarises celle qui a légalisé le crime le plus abject qui soit : conduire une femme à tuer son propre enfant. Comment celle qui doit donner la vie peut-elle donner la mort à la chair de sa chair ? Honte et malheur à toi. Babylone, tu oses inscrire le meurtre comme un droit, mais comment peut-on avoir le droit de tuer des enfants ? Quelle est cette civilisation abjecte qui inscrit le meurtre dans ses lois ? Honte et malheur à toi. Babylone, comment peux-tu t’en prendre sans remords à des enfants sans défense ? C’est le meurtre facile, en blouse blanche, sans cri… seulement le sang versé. C’est le meurtre le plus lâche et le plus vil qui soit. Attention ville félonne, ce sang innocent crie vengeance ! Babylone, Isaïe t’a prévenue : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres » (Isaïe 5:20). Attention ville maudite, la sentence de l’Apocalypse est sur toi.

Le seul vrai choix c’est la vie - Marche pour la Vie 2018

L’initiative, certes louable, n’est qu’un exutoire improductif si elle n’est précédée, accompagnée et suivie de nos supplications vers le Ciel. Car il faut être réaliste : humainement parlant, ces combats sont perdus tant les forces politiques, médiatiques et financières soutiennent les crimes contre Dieu et l’humanité que constituent les 220 000 avortements annuels officiellement recensés, sans prendre en compte les avortements thérapeutiques. C’est un véritable génocide favorisé et perpétré depuis plus de quarante ans. Ce sont les sacrifices humains du XXIe siècle, commis en blouse blanche. 40 000 personnes ont marché pour la vie dans les rues de Paris malgré la pluie. « Cette année 2018 sera marquée par la révision de la loi de bioéthique, qui prépare des transgressions majeures. Nous sommes heureux de cet engouement populaire pour la vie, qui montre que la bataille est loin d’être perdue », déclare Nicolas Sevillia, délégué général de la Marche pour la Vie.

Par l'avortement c'est un pays qu'on assassine

Jacques Bompart rappelle aux parlementaires qu’ils seront tous jugés, une voix se lève pour défendre les enfants à naître… A l’issue de la discussion générale sur l’extension du délit d’entrave à l’avortement (2016), Jacques Bompard, en plus de ses 53 amendements, a prononcé un discours dans lequel il rappelait que les députés seraient tous jugés.

Le tabou du mammouth - Mon combat pour la vérité - Philippe Isnard

Philippe Isnard est actuellement interdit d’enseignement en France. Reçu au Capes à l’âge de 21 ans, il se heurte alors au sectarisme de l’IUFM contre lequel il organise des grèves et obtient la condamnation de l’Education Nationale pour discrimination en raison de ses opinions présumées catholiques : la justice administrative ordonne alors sa titularisation. Il a enseigné pendant 17 ans dans divers lycées de Provence, tout en étant élu commissaire paritaire. Le 24 novembre, un mois après avoir organisé, conformément aux instructions officielles, un débat sur l’avortement, il est illégalement suspendu par le ministre de l’Education Nationale par voie médiatique sur RTL, puis révoqué pour « crime » le 1er avril 2011, sans avoir pu obtenir de droit de réponse. Il est ensuite victime du harcèlement des autorités, qui veulent stopper les actions de son association Provie France : pressions, violences, privations de droits civiques. Voici le témoignage d’un homme confronté à un régime totalitaire qui, comme ses devanciers nazis et soviétiques, utilise désinformation, mensonge, discrimination et violences pour couvrir ses crimes. Bonjour, Je vous annonce la reparution de mon livre le tabou du mammouth, relatant ma révocation de l’éducation nationale suite à l’organisation d’un débat sur l’avortement. Les bénéfices servent à des campagnes d’affichages provie, notamment devant lycées et universités. Il est en vente au prix de 10 euros l’exemplaire, ou 50 euros le carton de 10 exemplaires, A commander à l’adresse suivante: ISNARD Philippe, 57 rue de l’église, 74500, CHAMPANGES, réglement par chèque à l’ordre de Monsieur ISNARD.

Témoignage de Gianna Jessen, rescapée de l'avortement (Melbourne 2008) - Vidéo

L'avortement doit FINIR (4.05.2011) Notre-Dame de Toutes Grâces à Alix

…Il y a une autre Loi qui est au-dessus de toute autre loi et c’est le Commandement d’Amour qui stipule : «Tu ne tueras point ! » Jérusalem Lève-toi, Lève-toi Ministère, Mon cher enfant Alix, Je vous aime et Jésus vous aime. Il est heureux de voir la façon dont vous essayez et essayez de nouveau de faire pour que Ses paroles dans le livret de Let There Be Life (Laissez La Vie Être Là) atteignent Son peuple. En raison du sacrifice de votre temps et de vos efforts pour présenter le livret de Laissez La Vie Être Là de la meilleure façon possible, Jésus a demandé à Moi, Sa Mère céleste, de vous faire savoir que vos efforts sont bénis. Cher enfant, la promesse de Jésus de bénir tous ceux qui apportent, aux gens de la terre, Son message contenu dans le petit livret en leur permettant de comprendre et de savoir que Jésus a parlé et que c’est à eux de faire diligence pour propager Son message, parce qu’il a le pouvoir de changer le cœur des gens de toutes les nations. Très chers enfants, la pratique de tuer des bébés dans le ventre de leur mère est un crime. Les gens de tous les pays doivent comprendre la loi de la terre doit être remis en cause. Il y a une autre Loi qui est au-dessus de toute autre loi et c’est le Commandement d’Amour qui stipule : «Tu ne tueras point ! » Chers enfants, vous devez faire preuve de diligence et veiller à ce que les gens comprennent et sachent que c’est à eux de s’assurer que la loi du pays concernant l’avortement et toutes les formes de mise à mort puisse impérativement être changée. Ceci pour s’assurer que l’Amérique ne sera plus tenue sous la condamnation de Dieu. Cela concerne d’autres pays ou nations qui reçoivent une aide financière pour poursuivre cette pratique horrible de tuer. Très chers enfants, ceux qui utilisent leurs richesses pour propager l’horreur des bébés massacrés dans l’utérus de leur mère sont encore plus coupables que les bénéficiaires de leur aide. Leur aide motive les autres à pécher contre Dieu. À cause de cette question, le monde entier est sous la condamnation de Dieu. Malheur à ceux qui aident et ceux qui sont aidés par l’argent des autres nations pour contrôler la qualité de la vie en tuant. Très chers enfants, il se peut que Dieu décide que la fécondité soit retirée à un grand nombre et la population mondiale sera considérablement réduite. Je suis votre Mère du ciel, et il n’est pas agréable pour Moi de donner des nouvelles de calamités, mais vous devez comprendre que ces enfants à naître sont aussi Mes très chers enfants. Je plaide pour eux, sinon, il y aura tragédie sur tragédie à venir au monde parce que Dieu aime ces petits bébés tout comme Il vous aime. Très chers enfants, Jésus va les défendre devant le Père tout comme Il vous défend. Soyez en paix, Mes enfants, car même dans la pire des tempêtes, il y a de l’espoir. Je suis votre Mère céleste, qui maintenant vous met en garde au sujet de la fureur de la vengeance de Dieu. Je suis aussi votre Dame de Toutes Grâces qui vient pour être avec vous pour déclencher la bataille contre l’ennemi de l’humanité et apporter la paix du Christ au monde .. Je vous aime, très chers enfants, et Je vous remercie d’avoir répondu à Mon amour et à l’amour de Jésus pour tous les enfants de la terre. Shalom – Shalom – Shalom. *** Qui est Alix ? Alix Fils-Aimé, Lakeville, Pennsylvanie. 1970 et le Ministère Lève-toi Jérusalem, Lève-toi. L’Abandon de votre cœur à Marie Notre Dame de Toutes Grâces Le Ministère Lève-toi Jérusalem, Lève-toi est un ministère laïc catholique basée à Honesdale, en Pennsylvanie. Le ministère AJA se consacre à promouvoir le titre de Notre-Dame de Toutes Grâces, ses messages hebdomadaires et les enseignements. Alix a commencé à recevoir des messages du Seigneur dans le milieu des années 1970. Tout au long des années 1980, Alix a reçu une série de messages du Seigneur. Le thème de base de ces messages est que nous sommes tous Jérusalem, le Temple du Seigneur qui doit être reconstruit. Ces messages face à tous les maux de notre temps. Bien que ces messages ont été donnés sur une période de plusieurs années, le Seigneur a voulu qu’ils soient disposés dans un certain ordre. C’est pour cette raison qu’ils ont été comptés, mais pas dans l’ordre où Alix les a reçus. Finalement, Alix a obtenu la direction spirituelle de Mgr. John Esseff de Scranton, diocèse de Pennsylvanie, qui a lu les messages et a suggéré qu’ils soient examinés par l’évêque de Scranton. Les trente-trois premiers messages ont été soumis, et, après examen, l’évêque Timlin a donné la permission informelle qu’ils soient publiées. Un message intitulé « QUE LA VIE SOIT » (ou QU’IL Y AIT LA VIE / LET THERE BE LIFE) a reçu l’imprimatur de l’évêque. Durant plusieurs années Alix a reçu d’autres messages du Seigneur. Ces derniers font partie des messages de LEVE-TOI Jérusalem LEVE-TOI, et ont été examinés par Mgr. Esseff. Ces messages ont notamment conduit à une confirmation de la doctrine mariale finale de Notre-Dame de toutes Grâces, c’est-à-dire Marie comme Avocate, Co-rédemptrice et Médiatrice de Toutes Grâces. Le titre de «Notre Dame de Toutes Grâces» a d’abord été dévoilé à Alix dans le message qu’il a reçu au cours de la première guerre du Golfe. Entre 1991 et 1994 Alix reçut des messages de façon sporadique de Notre-Dame, puis, après 1994, ils sont devenus plus fréquents. Notre-Dame a souvent insisté sur le fait qu’Alix devait recevoir Son message dans la Chapelle Eucharistique situé à Sainte-Marie-Madeleine dans la paroisse Honesdale, PA. Chapelle où il y a une Adoration Eucharistique perpétuelle depuis mai 1990. Tout au long de 1997 et une partie de 1998 Alix reçut des messages de la Sainte Trinité, rendus publics sous le titre : ORIENTATION POUR UNE ÂME. Ce travail a été examiné par Mgr. Esseff et transmis à l’évêque Timlin, qui a donné la permission pour qu’il soit envoyé au Vatican, selon l’instruction du Seigneur Lui-même. Finalement, le 14 Février, 1998 Alix reçut un message de l’Archange Saint-Gabriel qui demandait de lancer une dévotion à la Vierge Marie sous le titre de Notre-Dame de Toutes Grâces dans la Chapelle Eucharistique de Sainte-Marie-Madeleine à Honesdale, PA. Alix compris que les messages qu’il recevait aurait à se propager dans le monde entier.

Est-il un être humain ? - par Mr l'Abbé Guy Pagès

Jusqu’en 2001, l’avortement était légal en France jusqu’à la 10e semaine de grossesse. En 2001, Martine Aubry a fait voter une loi repoussant l’âge légal pour le bébé d’être avorté jusqu’à la 12e semaine. Qu’est-ce qui s’est passé en 2001 pour que celui qui jusqu’alors était un être humain ne le soit plus ? Qu’est-ce qui fait qu’un bébé en France est un être humain à partir de la 12e semaine, mais ne l’est pas, par exemple, en Suède, où il doit attendre la 18e semaine, ou la 22e s’il est en Hollande ? La science montre pourtant que dès la fécondation, il y a un nouvel être humain, parce que la première cellule a le génome de l’espèce humaine, et un patrimoine génétique unique ! Et le déroulement du temps va montrer qu’est déjà humain celui qui le sera, aussi vrai que la vie est un processus ininterrompu de la conception à la mort, sans que jamais donc un moment d’arrêt permette un changement de nature ! Il est impossible de dire qu’un être humain n’est pas un être humain de son commencement à sa fin ! C’est pourquoi l’avortement provoqué est un crime ! Qu’est-ce qui s’est passé en France en 2001 pour que celui qui jusqu’alors était un être humain ne le soit plus ? L’avortement ne tue pas seulement les bébés, mais encore l’amour. Si des parents en effet tuent leur enfant, ils tuent leur amour, ou montrent qu’ils ne se sont jamais vraiment aimés, tant il est vrai que l’enfant est le signe et le fruit de leur union ! C’est pourquoi 60 à 70% des couples non mariés se défont après un avortement. Comment s’étonner que les femmes ayant avorté, même avec des pilules abortives, présentent un taux de désordres mentaux 30% plus élevé : anxiété, peur, culpabilité intense, état dépressif, perte de l’estime de soi ou du contrôle de soi, consommation d’alcool, de drogues. Le syndrome post-abortif peut se manifester plus ou moins longtemps après l’avortement, mais 8 semaines après, 44% des femmes se plaignent de désordres nerveux, 36% souffrent de troubles de l’appétit, d’insomnies, de cauchemars, 31% regrettent leur décision, 11% sont sous tranquillisants et antidépresseurs, 30 à 50% sont victimes de dysfonctionnements sexuels, comme la baisse du plaisir éprouvé, des douleurs, une aversion envers leur partenaire, le vagabondage sexuel ou l’échangisme. Le risque d’avoir recours à un traitement psychiatrique est 63% plus élevé pour les femmes ayant avorté. Leur taux de mortalité est double du fait du suicide et des comportements à risque. Aucun autre type de grossesse (même avec fausses couches) ne présente de lien avec des troubles d’ordre mental. L’avortement résulte si bien des pressions du conjoint, de la famille, de problèmes financiers, et surtout du Planning familial, que 80% des femmes déclarent qu’elles auraient gardé leur enfant si les circonstances avaient été différentes… Qu’est-ce qui s’est passé en France en 2001 pour que celui qui jusqu’alors était un être humain ne le soit plus ? L’avortement tue les âmes aussi sûrement qu’il n’est pas possible de demander à Dieu de nous donner la vie que nous refusons à autrui… : «Aucun homicide n’a la vie éternelle demeurant en lui. » (1 Jn 3.15). Mais l’avortement tue donc non seulement les bébés, l’amour et les âmes, mais encore la paix civile. En effet, en faisant croire que l’être humain n’a pas une valeur en soi, directement donnée par Dieu, parce que créé à son image, mais uniquement si la société la lui donne, nous avons ressuscité la Bête (Ap 13.1+), qui, dans l’Antiquité, comme aussi dans le National-socialisme, se nourrissait de sacrifices humains, et considérait les esclaves, aujourd’hui les embryons humains, comme des choses… Si les gens savaient qu’ils vont en Enfer, ils changeraient de vie ! Texte : «Ce que vous avez fait au plus petit, c’est à Moi que vous l’avez fait. » (Mt 25.40).

Pourquoi l’avortement est un crime contre la Vie et contre Dieu ?

Pour un catholique, la Vie existe dès la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde. A cette seconde même, quelque-chose d’extraordinaire se produit par l’osmose de deux êtres, quelque-chose de sacré et d’inviolable. Nul besoin que cet être ait une “apparence humaine” car, à défaut de lui reconnaître le droit d’exister (première incohérence) tous les scientifiques sont d’accord pour reconnaître que dans cet œuf fécondé, toute la Vie à venir est déjà présente. C’est cette Vie avant tout que nous respectons. Raison pour laquelle nous sommes par la même occasion opposés à la pilule puisqu’elle possède entre autres effets celui d’empêcher la nidation de l’œuf fécondé dans l’utérus maternel. La majorité des contraceptions chimiques ont ainsi pour effet de tuer une Vie. Voilà pourquoi les couples catholiques qui souhaitent espacer les naissances pour des raisons matérielles (un nouveau salon où des vacances en Espagne ne sont pas des arguments valables !) utilisent la méthode naturelle (la plus efficace, basée sur des expériences scientifiques qui en font une méthode plus sûre que la pilule, est la méthode sympto-thermique). Mais dans notre société matérialiste, il faut VOIR pour CROIRE, il faut que l’oeuf fécondé ait l’apparence humaine. Faut-il choquer les bonnes consciences, qui sinon jetteraient à la poubelle en toute impunité ce “petit amas de cellules” qui est leur fils ou leur fille ?

Exposition de gadgets sexuels à la Conférence mondiale de la Jeunesse - Appel à mobilisation de C-FAM

Chers amis des jeunes, L’équipe de C-FAM vient de rentrer de la Conférence mondiale sur la jeunesse à Leon, au Mexique, et certaines choses étaient simplement dégoûtantes. Il y avait un immense hall d’exposition avec des douzaines de stands étalant du matériel pornographique, y compris des gadgets sexuels. Un de ces stands était tenu par deux hommes d’âge moyen qui ne présentaient que de la lingerie string! Il y avait une démonstration publique sur la manière de placer un condom sur un gadget sexuel. CELA EST PROFONDÉMENT INQUIÉTANT TOUT CELA ÉTAIT EN MONTRE À L’INTENTION DE NOS ENFANTS Ce qui est tout aussi mauvais, c’est qu’un groupe de jeunes radicaux sous la conduite de l’ONU a rédigé un document qu’ils veulent faire adopter par les Nations unies. C’est un des documents les plus radicaux qu’on puisse imaginer, entièrement inspiré par la pornographie présentée dans le hall. Ce document demande • une redéfinition du genre pour y inclure « l’ensemble des identités du genre » • incluant « intersexué » et « gay » • « éducation complète à la sexualité » • « avortement sans risque » Il faut que vous sachiez que ce document était totalement influencé par l’exposition pornographique en cours dans le hall et qu’il a été écrit sous la direction de cette agence pro-avortement, anti-famille et anti-jeunesse, le Fonds des Nations unies pour la Population (FNUAP). Voici quel est le véritable problème. Le document qu’ils ont produit sera peut-être inclus dans le document gouvernemental accepté par l’Assemblée générale des Nations unies dans TROIS SEMAINES! NOUS DEVONS RIPOSTER. NOUS DEVONS LEUR DONNER UN DOCUMENT QUI TÉMOIGNE DES SENTIMENTS DE LA VRAIE JEUNESSE. Nous avons la chance de posséder un tel document. Un groupe de jeunes appelé International Youth Coalition a rédigé et présenté un BON DOCUMENT à la conférence, un document qui dit ce qui est juste. Il y a un lien ci-dessous vers ce document. Ce que nous vous demandons c’est de lire ce document si vous êtes d’accord, de le signer. Nous joindrons votre nom à, nous l’espérons, 50.000 autres pour les présenter aux Nations unies dans trois semaines. Nous leur montrerons que la jeunesse normale n’est pas d’accord avec ce terrible programme. Sachez que des délégués onusiens nous l’ont demandé. Ils ont demandé notre aide pour contrer ce document radical. Vous trouverez ICI un document et une pétition à signer. Il y a deux documents, un pour ceux qui ont 30 ans ou moins, et un autre pour les plus de 30 ans, Rendez-vous ICI dès maintenant et signez le document. Aidez-nous à faire sensation au siège des Nations unies à la fin du mois. La chose est urgente de sorte que je vous demande de signer maintenant le document, puis d’envoyer ce courriel à TOUS VOS CONTACTS! Il est d’une importance vitale que la jeunesse normale soit entendue aux Nations unies. Les délégations à l’ONU nous ont spécialement demandé de les aider à combattre ce programme de la jeunesse radicale. Cliquez ICI dès maintenant, signez le document puis envoyez cela à tous vos parents et amis. Envoyez ce courriel à tous vos contacts. Nous devons réunir 50.000 noms en TROIS SEMAINES! Sincèrement, Austin Ruse Président/C-FAM Éditeur/Friday Fax

L’avortement est le problème fondamental de notre temps - Mgr Chaput

De l’archevêque de Denver : « L’une des injustices fondamentales de l’Occident aujourd’hui : le crime de l’avortement. Je sais que le droit à l’avortement est inscrit dans les lois actuelles de la quasi-totalité des pays occidentaux. Dans certains cas, ce droit reflète la volonté de la majorité et il est mis en œuvre par des moyens légaux et démocratiques. Et je suis conscient que beaucoup de gens, y compris au sein de l’Église, s’étonnent que nous, catholiques américains, continuions à placer le caractère sacré de la vie prénatale tellement au centre de notre témoignage public. Permettez-moi de vous dire pourquoi je crois que l’avortement est le problème fondamental de notre temps. Tout d’abord, parce que l’avortement pose aussi la question de la vie dans la vérité. Le droit à la vie est la base de tout autre droit de l’homme. Si ce droit n’est pas inviolable, aucun autre droit ne peut être garanti. Ou, pour parler plus brutalement : un homicide est un homicide, si petite que soit la victime. Et voici une autre vérité que beaucoup de gens au sein de l’Église n’ont pas encore pleinement assimilée : la défense du nouveau-né et de la vie prénatale est un élément central de l’identité catholique depuis l’âge apostolique. […] On peut en trouver la preuve dans les plus anciens documents de l’histoire de l’Église. De nos jours – alors que le caractère sacré de la vie est menacé non seulement par l’avortement, par l’infanticide et par l’euthanasie, mais aussi par la recherche sur les embryons et par la tentation eugéniste d’éliminer les faibles, les handicapés et les vieillards infirmes – cet aspect de l’identité catholique devient encore plus essentiel pour notre nature de disciples. Ce que je veux dire quand je parle de l’avortement, c’est ceci : son acceptation si largement répandue dans les pays occidentaux nous montre que, si nos institutions démocratiques ne sont pas fondées sur Dieu ou sur une vérité très haute, elles peuvent très facilement devenir des armes contre notre propre dignité d’hommes. Les valeurs auxquelles nous tenons le plus ne peuvent pas être défendues uniquement par la raison ou simplement pour elles-mêmes. Elles n’ont pas d’auto-affirmation ni de justification « interne ». Il n’existe pas de raison intrinsèquement logique ou utilitaire en vertu de laquelle la société devrait respecter les droits de l’homme. Il y a encore moins de raison de reconnaître les droits de ceux dont la vie impose une charge à autrui, comme les enfants dans le sein de leur mère, les malades en phase terminale, ou les handicapés physiques ou mentaux. Si les droits de l’homme ne viennent pas de Dieu, alors ils dépendent de conventions arbitraires entre les êtres humains. L’État existe pour défendre les droits de l’homme et pour favoriser l’épanouissement de l’homme. L’État ne peut jamais être la source de ces droits. Quand l’État s’arroge ce pouvoir, même une démocratie peut devenir totalitaire. Qu’est-ce c’est que l’avortement légalisé, sinon une forme de violence intime qui se drape dans la démocratie ? La force de la loi est donnée à la volonté de puissance du fort pour tuer le faible. […] Les croyances catholiques qui irritent le plus profondément les orthodoxies de l’Occident sont celles qui concernent l’avortement, la sexualité, et le mariage d’un homme et d’une femme. Ce n’est pas un hasard. Ces croyances chrétiennes expriment la vérité à propos de la fertilité, de la signification et de la destinée de l’homme. Ces vérités sont subversives dans un monde qui voudrait nous faire croire que Dieu n’est pas nécessaire et que la vie humaine n’a pas de nature ou de but intrinsèques. L’Église doit donc être punie parce que, en dépit de tous les péchés et de toutes les faiblesses des gens qui la composent, elle est encore l’épouse de Jésus-Christ ; elle est encore une source de beauté, de sens et d’espoir qui refuse de mourir ; elle est encore la plus irrésistible et la plus dangereuse hérétique du nouvel ordre du monde. […] À toutes les époques, l’Église est tentée d’essayer de s’entendre avec César. Et il est très vrai que l’Écriture nous dit de respecter ceux qui nous gouvernent et de prier pour eux. Nous devons avoir un grand amour pour le pays que nous appelons notre patrie. Mais nous ne pouvons jamais rendre à César ce qui est à Dieu. En premier lieu, nous devons obéir à Dieu ; les obligations vis-à-vis du pouvoir politique viennent toujours en deuxième position. […] Nous vivons à une époque où l’Église est appelée à être une communauté croyante de résistance. Nous devons appeler les choses par leur nom. Nous devons combattre les maux que nous voyons. Et, point très important, nous ne devons pas nous bercer de l’illusion selon laquelle, en nous associant aux voix du laïcisme et de la déchristianisation, nous pourrions d’une façon quelconque adoucir ou changer les choses. Seule la vérité peut rendre les hommes libres. Nous devons être des apôtres de Jésus-Christ et de la Vérité qu’il incarne. » Mgr Chaput (2010)

Le rosaire pour la vie

Les Rosaires pour la Vie sont le Plus Petit Dénominateur Commun de tous les défenseurs du respect dû à l’être humain, de la conception à la mort naturelle. C’est donc la priorité commune dans ce combat décisif de notre époque. Chrétiens Magazine : Docteur Doublier-Villette vous êtes le secrétaire de la Coordination Internationale des Rosaires pour la Vie, en cathédrales, tous les premiers samedis de chaque mois à 17 H…depuis 1991. Vous proposez donc de prier contre l’avortement? Dr Doublier-Villette : Bien plus : il faut prier pour le respect de la vie, de la conception à la mort naturelle. Il faut prier pour tout un combat qui se mène à différents niveaux contre la culture de mort: contre ses lois abortives certes, mais aussi contre ses lois contraceptives, ses lois bioéthiques illustrées par les dérives eugénistes et les expérimentations humaines promues par le Téléthon, et jusqu’à l’euthanasie. La Vie est un tout. La défense de la vie est l’urgence prioritaire en notre époque, comme on peut en prendre conscience sur le site généraliste catholique : http://www.lunivers.info/ C.M. : Vous proposez donc de prier pour ceux qui se battent contre la « culture de mort »? Dr D-V. : Oui, il le faut, c’est leur force. Sans la prière, l’action n’est qu’agitation. Mais les Rosaires pour la Vie sont aussi « témoignage » car ce sont des prières publiques, au coeur des diocèses, « là où est l’évêque »: en cathédrale. C.M. : Pourquoi vouloir faire des prière publiques, et pourquoi là, en cathédrale? Dr D-V. : Parce que  » A péché public, réparation publique ! » Aux lois iniques il faut opposer la prière publique. Pourquoi en cathédrale dites vous ? On peut en effet envisager de prier publiquement ailleurs. C’est une question d’opportunité et je pense par exemple aux pèlerinages réparateurs des Scouts et Guides Equestres. Ces jeunes sont allés à cheval rejoindre Jean-Paul II, en 1989 à St Jacques de Compostelle et en 1991 à Czestochowa pour « réparer les crimes contre l’humanité, de la conception à la mort naturelle ». Mais leur témoignage resta ponctuel, alors que, en cathédrale c’est tous les mois… (et tous les premiers samedis, en référence à Fatima). La consigne de rendez vous est alors facile: 1ers samedis, 17 H, à la cathédrale la plus proche. Il y a cependant quelques exceptions horaires visibles sur http://www.rosairepourlavie.org/ C.M. : N’est-ce pas les Scouts et Guides Equestres qui ont inventé les Rosaires pour la Vie? Dr D-V. : En effet. Pour préparer leur pèlerinage réparateur d’Auschwitz à Czestochowa, en 1991, ils firent une neuvaine de chapelets (3 rosaires) médités sur le thème du respect de la vie. Des méditations qu’ils inventèrent avec le concours du Frère des Ecoles Chrétiennes Thérond (fondateur de SOS La Vie). De retour de Pologne, un concours de circonstance fit adopter ces méditations par les « Avocats-Pèlerins » : des laïcs priant dans leur cathédrale pendant que quelques uns d’entre eux avaient rendez-vous avec le médecin-avorteur – légal local. Partout où les « avocatspèlerins  » intervinrent, les médecins-avorteurs promirent d’arrêter d’avorter si on les aidait à s’occuper des femmes en détresse. Mais il n’y avait pas de générosités compétentes à leur proposer. Et dans l’attente de celles-ci il fut décidé d’arrêter de voir les médecins-avorteurs mais de continuer à prier dans les cathédrales. Les avocats-pèlerins adoptèrent alors les méditations pro-vie des scouts et guides équestres et, par ouverture à toutes les associations pro-vie, cela donna les Rosaires pour la Vie. Ch-Mag : Le Mouvement des Rosaires pour la vie s’est donc créé tout à fait empiriquement, sans idée préconçue, providentiellement! Mais lui avez-vous donné une structure légale? Dr D-V. : Ce n’était pas nécessaire et cela aurait fait une association pro-vie de plus, avec ce que cela comporte de retraits, de culture des différences. Or, il fallait s’ouvrir à toutes les associations pour que leurs membres n’hésitent pas à venir « sous le manteau de Marie ». C’est Marie qui doit unir et non une nouvelle association. C’est pourquoi le mouvement des Rosaires pour la Vie est informel : pas de président, pas de trésorier, pas de cotisation. Il n’y a qu’un secrétaire de la Coordination Internationale des groupes de Rosaires pour la Vie. Ch-Mag : Mais il faut bien vivre ! Comment ce mouvement peut-il faire face aux besoins de sa Coordination (tracts, site internet, courrier, téléphone, etc)? Dr D-V. : tous les frais sont assumés par la Confédération Nationale des Familles Chrétiennes (CNFC) dont l’une des fonctions est d’aider ponctuellement les oeuvres méritantes. Pour participer aux frais de la Coordination des Rosaires pour la Vie il faut donc envoyer sa participation à : CNFC, sanctuaire St Joseph du St Sauveur, 26600, Chantemerle les Blés, CCP Lyon 973 10 V, en précisant: « pour les Rosaires pour la Vie ». Ch-Mag: Merci Dr Doublier-Villette.

MIRACLE DANS LA BASILIQUE ND de GUADALUPE (30.04.2007)

Notre Dame de Guadalupe est pour les chrétiens du monde entier le symbole de la défense de l’enfant à naître. Ceux qui sont allés à Mexico voir cette basilique ont pu voir l’immense foi qui se manifeste autour de cette représentation de la Vierge. Il se présente que la ville de Mexico – seule dans le pays – vient d’autoriser l’avortement jusqu’à 12 semaines de la grossesse. Or devant des milliers de pèlerins, pendant la messe célébrée pour les enfants martyrs de l’avortement, l’image de Notre Dame s’est soudain éclairée au niveau de l’abdomen. Une sorte de lumière intense, une sorte de halo. Cette lumière a été photographiée. Il suffit d’avoir été en ce lieu pour comprendre que ce soit possible. En effet, devant l’image, il n’y a pas moins de deux tapis roulants pour permettre aux pèlerins de défiler plus vite. Et les flashes crépitent sans arrêt. Et en se rapprochant de cette luminosité, la forme d’un embryon apparaît de manière évidente comme celle que j’ai pu voir quand j’achetais le premier échographe commercialisé par Hewlett Packart. Dans le sein de la Vierge que peut-il nous être montré sinon l’image de Jésus lui-même. A cette heure, nous n’en savons pas plus…. « MIRACLE DANS LA BASILIQUE ND de GUADALUPE » Voici quelques précisions à propos du miracle survenu le 24 avril 2007 à la Basilique ND de Guadalupe à Mexico, après la décision du conseil municipal de cette ville de légaliser l’avortement à la demande jusque là interdit. Les photos présentées ici ont été envoyées depuis le Mexique par le Père Luis Matos, supérieur de la Communauté des Béatitudes. Elles étaient accompagnées d’un commentaire en espagnol dont voici la traduction résumée. A la fin de la messe offerte pour les enfants avortés non nés, l’assistance de la Basilique se demandait ce qu’attendait d’elle la Très Sainte Vierge de Guadalupe . Tandis que beaucoup de fidèles prenaient des photographies de l’ayate de Tepeyac, exposé et vénéré dans le Basilique et au pied duquel la foule des pèlerins défile sur un tapis roulant, l’image de la Vierge a commencé à s’effacer, pour donner place à une lumière intense qui émanait de son ventre, constituant un halo brillant ayant la forme d’un embryon. Avec un cadrage et un grossissement important il est possible d’apprécier la position de la lumière qui provient réellement du ventre de l’image de la Sainte Vierge et n’est ni un reflet, ni un artéfact. L’ingénieur Luis Girault qui a étudié l’image ainsi réalisée a confirmé l’authenticité du négatif et a pu préciser qu’il n’avait été ni modifié ni altéré, par superposition d’un autre image par exemple. Il a découvert que l’image ne provient d’aucun reflet, mais sort littéralement de l’intérieur de l’image de la Vierge. La lumière produite est très blanche, pure et intense, différente des lueurs photographiques habituelles produites …

Du 10 au 19 mars 2010 : neuvaine à St Joseph

Patron de la Famille, Patron du respect de la vie, pour une honnête loi de bioéthique La toute prochaine loi de bioéthique s’annonce mauvaise pour la dignité humaine, tout le monde en convient1. Humainement, on peut certes, et on doit, continuer à se dépenser en pétitions, en contacts auprès de ses propres parlementaires car ils sont, humainement, le dernier recours: ce sont eux qui vont voter pour ou contre les lobbies de la culture de mort2. Mais croyons nous à la force de la prière et par l’intercession du premier des saints : St Joseph, que Jean XXIII demandait de citer en premier au Canon de la Messe, avec Marie, son épouse et avant St Jean Baptiste, les Apôtres et tous les saints3? Quels sont les prêtres qui utilisent le canon N°1 citant ainsi St Joseph et mobilisant donc une force spirituelle extraordinaire? Oui, croyons-nous à cette force? Le 19 mars nous fêterons St Joseph en tant que « Patron de l’Eglise Universelle »4. Ne convient-il pas, à cette occasion, de faire une neuvaine à St Joseph, donc du 10 au 19 mars, pour qu’il intercède auprès de la Sainte Trinité, afin que le Saint Esprit éclaire nos députés lors du vote de la loi de bioéthique? La CNFC5 (Confédération Nationale des Familles Chrétiennes) propose comme prières de la neuvaine : · prière au Saint Esprit du Cardinal Mercier : « Esprit Saint, âme de mon âme, je vous adore, éclairez-moi, guidez-moi, fortifiez-moi, consolez-moi, dites-moi ce que je dois faire, donnez-moi vos ordres. Je vous promets de me soumettre à tout ce que vous désirez de moi et d’accepter tout ce que vous permettrez qu’il m’arrive; faites-moi seulement connaître votre volonté ». · prière à St Joseph6 : « Préservez-nous, Ô père très aimant, de toute souillure d’erreur et de corruption. Soyez nous propice et assistez nous dans le combat que nous livrons contre la Puissance des Ténèbres. Et de même que vous avez arraché autrefois l’Enfant Jésus au péril de la mort, défendez aujourd’hui la Sainte Eglise de Dieu des embûches de l’Ennemi et de toute adversité ». · un Notre Père · un Je vous Salue Marie, · un gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. La CNFC demande de rajouter, autant que faire se peut: · quelques sacrifices, comme d’intervenir auprès de son député (!) · un jeûne plus ou moins important selon l’état des personnes, · des lectures sur la bioéthique, · et la méditation de l’Instruction Dignitas personae7 : document primordial, résumant tout le problème en 20 pages. Une neuvaine active! Osons « mobiliser » le Saint Esprit par Saint Joseph, « Patron du respect de la vie humaine depuis la conception »8, car « Gardien du Rédempteur ». Osons nous mobiliser nous-mêmes : prière et action. Docteur Michel Villette 1 Voir la rubrique « bioéthique et Téléthon » sur http://www.lunivers.info/ 2 Voir la « Lettre ouverte » aux parlementaires, publiée initialement le 22 janvier par l’Espace anthropo-éthique Rhône-Alpes, dans la rubrique « bioéthique et Téléthon » de http://www.lunivers.info/ et reprise à volonté. Cette Lettre-ouverte est suivie par les résultats du Référendum sur la bioéthique, qui sont contraires à ceux des pseudo Etats Généraux de la bioéthique. A montrer donc, localement, à nos Parlementaires, pour les faire réfléchir. 3 Décret Novis hisce temporibus du 13 novembre 1962 4 Décret Quemadmodum Deum du 8 décembre 1870 5 Adresse: CNFC, Sanctuaire St Joseph du St Sauveur, 26600, Chantemerle les Blés. Tél: 04 75 25 11 88. CCP Lyon 973 10 V. 6 Prière reprise de l’Encyclique Quamquam pluries de Léon XIII (15 août 1889) par Jean-Paul II, dans l’Exhortation Apostolique Redemptoris custos du 15 août 1989, pour célébrer le centenaire …et l’actualité de l’Encyclique de Léon XIII. 7 De la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le 8 septembre 2008. Cette Instruction est accessible sous pdf, publiée le 14 décembre 2008 dans la rubrique « Bioéthique et Téléthon » de http://www.lunivers.info/ 8 Le Centre Français de Recherche et de Documentation sur St Joseph a participé au 10ème symposium international sur St Joseph à Kalisz, Pologne, en septembre 2009, sur le thème : « L’actualité de St Joseph » et l’une des conférences fut: St Joseph du St Sauveur, l’homme de la situation hier comme aujourd’hui, notre protecteur aujourd’hui comme hier. Soyons derrière lui comme sur la fresque de Deir el Suriani. » Voir la publication de cette conférence sur http://www.josephologie.info à la rubrique « Actes et Reportages de Congrès », à la date du 30/09/2009. La première partie offre un survol iconographique de l’ancienneté de la reconnaissance de l’autorité protectrice de St Joseph. La deuxième partie traite de St Joseph du St Sauveur, notre protecteur aujourd’hui, avec le rayonnement du sanctuaire moderne, construit à la suite du Voeu de 1974 à St Joseph, pour qu’il repousse les lois de la culture de mort. C’est le sanctuaire St Joseph du St Sauveur, 26600, Chantemerle les Blés.

Merci à SOS Tout-Petits et à l'admirable Docteur Xavier DOR

…et à tous ceux qui s’engagent à sa suite dans la prière de réparation de ces crimes abominables d’avortement et d’intercession pour la conversion de ceux qui y sont impliqués ! Ce que vous faites au plus petit des miens, c’est à Moi que vous l’aurez fait ! (Cf.Mt 25. 31-46) La paix de Celui qui est La vie soit avec vous toujours ! C’était dans l’après-midi du 21 octobre 2006, place Saint-Michel à Paris. Une manifestation contre l’interruption volontaire de grossesse organisée par l’association SOS-tout-petits, proche du Saint-Siège. Son président Xavier Dor est une personnalité du monde anti-ivg, l’équivalent des mouvements Provie américains.