Une question ? Nous vous répondons :
9h30-12h & 14h-17h
0565780195

jeudi 7 juillet 2022

Saint Ralph Milner

Articles Temporaires

Temporaires

Prière d'autorité sur le Coronavirus (maladie)

Père Éternel et Tout Puissant, par la puissance du Saint Nom de Jésus, nous utilisons l’autorité qui nous a été donnée, qu’au nom de Jésus, le Nom au-dessus de tous les noms, nous prenons autorité sur la maladie impure du Coronavirus, nous prenons autorité sur le plan du démon, nous prenons autorité sur toute personne qui est victime de cette maladie, nous y prenons autorité maintenant. Et nous unissons notre foi en cet instant, et nous te (maladie – Coronavirus) faisons tomber maintenant au nom de Jésus ; nous arrêtons ton avancée – toi (maladie) à cet instant au nom de Jésus, et elle a été coupée à la racine au nom de Jésus. Toi (maladie) abjecte esprit impur de l’enfer enlève ta main de la propriété de Dieu. Je te fais plier le genou (maladie) devant Jésus, toi (maladie) tu ne toucheras plus aucun être humain, toi (maladie) tu n’œuvreras plus, toi (maladie) tu ne te reprendras plus, tu es fini, aujourd’hui, tu es terminé aujourd’hui au nom de Jésus. Plie genou maintenant, nous prenons pleine autorité, commande entière sur toi (maladie), toi (maladie) meurs maintenant, toi (maladie) cesse maintenant et aujourd’hui, toi (maladie) prosterne-toi, couche-toi maintenant, Satan, nous venons comme homme, être humain physique vêtu de la puissance de Dieu, donc au nom de Jésus; nous savons qui nous sommes et nous savons qui toi (maladie) tu es, et par la domination et l’autorité dont nous avons été investis sur tous les démons, sur toute maladie, nous Te commandons en tant qu’être physique humain, toi (maladie) arrête ton avancée à cet instant-même, au nom de Jésus : nous sommes très conscients de qui nous sommes et très conscients que toi, (malade), tu n’as pas d’autorité autre que celle donnée par l’être humain, et nous t’arrachons de toute autorité, et nous te disons en tant qu’homme, que toi (maladie) tu es fini immédiatement, au nom de Jésus. Amen. * * * Neuvaine de prière par l’intercession de sainte Germaine et de Sainte Jeanne-Émilie de Villeneuve En vue de la cessation de l’épidémie due au Coronavirus Dieu Notre Père, Seigneur et Maître de l’Univers, Toujours attentif à la clameur de ceux qui t’invoquent, Nous savons que tu restes proche de nous dans les difficultés et les joies de notre vie quotidienne C’est pourquoi, devant cette « Pandémie » due au Coronavirus qui secoue notre monde Nous recourons à vous avec foi et confiance, comme le fit en son temps, Emilie de Villeneuve par l’intercession de sainte Germaine. Nous demandons aujourd’hui par leur commune intercession, la cessation de ce fléau pour que triomphe la foi sur la peur ; la solidarité sur l’égoïsme et la Vie sur la mort. Toi le Dieu de bonté et de tendresse qui élève les petits et les pauvres, prends pitié de nous et de notre monde. Amen ! Sainte Germaine et Sainte Jeanne Emilie de Villeneuve, Priez pour nous * * * Voici un message de la direction de la congrégation des Sœurs de l’Immaculée Conception de Castres, les Sœurs Bleues, dont la fondatrice est sainte Emile de Villeneuve. Au milieu du XIXe siècle, alors que le choléra sévissait dans notre pays, sainte Emilie était venue en pèlerinage à Pibrac pour demander à sainte Germaine d’intercéder pour que l’épidémie cesse dans sa ville de Castres. Peu de temps après cette demande la propagation du choléra s’est arrêtée. Devant la progression du virus, Les Sœurs Bleues nous proposent de prier avec toutes leurs communautés présentes dans le monde pour demander à sainte Emilie et sainte Germaine, à l’exemple de leur fondatrice, d’intercéder pour que Dieu mette fin rapidement à cette nouvelle épidémie.

Vierges pèlerines en calèches tirées par des chevaux

Organisation d’un pèlerinage unique par la Confrérie Notre-Dame de France
La Confrérie Notre-Dame de France a besoin d’aide dès maintenant et du 1er mai au 15 août 2020 pour l’organisation de la visite de deux Vierges pèlerines en France. Le concept du pèlerinage Le 1er mai 2020, deux calèches tirées par des chevaux, portant chacune une grande statue de Notre-Dame de France, partiront de Lourdes et de La Salette. Ces deux routes parallèles rejoindront en marchant le sanctuaire de Pellevoisin le 15 août 2020, en passant mi-juillet par Pontmain et par la Rue du Bac. Elles parcourront ainsi le « M » que la Vierge Marie a discrètement tracé sur la France au travers de ses cinq grandes apparitions du 19e siècle. En tout, 107 jours de pèlerinage, sur 1500 km, par étapes d’une quinzaine de kilomètres, avec l’accueil de différents groupes, paroisses ou mouvements partenaires pour des veillées de prières nocturnes. Tous ceux qui le peuvent seront invités accompagner notre Mère et à participer à ce pèlerinage, qui est une occasion exceptionnelle de redécouvrir le lien extraordinaire qui unit Marie et la France. Aider à l’organisation Nous avons besoin de votre aide pour organiser cet événement ! Beaucoup reste à faire : vous pouvez dès maintenant donner du temps en rejoignant notre secrétariat parisien et/ou devenir l’un des organisateurs des accueils locaux sur le « M » de Marie. Pour proposer votre aide, merci de contacter : Mme Escalle – moniquescalle@hotmail.fr Mme Casagrande – casagrandemarieanne@gmail.com

Plaine de Ninive (Irak) : le combat des chrétiens pour leur terre

Les chrétiens de la plaine de Ninive (Irak) s’élèvent contre un projet de l’administration visant à obtenir le monopole sur la répartition des terres de la région : au risque d’islamiser une terre marquée traditionnellement par une forte présence chrétienne. Mgr Yohanna Petros Moshe tire la sonnette d’alarme : les nouvelles mesures administratives visant à favoriser l’implantation de musulmans dans la plaine de Ninive, afin de remplacer les populations chrétiennes qui ont fui l’organisation Etat Islamique, doivent être suspendues « avant qu’il ne soit trop tard », écrit le prélat dans une lettre adressée au Premier ministre irakien, Adel Abdul Mahdi, et citée par Fides le 6 mars 2019. Depuis plusieurs semaines, les communautés chrétiennes restées sur place s’inquiètent d’un projet au nom évocateur de Sultan City, devant concerner la région de Bartella, traditionnellement peuplée de chrétiens. Le projet immobilier prévoit de récupérer les terrains agricoles appartenant à des familles chrétiennes dans la zone désormais aux mains des milices chiites considérées comme proches de l’Iran. Même si sur le papier une partie considérable des maisons en construction serait encore réservée aux populations locales chrétiennes, ces dernières dénoncent un plan visant à assurer à la minorité chiite des Shabaks le monopole dans l’attribution des futurs nouveaux logements. Le projet a également été le même jour dénoncé par Dawood Baba, représentant du Conseil syro-chaldéen de la plaine de Ninive, qui exige que l’on s’en tienne aux décisions de la Cour fédérale interdisant jusqu’ici toute modification de la répartition des terres en cas d’évolution démographique. Aux sources du projet : l’Islam conquérant Nous sommes en présence d’une conséquence lointaine mais prévisible des bouleversements engendrés par la guerre en Irak. Malgré les reproches que l’on pouvait lui faire, le gouvernement baasiste assurait une certaine protection aux chrétiens et réprimait les tentatives “religieuses” de l’islam dans ce pays. Après la guerre d’Irak en 2003, le parti Baas est dissous, entraînant une désorganisation profonde qui profitera à l’islamisme. Il faut savoir que les musulmans ont des devoirs collectifs, à côté des cinq piliers de l’islam qui sont individuels. Parmi ces devoirs, relevons : avoir des chefs (musulmans) ; avoir des juges (musulmans également) ; le jihad ; le califat ; ordonner le bien et interdire le mal (à tous les hommes). Il faut comprendre qu’une communauté musulmane qui ne possède pas ces éléments ou qui ne cherche pas à les obtenir est fautive. Nous possédons ainsi les principes explicatifs profonds de la naissance de l’Etat islamique. Ce dernier ayant été finalement vaincu, il n’en reste pas moins que les germes qui l’ont fait naître sont toujours présents, et à tous les niveaux. La revendication communautaire, exacerbée par les événements récents, va donc se manifester selon un autre schéma, bien connu des chrétiens d’Orient depuis des siècles : l’étranglement progressif et la mise en dhimmitude. Il reste à prier pour soutenir la chrétienté d’Irak dans ce nouveau combat pour sa survie.

Dans le domaine de la discrimination, l’indignation serait-elle sélective ?

Le ministère de l’Intérieur a publié le 12 février un bilan 2018 du racisme et de l’antisémitisme en France, jugé alarmant. Peu de commentateurs ont souligné que ce sont les actes antichrétiens qui demeurent, de loin, les plus nombreux. Les faits « à caractère raciste et xénophobe » enregistrent une baisse de 4,2%, avec 496 actes en 2018. Les actes antimusulmans atteignent leur plus bas niveau depuis 2010 avec une centaine de faits. Les actes antichrétiens s’élèvent quant à eux à 1.063 faits recensés, contre 1.038 en 2017. La célèbre nécropole des rois de France, située au nord de Paris, a été visitée et dégradée après l’intrusion d’une ou de plusieurs personnes. D’après Le Parisien, des vitraux ont été brisés, les portes du buffet du grand orgue fortement endommagées, tout comme le moteur de l’instrument. Selon la conservatrice de la basilique, Saadia Tamelikecht, l’auteur des faits se serait retrouvé « coincé dans l’immense orgue » et aurait « endommagé le moteur et cassé les portes » pour s’en sortir. Des traces de sang ont également été retrouvées au milieu des bris de vitraux. En plus de l’instrument et des vitraux par lesquels le ou les individus sont entrés, deux autres vitraux ont été brisés et deux serrures forcées. Les vitraux brisés datent du XIXe siècle. Ils font partie de ces pièces retravaillées par les architectes de la restauration de la basilique, François Debret (1777-1850) et Eugène Emmanuel Viollet le Duc (1814-1879), suite aux destructions de la Révolution. L’enquête a été confiée au commissariat de Saint-Denis. Au mois de février 2019, cinq autres lieux de culte ont été vandalisés en France en quelques jours. La série a débuté le 4 février. Une statue de la Vierge a été retrouvée en morceaux sur le sol de l’église Saint-Nicolas d’Houilles (Yvelines). C’était la troisième fois en dix jours que le curé signalait des actes de vandalisme à la police. Fin janvier, la croix d’autel avait été jetée à terre et le fauteuil du célébrant endommagé. Les auteurs n’ont pas été identifiés. Le 5 février, une nappe d’autel et la crèche de Noël ont pris feu dans la cathédrale Saint-Alain de Lavaur (Tarn). Les incendiaires ont aussi tordu le bras à la statue d’un Christ en croix. Deux adolescents ont été interpellés. « Dieu pardonnera. Pas moi », a alors réagi le maire, Bernard Carayon, dans la presse locale. La mairie venait de contribuer à de coûteux travaux de rénovation. Le 6 février, une paroissienne a découvert une croix peinte au mur avec des excréments dans l’église Notre-Dame-des-Enfants, à Nîmes (Gard). Des hosties y étaient collées. Celles du tabernacle, forcé, avaient disparu. Des excréments qui jonchaient le sol, avaient souillé « plusieurs statues ». Le 9 février, un malfaiteur a brisé un vase sacré et répandu les hosties sur l’autel de l’église Notre-Dame, à Dijon. Le sacristain a alerté la police. Une messe de réparation a été célébrée l’après-midi même par l’évêque, Mgr Roland Minnerath. Enfin, le tabernacle de l’église Saint-Nicolas a été retrouvé renversé le 10 février à Maisons-Laffitte (Yvelines). Arrêté, un SDF de 35 ans a reconnu les faits avant d’être interné dans un hôpital psychiatrique.

La Sainte Coiffe : la relique oubliée

Une relique insigne ayant servi à envelopper le Christ après sa crucifixion, sera bientôt exposée à Cahors, dans le cadre du 900e anniversaire de la cathédrale quercinoise. Tout a été écrit – ou presque – sur le Saint-Suaire, mais combien de lecteurs connaissent l’existence de la Sainte Coiffe ? Cette dernière est un linge mortuaire traditionnellement considéré comme ayant servi à envelopper le visage de Notre-Seigneur après sa descente de la Croix. La Sainte Coiffe est conservée dans son reliquaire, pièce maîtresse du trésor de la cathédrale Saint-Gausbert, depuis 900 ans. Elle a traversé sans dommage les épisodes les plus dramatiques de l’histoire de France, ce qui est déjà en soi un petit miracle. Qu’en est-il de l’authenticité de cette insigne relique ? La tradition rapporte qu’elle fut acquise par Charlemagne qui en fit présent à Ayma, l’évêque de la ville de Cahors, en 803. Une autre source situe plus tard l’arrivée de la relique à Cahors où elle aurait été installée par l’évêque Géraud de Cardaillac, lors de son retour de Terre sainte, au XIIe siècle. La communauté scientifique s’est penchée sur ce linge rituel. Le célèbre égyptologue Jean-François Champollion l’examina en 1844. Il put conclure que le tissu, fait de lin d’Égypte, était caractéristique des premiers siècles du christianisme. De nos jours, Isabelle Rooryck, conservateur du Patrimoine, explique que les traces de sang retrouvées sur le tissu sont à rapprocher de celles présentes sur le linceul de Turin. Des concordances étonnantes sont observées et laissent penser que les deux linges ont été au contact d’un seul et même corps. « Une grande tache de sang est en effet visible à l’intérieur de la Coiffe et perce à l’extérieur au niveau du bas de la joue droite, correspondant à l’arrachement de la barbe visible sur le Linceul de Turin. Une blessure est également visible au niveau de l’arcade sourcilière gauche en correspondance possible avec la blessure sur le Linceul. Plusieurs autres empreintes de sang plus petites représenteraient les blessures infligées par une couronne d’épines », précise la spécialiste. Il ne faut pas s’étonner du nombre de reliques que la tradition associe à l’ensevelissement du Christ : saint Jean, témoin du tombeau vide au matin de Pâques, écrit dans son Évangile : « Simon-Pierre vit les linges posés à terre et le suaire qui couvrait la tête de Jésus, non pas posé avec les linges mais roulé dans un autre endroit. » (Jn 20, 6-7) Souvent exposée à Cahors pour les cérémonies d’ordinations – devenues rares en notre temps de déchristianisation – la Sainte Coiffe sera exceptionnellement portée en procession le samedi de Pâques, 27 avril 2019, dans son reliquaire neuf de bronze doré. Il sera surmonté d’un dôme décoré d’anges où figurent saint Didier, un des évêques de Cahors, Charlemagne et le pape Calixte II.

La désinformation politico-médiatique sur le pacte de Marrakech

La France a signé le pacte de Marrakech le lundi 10 décembre. On remarquera que, si des chefs de gouvernement tels le Canadien Justin Trudeau et Angela Merkel ont fait le déplacement, notre pays a délégué au Maroc un obscur secrétaire d’Etat, Jean-Baptiste Lemoyne. Comme si Macron n’était pas fier de ce geste qui aliène l’indépendance nationale et ouvre la porte à des millions d’immigrés. A cette occasion, nous avons assisté à un vaste mouvement de désinformation du gouvernement, de la gauche, mais aussi et surtout des médias (Le Monde, France 2, etc.) expliquant que Marine Le Pen, Dupont-Aignan, Wauquiez, qui dénonçaient ce droit à l’immigration, diffusaient des fake news, faisaient de l’intox et mentaient au public pour des motifs politiciens. Nos lecteurs savent, pour l’essentiel, ce que contient le pacte de Marrakech et son danger. Résumons sa philosophie dont l’application se décline en 23 propositions : les migrations sont inéluctables ; il ne faut pas s’y opposer mais les faciliter, il faut donc préparer l’accueil et leur offrir les meilleures conditions possibles. Les pays d’accueil n’auront que des avantages à leur ouvrir leurs frontières ; en corollaire, les gouvernements doivent combattre ceux qui en donnent une vision négative. Jusqu’à, rappelons-le, « priver de subventions ou d’aides matérielles tous les médias qui promeuvent des formes de discrimination à l’égard des migrants.» Ceux qui approuvent le pacte nous expliquent que ce document n’est pas contraignant et qu’il ne met pas en cause la souveraineté des Etats dans le domaine de l’immigration. Sur le premier point, on se demande d’abord à quoi peut bien servir un texte de quarante pages signé avec solennité par plus de 150 Etats s’il n’oblige à rien et si la situation des migrants, comme l’attitude des gouvernements, seront la même après qu’avant cette signature. Ce serait beaucoup de bruit pour rien… Ensuite, il est bien évident que la contrainte peut n’être point juridique, stricto sensu, tout en étant on ne peut plus réelle. En voulez-vous la preuve ? L’accord de Paris sur le climat, dit encore Cop 21, adopté par 195 Etats de la Convention des Nations unies sur la fable d’un improbable réchauffement climatique (aujourd’hui devenu changement climatique, pour être sûr de ne pas se tromper de sens) de plus en plus contesté par la communauté scientifique, a le même statut que le pacte de Marrakech. « Dans cet accord, ( Cop 21) il n’y a rien de contraignant : il n’y a pas de sanction, donc les Etats font ce qu’ils veulent, a expliqué Jean-François Julliard, le directeur général de Greenpeace France. Si demain matin, les Etats qui vont signer ces accords aujourd’hui ont envie de partir dans une toute autre direction, personne ne peut les en empêcher. » C’est ce qu’a fait Donald Trump, désavouant la signature de Barak Obama. Qui osera dire que l’accord de Paris n’est pas contraignant ? Il est invoqué contre tel ou tel pays qui ne le respecte pas ; le gouvernement « fautif » est dénoncé, attaqué, accusé de crime contre la… planète si ce n’est l’humanité. C’est le cas en France quand les écolos, s’appuyant sur les conclusions et les injonctions de l’accord de Paris, s’en prennent au pouvoir accusé de ne pas le mettre en œuvre assez rapidement. Il y a même un procès en cours contre l’Etat, intenté par des écologistes, pour « mise en danger de la vie d’autrui » à cause de son prétendu manque de zèle à réduire le taux de CO2 dans les proportions auxquelles la France s’est engagée en signant l’accord de Paris. Ne doutons pas qu’il en sera de même avec le pacte de Marrakech qui sera invoqué dès qu’un clandestin sera expulsé ou qu’une loi sera jugée trop stricte à l’égard de l’immigration. On nous réplique qu’il y est écrit que : « Le pacte mondial réaffirme le droit souverain des États de définir leurs politiques migratoires nationales et leur droit de gérer les migrations relevant de leur compétence, dans le respect du droit international. » Mais il s’agit-là d’une affirmation d’un principe que le reste du pacte vide de sa substance par les droits octroyés aux migrants, au détriment du droit des gouvernements et des peuples autochtones. Quand les migrants ont franchi illégalement nos frontières, bafouant la légalité et notre souveraineté, tout doit être fait pour qu’ils restent ! C’est ainsi qu’ils ne doivent être placés en rétention administrative» « qu’en dernier ressort », mentionne le texte du pacte, qui préconise la recherche de « solutions de rechange ». La rétention est un lieu d’attente en attendant l’expulsion. Quelle solution de rechange ? L’assignation à résidence de ceux qui… n’ont pas de résidence ? En réalité, c’est les laisser libres sur notre territoire. Ils n’auront pas de raison de repartir puisque leur famille encore au pays les rejoindra, le pacte de Marrakech va « faciliter l’accès aux procédures de regroupement familial des migrants, quel que soit leur niveau de compétence, en prenant des mesures favorisant l’exercice du droit à la vie de famille et l’intérêt supérieur de l’enfant. » P.R. Source : Bulletin d’André Noël

Vincent Lambert : la vérité occultée

Vincent Lambert n’est pas en fin de vie et peut être pris en charge dans n’importe quel centre spécialisé dans le traitement des patients en état de conscience altérée. Le rapport officiel des experts occulté par la plupart des médias montre une réalité qui fragilise les partisans de l’euthanasie. Le 18 novembre 2018, un collège de trois experts nommés par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne était chargé de se prononcer sur l’évolution de l’état de santé de Vincent Lambert. La dernière expertise remontait à 2014. Cette étape devait précéder un éventuel déclenchement d’une procédure d’arrêt des soins élémentaires de nutrition et d’hydratation du tétraplégique, le menant à une mort certaine. Les experts concluent de nouveau à un état végétatif chronique, ce que les médias dominants ont largement relayé, mais ils affirment également que Vincent Lambert pourrait ne pas ressentir de douleur et n’est donc pas en situation de souffrance incurable. Sur la base de ces conclusions, ces mêmes experts affirment que nourrir Vincent Lambert ne constitue pas en soi, sur le plan médical, une obstination déraisonnable. Cette affirmation, qui rejoint ce que les parents du jeune homme défendent depuis avril 2013, remet en cause tout le processus d’euthanasie en cours. Le collège de spécialistes va même jusqu’à affirmer que Vincent Lambert peut être pris en charge dans un centre spécialisé, comme il en existe en France, ce qui est également demandé par la famille du jeune homme depuis 2013. Espérons que les juges du tribunal administratif de Châlons suivront les conclusions de leurs experts et décideront le transfert de Vincent Lambert dans une unité de soins adaptés.

L’imposture des gilets jaunes

« Leur dieu c’est leur ventre » … il est temps de démystifier le mouvement dit des gilets jaunes et de démontrer que celui-ci n’est ni spontané, ni apolitique, ni sans leaders, ni sans arrière-pensées, mais qu’au contraire celui-ci porte la marque, les méthodes, la dialectique et la signature de l’ultra-gauche. Que la population dans sa majorité soit incapable de s’en rendre compte est une chose ; que des mouvements de droite, y compris catholiques « bien pensants » le soutiennent en est une autre, très regrettable. Ils porteront une lourde responsabilité en cautionnant ce qui n’est qu’une énième tentative de révolution (le vieux rêve communiste) à base de revendications démagogiques pour citoyens naïfs et décérébrés, afin de maintenir leur paradis terrestre jusqu’au bout : « leur dieu c’est leur ventre » (Philippiens 4:19) sera le fil conducteur de cet article. Décortiquons tout cela en commençant par le début. Il est important de bien identifier les étapes afin de comprendre ce à quoi nous aboutissons aujourd’hui. La société gangrenée par la pensée marxiste Il y a un demi-siècle, un auteur voyait dans le marxisme matérialiste et athée « une création maçonnique et judaïque vouée à la destruction de la civilisation chrétienne. » En effet, « l’athéisme n’est pas une idéologie ayant pour seul principe la négation de Dieu, mais une conception procédant d’abord d’un antinomisme eschatologique caractérisé par un combat contre Dieu au profit d’un autre dieu. » Cet autre Dieu, on l’a vu, c’est notre ventre, c’est à dire la recherche d’un paradis sur terre et non au ciel. Le marxisme est un système de pensée où, « par la lutte dialectique, l’homme se fait soi-même sans soumission à Dieu. » En fait, ce système de pensée consiste à considérer les éléments naturels et la science, non pas à partir de l’observation des lois naturelles, mais en les redéfinissant selon ses propres critères utilitaristes et idéologiques. Marx a appelé cela le « matérialisme historique ». C’est donc un système de pensée redoutable car « il se construit sans aucune référence à la création qui nous entoure, sans lien avec la Vérité révélée c’est à dire en fin de compte, sans Dieu. » C’est ainsi qu’ils supplantent l’esprit chrétien, par une nouvelle mentalité basé sur le progrès qui est le nouveau nom du matérialisme athée marxiste, celui-ci se décomposant en progrès technique (la civilisation des machines), progrès scientifique (refaçonnage de l’homme par la génétique), progrès social (collectivisme, renommé socialisme), progrès moral (de l’avortement au mariage homosexuel), progrès politique (démocratie et « valeurs » républicaines), progrès matériel (société de consommation basée sur l’argent-roi) et bien entendu progrès religieux (suprématie de la religion des droits de l’homme sur toutes les autres). D’ailleurs, la gauche ne s’en cache pas, elle s’est toujours présentée comme les forces du progrès. Tout ceci participe d’une même conception de la vie et d’une même ligne de pensée qui prend sa source dans la synagogue de Satan. Bernard Lazare écrivit : « Marx, descendant d’une lignée de rabbins, hérita de toute la force logique de ses ancêtres, il fut un talmudiste lucide et clair… il appliqua ses qualités natives d’exégète à la critique de l’économie politique. Il fut animé de ce vieux matérialisme hébraïque qui rêva perpétuellement d’un paradis réalisé sur la terre. » Cela explique beaucoup de choses, et la raison pour laquelle le matérialisme athée érigé en religion supplante avec efficacité l’esprit chrétien : il promet un bonheur sur terre et non au Ciel. Je ne sais pas si les lecteurs de ces lignes comprennent bien l’importance de ces propos, car il s’agit là de l’émergence d’un système de pensée qui est devenu majoritaire en grande partie grâce à l’activisme gauchiste et à la complicité des médias. Un système de pensée… cela veut dire qu’on a empoisonné les têtes, que les principes de raisonnement sont faussés, que les bases à partir desquelles nous réfléchissons prennent leur source dans une mentalité et un mode de vie d’inspiration marxiste et matérialiste. Pour quasiment toute la population. Et ce à grande échelle depuis au moins la fin de la seconde guerre mondiale. Dans un tel contexte, il n’est donc pas étonnant que la population soutienne le mouvement des gilets jaunes. Les têtes sont gangrenées jusqu’à la moelle.

Les sénateurs socialistes attaquent la clause de conscience pour les médecins - Signons la pétition

Monsieur le Premier ministre, Récemment, les ministres Agnès Buzyn et Marlène Schiappa ont violemment attaqué le docteur Bertrand de Rochambeau au motif que ce gynécologue se refusait à pratiquer des avortements. L’ensemble des sénateurs socialistes, emmenés par Laurence Rossignol, vient d’ailleurs d’en tirer les conséquences en déposant une proposition de loi visant à supprimer cette clause de conscience, comme dans les « meilleurs » régimes totalitaires. Il est pourtant bien connu que la dépénalisation de l’avortement avait comme corollaire l’objection de conscience du personnel médical. Ces attaques – a fortiori venant du gouvernement – font légitimement craindre que c’est précisément cette objection de conscience qui risque d’être attaquée dans les mois qui viennent. Nous vous demandons donc instamment, Monsieur le Premier ministre, de bien vouloir rappeler solennellement qu’il ne saurait être question de forcer des médecins à pratiquer des actes que leur conscience réprouve. Dans cette attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Premier ministre, à notre attention vigilante…

L'ignoble manœuvre des maîtres du monde en Ukraine - par Laurence Guillon

Octobre 2018 – La situation générale dans notre monde se dégrade à vitesse vertigineuse. Outre la situation écologique absolument, fantastiquement désastreuse, il n’est pas de jours sans viols, coups de couteaux ou lynchages en Europe, de la part d’envahisseurs que tout encourage à se conduire comme des cochons, ou plus simplement, comme des pirates, comme les Huns, les Turcs, les Mongols, les Sarrazins. Seulement autrefois, les seigneurs mouraient pour nous, aujourd’hui, ce sont eux qui nous livrent. Quoique en l’occurrence, le mot de « seigneur » est beaucoup trop noble pour la bande d’usuriers, de mafieux et de pervers à l’œuvre de façon transnationale. Ils essaient de faire pression sur les patriarches qui refusent de reconnaître l’autocéphalie de l’Ukraine et j’imagine les intimidations et les chantages auxquels ils doivent avoir recours. Un émissaire des ténèbres est venu d’Amérique tenter de gagner à sa vilaine cause le patriarche Ilyas de Géorgie, il paraît heureusement que c’est un saint homme. L’Athos a mis longtemps à se prononcer, et c’est l’higoumène du monastère Saint Paul Parthène qui l’a fait avec vigueur, contre l’ignoble manœuvre des maîtres du monde. « Si l’Ukraine entre dans l’Europe, des choses encore pires que celles qui sont advenues à la Grèce s’y produiront. Aussi, nous devons être très prudents. Nous devons prier Dieu, la Très Pure Mère de Dieu, les saints. Seul le Seigneur peut nous délivrer de cette situation difficile dans laquelle nous nous trouvons maintenant ». Évoquant l’époque moderne en général, le père Parthène à déclaré : « La nouvelle époque va tout détruire. Elle détruira la famille, elle tentera de détruire l’Église, elle détruira tout de telle façon que rien ne restera. Les gens vont vers le mal, et ils le font à une vitesse vertigineuse. Qui peut contenir cette vitesse ? Seul le Dieu bon qui soutient le monde ». Et dans un avertissement donnant à réfléchir, il a ajouté : « Une tempête va venir qui sera plus terrible que le communisme… Ce qui est en train de venir maintenant est pire. Que le Seigneur nous sauve tous ! » Je partage entièrement l’avis du père Parthène, il dit l’essentiel en peu de mots. Ce qui se prépare, ce qui se met en place est pire que tout ce que nous avons connu dans le genre, et ce n’est pas Poutine qui en est responsable, mais je crains qu’il ne soit pas assez fort et lucide pour s’y opposer de façon efficace, car la Russie n’est pas exempte de métastases… il faut compter sur l’aide de Dieu. On bave des calomnies sur les orthodoxes ukrainiens, on a mis l’higoumène de la laure de Potchaïev sur « liste noire », et je viens de voir dans un article qu’on pourrait essayer de « liquider » le métropolite Onuphre, ce que je redoute beaucoup. L’octroi du tomos par Bartholomée déclenchera la saint Barthélémy des orthodoxes de là bas, dont leur président a déclaré qu’ils « n’étaient pas ukrainiens », ce qui signifie qu’on pourra les massacrer joyeusement, comme les « doryphores » et les « ouatinés » du Donbass… En réalité, Porochenko n’a pas tort, les Ukrainiens, ce sont les citoyens illusoires d’un pays synthétique, à l’histoire falsifiée, ce ramassis d’hystériques haineux au folklore néonazi qui ont livré leur société à la ruine et à la guerre. Les fidèles du métropolite Onuphre, eux, les fervents et héroïques participants de ses processions impressionnantes, ce sont des petits-Russiens, enracinés là depuis la nuit des temps, partie intégrante de ces trois Russie dont le tsar portait la couronne. Pendant ce temps, une partie des orthodoxes occidentaux emboîte le pas à Bartholomée avec une hargne incroyable. Comme quoi l’hypnose peut inspirer n’importe quel sentiment aux imbéciles et leur faire accepter, d’emblée et sans vérification, n’importe quelle infamie. Heureusement, il me semble que ce ne sont pas les plus nombreux. La grande vénération et l’amour des orthodoxes ukrainiens pour le métropolite Onuphre s’exprime dans ce post de Victor Startchikov, que j’ai trouvé sur facebook et que je cite plus bas. « Je ne connais pas sur cette terre d’homme plus FORT, qui résiste à toutes les tentations, aux chantages, aux menaces. Je suis heureux que sa Béatitude ait un jour posé les mains sur ma tête pécheresse, ai béni le chapelet que moi, indigne, je tenais à la main. Je suis heureux de vivre avec lui sur la même terre et au même moment. C’est un exemple vivant pour nous tous. Comment vivre, lutter, rester dans la vérité et n’avoir peur de rien. Recueillez chacune de ses paroles, en elles est la force. Gloire à Dieu pour tout. » Ces gens se feront tuer derrière leur métropolite, pour la foi orthodoxe et pour la vérité. Ceux qui écoutent Bartholomée et ses supporters auront du sang sur les mains, je préfère être avec le métropolite Onuphre qu’avec eux, c’est pour moi une certitude. Et j’ai pris l’habitude de le mentionner chaque jour dans mes prières. Il est en ce moment l’Orthodoxie incarnée, son honneur, sa lumière, sa fermeté, et son amour. Laurence Guillon

Les conférences de la journée Maria Valtorta à Paris (28 mai 2016) - Vidéos

Bonjour à tous,
regardez et faites passer ces vidéos :

Première conférence :
Maria Valtorta, un don de Dieu validé par la science
https://youtube.com/v/bULmNaGBKR0

Deuxième conférence :
Maria Valtorta : Le don extraordinaire pour notre temps
https://youtube.com/v/aW2kSK8nYgo

Troisième conférence :
Maria Valtorta : La meilleure formation pour un prêtre à la pastorale
https://youtube.com/v/wMr7kYz44qE

Un reportage sur cette journée :
https://youtube.com/v/FDcCnxj2d9E

Voyez le bénéfice et le sérieux d’une lecture
de L’Évangile tel qu’il m’a été révélé de Maria Valtorta !

Bruno Perrinet
président de l’association Maria Valtorta
 

Communiqué de l'Association Universelle des Amis de Jeanne d'Arc

Journal officiel de la
République Française du 14 juillet 1920


Le Sénat et la Chambre des députés ont adopté,
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

  • Art. 1er – La République française célèbre annuellement la fête de Jeanne d’Arc, fête du patriotisme.
  • Art. 2. – Cette fête a lieu le deuxième dimanche de mai, jour anniversaire de la délivrance d’Orléans…

En dehors de tous clivages politiques, chaque année cette fête est célébrée par un hommage officiel à Paris Place des Pyramides à 9 heures.

Les représentants du Parlement, des collectivités locales, des Anciens Combattants, des Associations déposent une gerbe au pied de la statue de Jeanne d’Arc.

Notre héroïne nationale que tous les pays nous envient et vénèrent mérite que sa fête ne tombe pas en désuétude et doit pouvoir rassembler tous les français dans un même hommage.

Tous les parisiens gui aiment la France viennent fêter Jeanne d’Arc.

Association Universelle des Amis de Jeanne d’Arc
85, rue Petit 75019 PARIS

La fin de l'Islam prophétisée et conversions massives...

La fin de l’Islam prophétisée par MARTHE ROBIN
​https://www.youtube.com/watch?feature=share&v=LdkAnWGxuOA&app=desktop

Prophétie de Marthe Robin sur la France – Interview Père Bernard Peyrous
​https://www.youtube.com/watch?v=EAXlWheT44w

​​TÉMOIGNAGE de Véronique LÉVY, juive convertie au Christ (soeur de Bernard-Henri Lévy)
https://www.youtube.com/watch?v=iZahkdaRm2o

​Saïd OUJIBOU raconte sa vie & sa conversion au Christianisme
​https://www.youtube.com/watch?v=PHUAQao8Rt8​

Vidéos concernant l'invasion sur Europe et ses menaces...

– L’État islamique affirme qu’il a clandestinement envoyé des milliers de djihadistes vers l’Europe :
L’État islamique affirme qu’il a clandestinement envoyé des milliers de djihadistes vers l’Europe
– CHOC – Les grands dangers de l’Islamisation et l’immigration à outrance pour l’europe : – Pourquoi l’islam est la pire menace en Europe depuis le nazisme et le communisme : https://www.youtube.com/watch?v=3Ooz3c8DgUY – L’Islam va Conquérir l’Europe et Israël Grâce à la Puissante Natalité Musulmane : https://www.youtube.com/watch?v=FeGl6IOb_4U – LES MIGRANTS CLANDESTINS, CHEVAL DE TROIE DE L’ISLAM POUR ENVAHIR L’EUROPE : Les migrants clandestins, cheval de Troie de l’islam pour envahir l’Europe – Migrants : l’envers du décor que nos médias ne montreront pas : http://www.lesobservateurs.ch/2015/08/31/migrants-lenvers-du-decors-que-nos-medias-ne-montreront-pas/ – Etat Islamique: « Nous arriverons en Europe avec les bateaux et ce sera un enfer. » :
Etat Islamique: « Nous arriverons en Europe avec les bateaux et ce sera un enfer. »

Selon l’évêque aux Armées, « nous vivons actuellement une nouvelle guerre de religion »

Interviewé par l’hebdomadaire Paris-Notre-Dame jeudi 28 mai, Mgr Luc Ravel, évêque du diocèse aux Armées, explique pourquoi, selon lui, nous vivons actuellement une nouvelle guerre de religion. P. N.-D. – Pourquoi, selon vous, nous vivons actuellement une nouvelle guerre de religion ? Mgr Luc Ravel – Le terme de guerre désigne une opération, qui peut prendre diverses formes et qui vise à s’emparer d’une nation ou d’un ensemble de nations. C’est bien la volonté actuelle des divers mouvements de terroristes islamistes, comme Daesh ou Boko Haram : leurs actes ont pour but de déstabiliser le niveau politique. Ils ont d’ailleurs réussi à le faire en Irak ou en Syrie. Que nous l’acceptions ou non, ils ont explicitement déclaré la guerre à nos valeurs occidentales depuis les attentats du 11 septembre 2001. Je me demande si les Français en ont vraiment pris conscience. Il s’agit d’une guerre de religion, parce que ces terroristes affirment agir au nom de Dieu. Même si, à titre personnel, nous pouvons penser qu’ils n’ont pas une bonne perception de Dieu, nous ne pouvons pas occulter que leurs actions ont des motivations religieuses. P. N.-D. – En quoi est-ce une guerre de religion et non entre religions ? Mgr L. R. – Parce que ce n’est pas une guerre qui oppose les religions, contrairement à ce que certains hommes politiques veulent faire croire pour justifier leur vision de la laïcité. La preuve est que ces terroristes ont tué plus de musulmans que de juifs ou de chrétiens. Par ailleurs, si cette guerre incite à multiplier les rencontres interreligieuses, c’est une bonne chose. Approfondir la connaissance réciproque permet aux croyants de constater que ce qui les sépare ne les oblige pas à se combattre. Néanmoins, ce rapprochement ne peut être la solution pour mettre fin à cette nouvelle guerre de religion car elle ne relève pas d’un problème interreligieux. […] Source et Source

La persécution des chrétiens dans le monde

Beaucoup de chrétiens ignorent que des milliers de leurs frères sont persécutés dans le monde à cause de leur foi en Jésus-Christ. Même si, officiellement, la liberté de croyance est garantie dans certains pays, comme au Népal ou au Vietnam, les injustices, discriminations, rejets et licenciements, confiscation des biens, mais aussi violences physiques, tortures et assassinats sont une triste réalité. Les enlèvements de fillettes et adolescentes se multiplient, fléau insupportable, devant lequel les gouvernements font preuve d’une inquiétante apathie … Dans beaucoup de pays y compris certains en Europe, posséder une Bible est un délit, un crime, et la célébration des cultes est interdite. En juin 2013, un observateur permanent à l’ONU a rapporté que 100 000 chrétiens sont tués violemment chaque année à cause de leur foi ! C’est pourquoi nous avons à coeur par le moyen de cet article, et d’autres qui suivront Dieu voulant, d’informer le plus grand nombre possible de nos lecteurs sur le sort de nos frères et soeurs qui ne reçoivent aucun secours dans leur pays. Puissions-nous être pour eux ce secours tant espéré, d’abord par notre fidélité dans la prière, puis par notre aide d’une manière ou d’une autre, selon ce que le Seigneur mettra devant nos pas, afin qu’ils puissent vivre ces paroles de l’apôtre Paul : « nous sommes accablés par toutes sortes de détresses et cependant jamais écrasés. Nous sommes désemparés mais non désespérés, persécutés, mais non abandonnés, terrassés, mais non pas anéantis » (2 Cor.4:8-9, Le Semeur) Egalement une liste qui classe les 25 pays où les chrétiens sont le plus persécutés (source : PO) : -1 Corée du Nord -2 Arabie Saoudite -3 Iran -4 Afghanistan -5 Somalie -6 Maldives -7 Yémen -8 Laos -9 Erythrée -10 Ouzbékistan -11 Bhoutan -12 Chine -13 Pakistan -14 Turkménistan -15 Comores -16 Irak -17 Qatar -18 Mauritanie -19 Algérie -20 Tchétchénie -21 Egypte -22 Inde -23 Vietnam -24 Myanmar (Birmanie) -25 Libye… Mais beaucoup d’autres suivent : Soudan Nord, Maroc, Sahara occidental, Syrie, Nigeria, Azerbaïdjan, Oman, Brunei, Iles Zanzibar, Koweït, Cuba, Tadjikistan, Emirats Arabes Unis, Sri Lanka, Jordanie, Djibouti, Turquie, Indonésie, Territoires Palestiniens, Bangladesh, Biélorussie, Ethiopie, Tunisie, Bahreïn, Kenya (Nord-Est) Kazakhstan… La Bible dit : « Ouvre ta bouche pour le muet (celui qui ne peut s’exprimer) […] et défends la cause du malheureux et du pauvre » (Prov.31:8) « Délivre ceux qu’on traine à la mort, ceux qu’on va tuer, agis pour qu’on les épargne ! Si tu dis : Ah ! Nous ne savions pas ! … Celui qui veille sur ta vie, ne le sait-Il pas ? Et ne rendra-t-Il pas à chacun selon ses oeuvres ? » (Prov.24:11-12) « Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez aussi prisonniers; de ceux qui sont maltraités, comme étant aussi vous-mêmes dans un corps… » (Hébreux 13:3) « Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui », car « Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part » (1 Cor. 12:26-27) Voici quelques nouvelles parues dans le journal de l’AEM ALBANIE L’Albanie : l’un des pays les plus pauvres d’Europe, avec un taux élevé de chômage et une corruption très étendue. Le Nord du pays est toujours règlementé par le Kanun, code qui demande que l’honneur perdu soit lavé dans le sang. A cause de cela, beaucoup de jeunes-hommes restent enfermés des années dans leur maison de peur d’être tués… Le travail de l’Eglise est un défi. KOSOVO Dans un district du Kosovo, les croyants sont constamment menacés par des extrémistes et empêchés de se rassembler. Mais des photos montrent des jeunes-hommes plein de foi qui se sont faits baptiser… IRAN Iran : La Charia (loi islamique) qui est appliquée en Iran interdit aux musulmans de se convertir à une autre religion. En 2010 Youcef Nadarkhani a été déclaré coupable d’apostasie et condamné à mort par pendaison : il protestait contre la décision du gouvernement iranien d’imposer la lecture du Coran aux enfants chrétiens. Pendant les 11 mois de sa garde à vue, il subit la torture pour le pousser à abjurer sa foi. Plusieurs autres frères furent immédiatement arrêtés en se rendant à une convocation de la police politique, et mis en isolement, alors qu’ils avaient reçu l’assurance qu’il ne s’agissait que d’une « séance d’explications » sur les activités de leur église. Les familles restent souvent longtemps sans nouvelles du verdict… IRAK En Irak, le terrorisme et les expulsions ethniques et religieuses sont encore à l’ordre du jour, la population souffre, la banlieue de Bagdad s’est transformée en un bidonville dans lequel des milliers de réfugiés, la plupart des veuves et des orphelins, essaient de survivre, sans argent, ni eau potable ni nourriture, malades et sans abris. Parmi eux des centaines de chrétiens qui ont tout perdu à cause de la terreur religieuse. Les déplacements en transports publics sont devenus très dangereux à cause des enlèvements… Malgré cela des groupes de maison chrétiens s’organisent pour acheminer les aides reçues de l’extérieur : « bien que notre chef de projet, une veuve, ait échappé de justesse, en novembre 2012, au viol et à la mort par des islamistes, et que son médecin soit obligé de se cacher en raison d’incessantes menaces de mort, chaque membre de l’équipe veut continuer : l’espoir et la force que Dieu nous donne, nous voulons les partager » (Edition Spéciale 2013) Péninsule arabique : le YEMEN Péninsule arabique : le Yémen est divisé en différentes zones qui sont contrôlées par des tribus, des gouvernements faibles, des séparatistes ou des extrémistes d’al-Qaïda. La situation sécuritaire est catastrophique et l’économie en ruine. Les gens sont affamés et les familles luttent pour survivre. Au coeur de cette souffrance, l’Eglise souterraine grandit.La jeune génération, frustrée par les traditions prohibitives, le pouvoir despotique, le chômage des jeunes et les maigres possibilités d’éducation, est à la recherche d’un sens à sa vie… Les appels à la liberté et la frustration engendrée par l’évolution actuelle en Arabie, poussent beaucoup de gens à se rapprocher de l’Evangile… PAKISTAN Au Pakistan, les forces radicales ont gagné en puissance ces dernières années. La minorité chrétienne du pays est maltraitée. Les ex-musulmans qui ont trouvé la foi en Jésus doivent fuir et recommencer une nouvelle vie. Une jeune convertie a été rouée de coups presque jusqu’à la mort par trente et un membres de sa famille, qui ont continué à la torturer des jours durant… VIETNAM Vietnam : encore et toujours les chrétiens sont menacés, battus et emprisonnés. Au printemps 2013 un couple a été battu par la police du village parce qu’il refusait de renoncer à la foi en Jésus. La femme surtout a été blessée, frappée plus de dix fois de plein fouet au visage. Le pasteur Steve a passé sept ans et demie en prison où il a failli mourir plusieurs fois. Il est aujourd’hui un responsable solide dans son pays et encourage de nombreux chrétiens. INDONESIE En Indonésie, une jeune-femme chrétienne a été battue par des centaines de musulmans radicaux, puis emprisonnée. Libérée, elle est prise en charge par l’AEM et oeuvre en faveur de son prochain. Accusé « d’atteinte à l’unité nationale », Ksor Y a été condamné en novembre 2010 à six ans de prison. Au cours de son emprisonnement, il a été suspendu au plafond et battu. Il est très faible et a été placé dans une prison au Nord du Vietnam, dans laquelle il est obligé de travailler dans une carrière de pierres. L’ERYTHREE L’Erythrée est pour ainsi dire la Corée du Nord de l’Afrique. Cet état est totalement sous surveillance avec un service militaire parfois sans fin. (A comprendre littéralement, car personne n’est libéré du service militaire) Le président est considéré comme paranoïaque. Les chrétiens évangéliques sont particulièrement détestés et poursuivis sans relâche. Chaque année, des milliers d’érythréens fuient vers les pays voisins de l’Europe. Beaucoup de chrétiens attendent dans des camps de réfugiés, dans le désert, avec pour seule aide l’approvisionnement alimentaire de l’ONU, à peine suffisant pour le minimum vital. Quand un chrétien est découvert, il est arrêté et peut être enfermé dans un des nombreux conteneurs métalliques des camps militaires, dans des conditions exécrables. (Au moins 30 prisonniers seraient décédés des suites de leurs conditions de détention en 2012 . On estime à 1200 le nombre de chrétiens incarcérés , certaines organisations parlent de 3000. Source : AEP) EGYPTE Egypte : atmosphère de pogrom contre les chrétiens dans ces jours de tourmente. Après l’évacuation des partisans du président déchu, la colère des islamistes a éclaté contre les Coptes et les autres communautés chrétiennes (10 pour cent de la population) Leur seul « crime » est d’être chrétiens.Des églises, des écoles, des maisons, ont été brûlées, des magasins pillés, et les familles ne sont pas à l’abri chez elles. « Les gens sont choqués, personne n’ose sortir », explique un ingénieur de Sohag, ville fantôme dans laquelle règne une atmosphère de terreur. Car les attaques se commettent à l’écart, dans les endroits où les forces de sécurité sont faibles ou absentes. (source : ATS / Berner Zeitung du 17.08.2013) OUZBEKISTAN En Ouzbékistan, une chrétienne a été condamnée à 18 mois de camp de rééducation pour détention de littérature chrétienne. INDE Inde : depuis l’assassinat en 2008 d’un dirigeant hindou extrémiste dans l’état d’Orissa, meurtre injustement imputé aux chrétiens, une terrible vague de violence a fait des centaines de morts parmi eux, des villages entiers ont été brûlés, et plus de 60 000 personnes ont fui dans la forêt, sans aucune ressource. Beaucoup se cachent encore ou vivent dans des camps de réfugiés, dans des conditions misérables. A moins de revenir à l’hindouisme, la plupart ne peuvent pas rentrer dans leurs villages à cause des représailles. Les responsables de ces meurtres et violences ne sont pas inquiétés par la police, malgré les plaintes déposées… SRI-LANKA Sri-Lanka : les chrétiens ne représentent que un pour cent de la population, mais sont considérés comme une menace. Les moines bouddhistes s’acharnent contre les pasteurs et font leur possible pour empêcher les conversions : passages à tabac, destruction d’églises, menaces et agressions… « Quand nous partons le matin de nos maisons, nous ne sommes pas sûrs de rentrer sains et saufs le soir », disait dernièrement un responsable chrétien. COREE DU NORD Corée du Nord : ceux qui fuient la dictature et la famine de leur pays vers la Chine vivent cachés, dans la peur constante d’être découverts, puisque cette nation expulse immédiatement de son territoire les déserteurs appréhendés… Des bénévoles de l’étranger travaillent avec ardeur pour faire passer ces gens dans les pays libres comme la Corée du Sud. Mais pour la plupart le séjour en Chine dure des années… GAZA Gaza : d’après l’organisation des droits de l’homme OFWI, il y a environ 3500 chrétiens pour un million 400 000 musulmans dans la bande de Gaza, continuellement persécutés, et forcés de travailler avec l’organisation terroriste pour protéger leur famille. Majed El Shafie sait ce que veut dire être persécuté : converti au Christ à l’âge de dix huit ans, il a été arrêté, torturé et condamné à mort en raison de sa foi. Il a réussi à s’échapper et à rejoindre Israël. De là il a émigré au Canada avec l’aide d’organisations internationales. Selon lui, « un chrétien devrait prier chaque jour pour ceux qui sont persécutés, et s’engager activement, par exemple en avertissant les autorités ou son gouvernement au sujet de la situation des chrétiens persécutés. Très souvent, les Etats occidentaux soutiennent des pays où la minorité chrétienne est persécutée. Les chrétiens de l’Ouest devraient exiger que l’octroi de l’aide internationale soit lié au respect des droits de l’homme. » SOMALIE Un pays considéré comme le plus dangereux du monde par la plupart des experts en terrorisme. Les chrétiens là-bas vivent dans des conditions indescriptibles. En 2008, Mansuur Mohammed a été le premier chrétien à mourir en martyr entre les mains d’al-Shaabab. Accusé de traitre à l’Islam, il a refusé de se convertir à L’Islam et fut décapité publiquement. En janvier 2009, deux garçons de onze et treize ans ont été décapités parce que leur père refusait de divulguer des informations concernant un responsable d’église, puis la même année sept autres somaliens ont été décapités. A ce jour, beaucoup d’autres, en majorité des pasteurs, ont été fusillés ou décapités. Al-Shaabab veut éliminer systématiquement l’Eglise de la Somalie. L’AEM travaille en étroite collaboration avec des chrétiens locaux, qui connaissent la culture et la langue de leurs semblables. Elle apporte une assistance dans tous les pays du Moyen Orient qui ont une population arabe, kurde ou de langue persane et qui souffrent actuellement sous des régimes brutaux, de révolutions sanglantes, du chaos de la guerre, du terrorisme et des violations des droits de l’homme : « Beaucoup de ces pays, comme l’Irak, l’Iran, la Syrie, le Liban, la Jordanie, l’Egypte, et bien-sûr Israël, étaient autrefois le berceau du christianisme et de la civilisation humaine. Depuis des siècles, des chrétiens locaux vivent dans cette région. Ils ont survécu en tant que minorité tolérée à quelques mille quatre cent ans de discrimination et de persécution par la loi islamique. Aujourd’hui, un terrorisme religieux, l’intimidation et les expulsions menacent sérieusement leur existence ! Par conséquent, nous soutenons nos frères et soeurs sur place et les encourageons. Victimes de la guerre civile, les orphelins, les veuves et les persécutés pour leur foi reçoivent des soins médicaux d’urgence… Dans les pays de la péninsule arabique (Koweït, Bahreïn, Qatar, Emirats arabes unis, Arabie Saoudite, Yémen et Oman), nous aidons les chrétiens persécutés et les personnes dans le besoin, et nous voyons de plus en plus de musulmans se tourner vers Jésus-Christ. Il est la lumière au bout du tunnel sombre, au milieu du chaos, de la peur et de l’oppression. Aux persécutés, nous donnons la protection, du pain à celui qui a faim, et procurons du travail… » Quelques nouvelles également d’Amérique Latine : COLOMBIE En colombie depuis des années règne un climat de violence; le christianisme est interdit, des centaines de pasteurs ont été tués, des enfants enrôlés de force dans la guérilla, et des milliers de chrétiens déplacés. PEROU et MEXIQUE Au Mexique les indiens évangéliques sont particulièrement persécutés, les chrétiens vivent dans la violence et l’intimidation, soumis à des privations (eau, électricité,aides agricoles) et à de lourdes amendes. Une aide est apportée aux veuves et aux orphelins . Au Pérou et au Mexique, des chrétiens sont injustement emprisonnés… « La prière est la première chose que demandent nos frères et soeurs » (Source : Portes Ouvertes, au service des chrétiens persécutés) « Oui, l’Éternel tourne la face vers la prière du misérable, Il ne dédaigne pas sa prière. Que cela soit écrit pour les générations futures (le terme en hébreu se rapporte à la génération dernière) […] Des cieux, l’Éternel regarde sur la terre, pour écouter les soupirs du prisonnier, pour délivrer ceux qui sont en danger de mort, afin qu’ils publient dans Sion le Nom de l’Éternel » (Psaumes 102:18-21)