Une question ? Nous vous répondons :
9h30-12h & 14h-17h
0565780195

mercredi 29 juin 2022

Saint Paul

Articles Thierry Fourchaud

Thierry Fourchaud

Une histoire incroyable et vraie ! - par Thierry Fourchaud

Face à la maladie gravissime, le dimanche 29 août 1875 à Pellevoisin le professeur Pucquoy déclare Estelle Faguette irrémédiablement perdue. Estelle alors prend la résolution de faire une demande à la Sainte Vierge en lui écrivant une lettre : « O ma bonne mère…j’ai confiance en vous, ma bonne Mère, si vous voulez, vous pouvez me guérir… ». Estelle demande à une amie, mademoiselle Reiter, de déposer cette lettre à la petite grotte de Notre-Dame de Lourdes. Le 14 févier 1876, le médecin déclare : « Elle n’en a plus que pour quelques heures ». Dans la nuit… Estelle raconte : « Il était minuit, c’était le 15 février, je cherchais à me reposer quand tout à coup apparut le diable au pied de mon lit. Oh que j’avais peur ! …A peine était-il arrivé que la Sainte Vierge apparut de l’autre côté …et me dit doucement : « Ne crains rien, tu sais bien que tu es ma fille… Courage, prends patience, mon Fils va se laisser toucher. Tu souffriras encore cinq jours, en l’honneur des cinq plaies de mon Fils, samedi tu seras morte ou guérie. Si mon Fils te rend la vie, je veux que tu publies ma gloire ». Le lendemain, dans la nuit, la Sainte Vierge réapparut en regardant Estelle avec bonté et lui dit : « Mon Fils s’est laissé attendrir, il te laisse la vie, tu seras guérie samedi ». Dans la nuit du 16 au 17, la Sainte Vierge se rend pour la troisième fois auprès d’Estelle : « J’ai montré cette lettre à mon Fils ». Estelle est guérie dans là nuit du 18 au 19 février. Dès 1877, l’Archevêque de Bourges autorise le culte public à Notre-Dame de Pellevoisin et la chambre d’Estelle est transformée en chapelle. Comme Estelle, écrivez votre lettre à la Vierge Marie. Jésus ne résiste pas à ses demandes. Renvoyer à : La Bonne Nouvelle – 8 rue Roger Lévy – 47180 Sainte Bazeille (France)

La Neuvaine de Noël - par Thierry Fourchaud

Neuvaine de la Nativité du 16 au 24 décembre. Préparons-nous a accueillir l’Enfant-Jésus à Noël, pour cela : – Prions cette neuvaine, crions vers le Ciel, pour la donner au Fils et recevoir du Père dans l’Esprit Saint. – Allons au sacrement de réconciliation durant la neuvaine pour purifier notre coeur. – Allons à la messe autant que possible et surtout le 24 au soir. – Soyons unis en ces jours à Joseph et à Marie dans cette ultime attente avant la Naissance ! PRÉSENTATION A Noël, vers quel mystère allons nous ? L’Enfant-Jésus, quel mystère de simplicité ! Dieu Emmanuel, c’est à dire Dieu avec nous, Dieu fait chair, Dieu fait petit bébé, petit homme ! L’Enfant-Jésus est à la fois pleinement Dieu et en même temps pleinement homme. Dieu nous révèle son identité, son humilité, son innocence. Regarder les petits yeux brillants de l’Enfant-Jésus nous redonne notre innocence. Il est totalement désarmé devant nous et totalement désarmant. Avec Lui, laissons tomber nos défenses, ces fortifications bâties sur nos amours blessés et déçus. En lui nous pouvons retrouver notre intégrité, notre pureté originelle et notre esprit d’enfance. En lui, nous pouvons rejoindre l’enfant que nous avons été, qui vit et souvent pleure en nous et recevoir la guérison. L’Enfant-Jésus est un grand maître spirituel, car il nous réapprend le bon sens des choses de la vie, la simplicité et la spontanéité. ENTRONS EN PRIÈRE : Présentons-nous comme des petits-enfants à l’Enfant-Jésus. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Enfant-Jésus, je te présente tous les enfants du monde. Réajuste en nous la vraie place de l’enfant et l’attitude à avoir face à un enfant tout innocent faisant totalement confiance aux adultes et qui ne soupçonne pas le mal. Réajuste, Enfant-Jésus, l’attitude des grandes personnes vis à vis des touts-petits, trésors de vie livrés à notre responsabilité . Viens guérir par ton regard et ton innocence nos blessures d’amour. Viens nous redonner notre innocence perdue. Rétablis cette confiance et cette simplicité avec Toi, avec ta maman Marie, que tu nous donnes comme notre mère et avec saint Joseph, que tu nous donnes comme notre père. LA PRIÈRE DU COEUR : Enfant-Jésus, mon petit frère, écoute maintenant mon cri vers le Ciel ! Dites avec vos mots à vous, faites monter par vos propres expressions votre demande, votre cri du coeur à l’Enfant-Jésus. Exprimez-lui en toute vérité et confiance votre prière… PRIÈRE EN SILENCE : A la fin de ce temps de prière personnellle vous pouvez prendre un temps de silence pour entrer dans un dialogue d’amour avec l’Enfant-Jésus. PRIONS : Enfant-Jésus, Roi d’amour, fais-moi entrer dans la Sainte Famille. Montre-moi le Coeur de Marie et le Coeur de Joseph. Donne à ma famille la paix et l’unité. Enseigne-moi l’amour et le don afin d’aider toutes les familles de la terre à transmettre la vie qui ne passe jamais. Enfant-Jésus, Innocence du Père, tu m’enseignes que toute autorité sur la terre vient d’En-Haut, et que toute paternité descend du Père des miséricordes. Enseigne à tous les pères de la terre la tendresse et la force qui font grandir. Enseigne à tous les enfants la confiance dans l’autorité des parents, le respect et la tendresse filiale. Enfant-Jésus, je te présente toutes les familles pour que la vie y soit reçue avec reconnaissance dans l’émerveillement de Noël, avec la joie et la foi du matin de Pâques, dans l’effusion d’amour de la Pentecôte. Amen ! Prière de consécration à l’Enfant-Jésus Enfant Jésus, Enfant-Dieu, tu es venu, Si petit, si vulnérable, Si pauvre, si faible pour nous. Je t’offre les peurs de ma faiblesse, De ma vulnérabilité, De ma petitesse, de ma pauvreté. Je dépose tout ce que je suis Dans ton Coeur Innocent et pur. Oui, je me consacre à Toi, Enfant-Jésus. Roi d’Amour je me consacre à Ton innocence, A Ta pureté. Oui, tu es le véritable Amour, la véritable Beauté, Tu es Celui qui ne soupçonne rien. L’innocence de Ton regard nous sauvera ! Enfant-Jésus, sauve-moi par Ton innocence ! (Prière écrite par Jean-Marc Hammel) INVOCATION : Enfant-Jésus Roi d’amour, j’ai confiance en ta miséricordieuse bonté ! Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen ! VOTRE PROMESSE : Enfant-Jésus, à la fin de cette neuvaine je te promets … Exprimez alors pour aujourd’hui votre petit cadeau de Noël personnel pour faire plaisir à l’Enfant-Jésus. Amen ! Extrait du livre : Un cri vers le Ciel de Thierry Fourchaud Disponible sur le site : http://boutique.labonnenouvelle.fr/ ou par courrier à : La Bonne Nouvelle – BP24 – 53170 Saint-Denis du Maine (France) Tel : 02.43.64.23.25. Nihil obstat : Monseigneur Attilio Cavalli (Italie) Imprimatur : + Angelo Mascheroni, Evêque auxiliaire le 20 février 2004

Appel à la prière

Pour tous les Français et amis de la France. Nous vous proposons de réciter chaque jour cette prière : « France, réveille-toi ! Dieu n’est pas mort ! Notre Père qui es aux cieux, nous consacrons notre pays bien-aimé à la Royauté et à la Seigneurie du Christ Jésus. Nous te demandons de renouveler notre patrie dans la puissance du Saint-Esprit afin que tous les Français fléchissent les genoux et proclament du cœur et des lèvres que Jésus-Christ est Seigneur ! Nous te prions de revêtir nos chefs politiques de l’Esprit de Sagesse et de Science qui vient de Toi, pour gouverner ce pays selon Ta souveraine volonté, afin que la France prospère dans la justice et dans la paix, dans l’Amour et la Vérité, jusqu’au jour où Jésus sera vraiment le Seigneur. Nous nous engageons à une Alliance de prière et de témoignage, afin que dans le Nom de Jésus-Christ, toutes puissances de ténèbres soient vaincues et que l’ennemi de Dieu, Satan, soit terrassé. Que Jésus-Christ soit le Seigneur de chaque mairie, chaque paroisse, chaque diocèse, chaque école, chaque université, chaque cour de justice de France jusqu’au jour de Son glorieux Avènement. Amen » Prière écrite par la Cté de l’Eau Vive, centre de formation charismatique catholique de Granby au Québec. _____________________________________ « La France tombera très bas, plus bas que les autres nations, à cause de son orgueil et des mauvais chefs qu’elle se sera choisis. Elle aura le nez dans la poussière. Il n’y aura plus rien. Mais dans sa détresse, elle se souviendra de Dieu. Alors elle criera vers lui, et c’est la Sainte Vierge qui viendra la sauver. La France retrouvera alors sa vocation de Fille aînée de l’Eglise, elle sera le lieu de la plus grande effusion de l’Esprit Saint, et elle enverra à nouveau des missionnaires dans le monde entier. » Parole de Marthe Robin transmise de mémoire par le père Finet en 1936.

Sainte Marie-Madeleine - par Thierry Fourchaud

Nous fêtons Marie de Magdala, nommée aussi Marie-Madeleine, le 22 juillet. Marie Madeleine, soeœur de Marthe et de Lazare, était d’une famille distinguée de Béthanie. Après la mort de ses parents, Marie avait reçu en héritage le château de Magdala, en Galilée, d’où lui vint le surnom de Madeleine, et elle y vivait dans le luxe et les plaisirs au point qu’elle devint le scandale de toute la Galilée, et qu’on ne la connut bientôt que sous le nom de la Pécheresse. Elle fut possédée du démon jusqu’au jour où le Sauveur, lui remettant ses péchés, la délivra de la domination de Satan. Dieu avait fait naître en ce cœur coupable le désir de voir Jésus; ce désir devait être son salut, car le Sauveur voulait donner en Madeleine un exemple frappant de Sa miséricorde infinie en même temps que de la plus parfaite pénitence. Jésus ne condamne pas la pécheresse et par elle il envoie ce message de pardon et d’espérance à tous les pécheurs. Depuis sa délivrance Marie-Madeleine suivait Jésus partout où il allait, faisant partie de ce groupe de femmes qui servaient le Maître et les apôtres. Lors du crucifiement, elle se tient là et, après la descente de croix. Elle reviendra au matin de Pâques pour les rites de sépulture. C’est elle qui, la première, recevra la révélation du Christ ressuscité quand le jardinier se fait reconnaître. « Rabbouni, Maître » c’est son acte de foi. Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur, et voilà ce qu’il m’a dit. » C’est pour cela qu’on l’appelle aussi l’apôtre des apôtres. Le culte de Marie Madeleine connut un grand développement en France à la Sainte Baume, dans le sud de la France, et surtout à Vézelay. Elle est la patronne du diocèse du Var – Dès les premiers siècles chrétiens, pénitents, saints, rois, papes viennent accomplir leur pèlerinage à la grotte de la Sainte-Baume auprès de sainte Marie-Madeleine. PRIONS : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Celui que tu cherches, tu le possèdes et tu ne le sais pas ? Tu as la vraie et l’éternelle joie, et tu pleures ? Elle est au plus intime de ton être et tu cherches au dehors. Ton cœur est mon tombeau. Je n’y suis pas mort, mais j’y repose vivant pour toujours.  » (Prière d’un moine inconnu du 13ème siècle) SAINTE MARIE MADELEINE Marie, tu es venue de Magdala-sur-mer, en Galilée, d’où ton surnom : “Marie-Magdeleine”, au pied du Maître, qui pardonnant tes écarts de conduite, a restauré en toi : Vie, dignité de femme et avenir possible. Dans ce regard d’amour et de pardon, tu as puisé le souci de soigner le corps charnel de Celui qui est Vie. Son corps ressuscité n’a plus besoin de tes soins, pas plus que des nôtres. Son corps mystique : l’Eglise, demande nos services. Il veut avoir besoin de nous. Jésus a fait de toi l’Apôtre des Apôtres, lorsqu’Il t’a dit : “ Ne me retiens pas, va trouver mes frères ”. Aujourd’hui, fais-nous comprendre qu’Il nous envoie, comme toi, dans le monde, annoncer que Jésus est Vie. Marie Madeleine, demande au Ressuscité de faire de nous des témoins d’Espèrance. Monseigneur Bernard MOLLAT du JOURDIN A composé cette prière lorsqu’il était Curé de la Madeleine, à Paris. QUE SAINTE MARIE-MADELEINE NOUS BÉNISSE ! Thierry Fourchaud et toute la fraternité de la Cité de l’Immaculée BP 24 – 53170 SAINT DENIS DU MAINE France Pour toute info par tel : 02.43.64.23.25 – www.mariereine.com – Site d’évangélisation: www.labonnenouvelle.fr _____________________________________________ LITANIES DE SAINTE MARIE-MADELEINE Seigneur, prenez pitié. – Seigneur, prenez pitié O Christ, prenez pitié. – O Christ, prenez pitié Seigneur, prenez pitié. – Seigneur, prenez pitié Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu – prenez pitié nous. Sainte Marie, mère de Dieu – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, portant le vase d’albâtre, plein de parfum, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, arrosant de vos larmes les pieds de Jésus, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, les essuyant de vos cheveux, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, les baisant avec ardeur, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, à qui beaucoup de péchés ont été pardonnés, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, enflammée des ardeurs de la Charité, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, très agréable au Seigneur, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, très chère à Jésus, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, choisissant la meilleure part, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, obtenant la résurrection de votre frère Lazare, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, assistant fidèlement Jésus en Croix, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, restant près de lui, quand les disciples fuyaient, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, première d’entre les disciples à mériter de voir le Christ ressuscité, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, marquée au front par le contact de sa main glorieuse, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, apôtre des apôtres, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, apôtre de la Provence, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, protectrice de l’Ordre des frères prêcheurs, – priez pour nous Sainte Marie-Madeleine, douce avocat des pénitents, – priez pour nous Afin que nous méritions de jouir un jour avec vous de la Présence du Seigneur pour toujours – priez pour nous. Agneau de Dieu qui enlevez le péché du monde – pardonnez-nous, Seigneur, Agneau de Dieu qui enlevez le péché du monde – exaucez-nous, Seigneur Agneau de Dieu qui enlevez le péché du monde – prenez pitié de nous. V. Intercédez et suppliez sans cesse pour nous auprès du Seigneur Jésus, ô bienheureuse Marie-Madeleine. R. Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ

10 conseils pratiques pour l’adoration du Saint Sacrement - par Thierry Fourchaud

«Le Père cherche des adorateurs en esprit et en vérité.» (Jn 4, 23) 1) Tu es entré dans ce lieu de prière où tu rencontres Jésus dans la Présence eucharistique. Entre maintenant dans ton cœur, dans la partie la plus intime de ton être. 2) C’est le silence autour de toi. Fais silence en toi. Fais taire toutes les voix qui sont en toi, ne cours pas après les pensées inutiles. Tes problèmes, tes préoccupations, tes angoisses, ne les garde pas pour toi mais offre-les à Jésus. Pendant ce temps d’adoration, occupe-toi bien de Lui, Lui prendra soin de toi, bien mieux que tu ne pourrais le faire toi-même. Demande une grâce d’abandon, de confiance. 3) Pose un regard sur Jésus eucharistie. Commence à faire parler ton cœur, commence à aimer Celui qui nous a aimés le premier. 4) Evite de prononcer des prières seulement avec les lèvres sans t’arrêter sur les parole que tu dis. Evite de lire la Bible les pages les unes après les autres durant tout le temps de ta prière. Entre dans la prière du cœur. Choisis un verset de psaume, une phrase évangélique, une petite prière simple et répète-la avec le cœur, doucement, continuellement jusqu’à ce qu’elle devienne ta prière, ton cri, ta supplication. Choisis-la selon ce que tu vis actuellement. «Cœur de Jésus, j’ai confiance en toi», «Mon Père je m’abandonne à toi», « Jésus, fils du Dieu vivant, prends pitié de moi pécheur», «Jésus je t’aime», «Mon Amour», «Jésus Amour», «Jésus doux et humble de cœur»… 5) Ne passe pas tout ce temps à te lamenter ou à demander. Entre dans l’action de grâce, dans la reconnaissance. Au lieu de considérer ce qui te manque, rends grâce pour qui tu es, ce que tu as. rends grâce pour ce qui te sera donné demain. 6) Tu peux être pris par la fatigue ou les distractions. Courage ! A peine t’en rends-tu compte, recommence doucement la prière du cœur. Demande l’aide de l’Esprit Saint pour qu’Il soit ta force dans la faiblesse et qu’il devienne toujours plus ton maître intérieur. 7) Jésus est au centre de l’Eglise. Il veut être le centre de ton existence. En le regardant, apprends peu à peu à passer du «je» au «tu», de la volonté de réaliser tes projets au désir et à l’accueil de sa volonté sur toi. 8) Jésus est exposé solennellement. Accueille la lumière qui émane de sa Présence. Comme le soleil réchauffe et fait fondre la neige, de même, si tu t’exposes à lui, il pourra continuer à illuminer les ténèbres qui enveloppent ton cœur, juqu’à les dissiper complètement. 9) Jésus se cache sous l’apparence simple et pauvre du pain. Il vient à toi, pauvre, pour que tu puisses apprendre à accueillir dans la vérité et l’humilité tes pauvretés et celles de tes frères. 10) Tu es dans le silence, reste dans le silence. Marie, Etoile du Matin et Porte du Ciel est auprès de toi, sur ton chemin ; elle t’indique le chemin et t’introduit dans la chambre du Roi. C’est elle qui te fera comprendre, dans le silence, qu’en regardant Jésus, tu découvriras la présence de la Sainte Trinité en toi. Tu pourras expérimenter dans ta vie la parole du psaume 34: «Qui regarde vers Lui resplendira sans ombre ni trouble au visage.» Pour aller plus loin lisez « La Bonne Nouvelle sur l’intimité avec Dieu » disponible sur http://boutique.labonnenouvelle.fr

La fête de L'Ascension - par Thierry Fourchaud

L’Ascension est une fête chrétienne, célébrée quarante jours après Pâques (en comptant le dimanche de Pâques). C’est pourquoi elle tombe un jeudi. L’Ascension du Seigneur désigne le moment où Jésus a été élevé au ciel. Alors qu’Il était sur le point d’être enlevé au Ciel, Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. » (…) « Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. » Quant aux Apôtres, « ils s’en allèrent proclamer partout la Bonne Nouvelle. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient. » (Marc 16,15-20) A cette fin, Jésus leur annonce que « sous peu de jours, vous serez baptisés dans le Saint-Esprit. » (Actes 1) Préparons nos cœurs pour accueillir le Saint-Esprit à la Pentecôte. Notre monde a besoin du Saint-Esprit, d’une nouvelle Pentecôte ! Soyons des canaux pour attirer le Saint-Esprit ! Que l’Esprit-Saint nous embrase !

Mois de Mai, mois de Marie !

Historique On se souvient qu’au XIII° siècle, le roi de Castille, Alphonse X le Sage, avait déjà associé dans un de ses chants la beauté de Marie et le mois de mai ; au siècle suivant, le bienheureux dominicain Henri Suso avait, durant l’époque des fleurs, l’habitude de tresser des couronnes pour les offrir, au premier jour de mai, à la Vierge. En 1549, un bénédictin, Seidl, avait publié un livre intitulé « Le mois de mai spirituel », alors que saint Philippe Néri exhortait déjà les jeunes gens à manifester un culte particulier à Marie pendant le moi de mai où il réunissait les enfants autour de l’autel de la Sainte Vierge pour lui offrir, avec les fleurs du printemps. Un peu plus tard, les jésuites recommandaient que, la veille du premier mai, dans chaque appartement, on dressât un autel à Marie, orné de fleurs et de lumières, devant quoi, chaque jour du mois, la famille se réunirait pour réciter quelques prières en l’honneur de la Sainte-Vierge avant de tirer au sort un billet qui indiquerait la vertu à pratiquer le lendemain (pour cela vous pouvez utiliser la liste des bonnes résolutions). Cette dévotion mariale c’est perpétuée de part le monde jusqu’à aujourd’hui. Alors en ce mois de Mai, comme les enfants du moyen âge, offrons des fleurs et des prières à Marie ! * En cette année 2011 : offrons un bouquet de 31 fleurs pour Marie ! Les 7 premiers jours de Mai nous vous invitons à faire mémoire des 7 joies de Marie. Puis chaque jour de nouvelles prières de saints amoureux de Marie, apporteront de nouvelles fleurs à notre Maman du Ciel. Ajoutez chaque jour : Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie et un petit chant à Marie de votre choix. 1er Mai : fête de St Joseph travailleur et béatification de Jean-Paul II L’Annonciation O Vierge, temple de la Trinité, le Dieu de bonté et de miséricorde ayant vu votre humilité et votre pureté, vous envoie un messager pour vous apprendre qu’il veut naître de vous. L’Ange vous salue ; vous demandez comment s’opérera la merveille, l’Ange vous l’explique ; vous consentez, et aussitôt le Roi de gloire s’incarne en vous. Par cette allégresse, ô Marie , nous vous en prions, apprenez-moi que Jésus demeure en moi par la sainte communion comme il a demeuré jadis dans votre sein. * Prions : Marie en ce mois qui commence et qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 2 Mai La Nativité Votre seconde joie est lorsque vous enfantez le Soleil, vous étoile ; le rayon lumineux, vous semblable à la lune. Cet enfantement vous laisse vierge. Comme la fleur ne perd pas son éclat en envoyant ses parfums autour d’elle, ainsi votre virginité ne perd rien de son éclat au moment où le Créateur daigne naître de vous. Par cette allégresse, ô Marie, soyez pour nous la voie droite qui conduit à votre Fils * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 3 Mai L’Adoration des Mages Une étoile vous annonce votre troisième joie; cette étoile que vous voyez s’arrêter au-dessus de votre Fils, au moment où les mages l’adorent et lui présentent la richesse variée des biens de la terre. En cette offrande, l’étoile rappelle l’unité, les trois rois la trinité, l’or la pureté de l’âme, la myrrhe la chasteté des sens, l’encens les vœux de l’adoration. Par cette allégresse, ô Marie, rendez-nous féconds en vertus. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 4 Mai La Résurrection La quatrième joie vous est donnée, ô Vierge, au moment où le Christ ressuscite d’entre les morts, le troisième jour. Par ce mystère, la foi se fortifie, l’espérance renaît, la mort est chassée. L’ennemi est vaincu; l’homme captif est délivré. Par cette allégresse, ô Marie, priez pour nous afin que nous comptions, après le labeur de cette vie, parmi les habitants du ciel. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 5 Mai L’Ascension Votre cinquième joie fut, ô Vierge, lorsque vous vîtes votre Fils monter au ciel. La gloire dont il était environné vous révélait alors plus que jamais que celui dont vous étiez la mère était votre propre Créateur. En montant ainsi dans les cieux, il nous montre la voie par où l’homme s’élève aux palais célestes. Par cette allégresse, ô Marie, intercédez pour que nous montions au ciel, où nous jouirons avec vous et avec votre Fils, du bonheur éternel. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 6 Mai La Pentecôte En descendant des cieux sous la forme des langues de feu, pour fortifier, protéger, remplir, purifier et enflammer les apôtres, l’Esprit Saint vient, ô Marie toute pure, guérir l’homme blessé par le péché originel. Par cette allégresse, ô Marie, priez votre Fils afin qu’Il daigne effacer nos péchés en vu du jour du jugement * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 7 Mai L’Assomption Le Christ vous donna votre septième joie lorsqu’il vous appela de ce monde au séjour céleste, et vous éleva sur le trône où vous recevez des honneurs incomparables. Par cette allégresse, ô Marie, faites-nous sentir les effets de votre tendresse ; gardez-nous du péché et conduisez-nous aux éternelles allégresses. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 8 Mai Prière de saint Bernard Qui que tu sois, lorsque les tentations se lèvent en tempête, lorsque les épreuves te brisent, regarde l’Etoile, invoque Marie. Si l’orgueil, l’ambition, l’envie, menacent de te submerger de leur flot, regarde l’Etoile, invoque Marie. Si la colère, l’avarice, la luxure, ébranlent le frêle esquif de ton âme, regarde l’Etoile, invoque Marie. Si confondu et effrayé de l’énormité des crimes qui chargent ta conscience, tu te sens près de sombrer dans le désespoir, regarde l’Etoile, invoque Marie. Dans les périls, dans les angoisses, dans le doute, regarde l’Etoile, invoque Marie. Que jamais son nom ne s’éloigne de tes lèvres, ni de ton coeur. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 9 Mai Prière de Ste Catherine de Sienne O Marie, Temple de la Trinité, O Marie, porteuse de feu, Marie, distributrice de miséricorde, Marie, qui as fait germer le fruit divin !… O Marie, mer tranquille, distributrice de paix, Marie, terre féconde. Tu es l’arbre nouveau qui a porté la fleur odorante du Verbe, Fils unique de Dieu. En toi, terre féconde, fut semé le Verbe. Tu es à la fois la terre et l’arbre. O Marie, bénie sois-tu à jamais entre toutes les femmes, car en ce jour tu nous a donné le pain de ta farine : la divinité a été unie et pétrie avec l’humanité, si fortement que rien désormais, ni la mort, ni nos ingratitudes, ne pourra rompre l’union. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 10 Mai Prière de St Cyril d’Alexandrie Je te salue, Marie, Mère de Dieu, trésor vénéré de tout l’univers, lumière qui ne s’éteint pas, toi de qui est né le soleil de la justice, sceptre de la vérité, temple indestructible. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 11 Mai Prière de St Ephrem Remplis ma bouche, ô Marie, de la grâce de ta douceur. Éclaire mon intelligence, toi qui as été comblée de la faveur de Dieu. Alors ma langue et mes lèvres chanteront allègrement tes louanges et plus particulièrement la salutation angélique, annonciatrice du salut du monde, remède et protection de tous les hommes. Daigne donc accepter que moi, ton petit serviteur, je te loue et te dise et redise doucement : « Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces. » * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 12 Mai Prière de Saint François de Salles Ayez mémoire et souvenance, très douce Vierge, que vous êtes ma Mère et que je suis votre fils ; que vous êtes puissante et que je suis un pauvre homme vil et faible. Je vous supplie, très douce Mère, que vous me gouverniez et me défendiez dans toutes mes voies et actions. Ne dites pas, gracieuse Vierge, que vous ne pouvez ; car votre bien-aimé Fils vous a donné tout pouvoir, tant au ciel comme en la terre. Ne dites pas que vous ne devez ; car vous êtes la commune Mère de tous les pauvres humains et particulièrement la mienne. Si vous ne pouviez, je vous excuserais disant : il est vrai qu’elle est ma mère et qu’elle me chérit comme son fils, mais la pauvrette manque d’avoir et de pouvoir. Si vous n’étiez ma Mère, avec raison je patienterais disant : elle est bien assez riche pour m’assister ; mais hélas, n’étant pas ma mère, elle ne m’aime pas. Puis donc, très douce Vierge, que vous êtes ma Mère et que vous êtes puissante, comment vous excuserais-je si vous ne me soulagez et ne me prêtez votre secours et assistance ? Vous voyez, ma Mère, que vous êtes contrainte d’acquiescer à toutes mes demandes. Pour l’honneur et la gloire de votre Fils, acceptez-moi comme votre enfant, sans avoir égard à mes misères et péchés. Délivrez mon âme et mon corps de tout mal et me donnez toutes vos vertus, surtout l’humilité. Enfin, faites-moi présent de tous les dons, biens et grâces, qui plaisent à la Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit. Ainsi soit-il. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 13 Mai Prière de St Louis-Marie Grignion de Montfort Je vous choisis, aujourd’hui, ô Marie, en présence de toute la Cour Céleste, pour ma Mère et ma Reine. Je vous livre et consacre, en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande Gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 14 Mai Prière de Saint Maximilien Marie Kolbe Immaculée-Conception, Reine du ciel et de la terre, Refuge des pécheurs et Mère très aimante, à qui Dieu voulut confier tout l’ordre de la Miséricorde, me voici à tes pieds, moi N… pauvre pécheur. Je t’en supplie, accepte mon être tout entier comme ton bien et ta propriété ; agis en moi selon ta volonté, en mon âme et mon corps, en ma vie et ma mort et mon éternité. Dispose avant tout de moi comme tu le désires, pour que se réalise enfin ce qui est dit de toi : « La Femme écrasera la tête du serpent » et aussi « Toi seule vaincras les hérésies dans le monde entier ». Qu’en tes mains toutes pures, si riches de miséricorde, je devienne un instrument de ton amour, capable de ranimer et d’épanouir pleinement tant d’âmes tièdes ou égarées. Ainsi s’étendra sans fin le Règne du Coeur divin de Jésus. Vraiment, ta seule présence attire les grâces qui convertissent et sanctifient les âmes, puisque la Grâce jaillit du Coeur divin de Jésus sur nous tous, en passant par tes mains maternelles. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 15 Mai Magnificat Mon âme exalte le Seigneur, Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur : Il s’est penché sur son humble servante ; Désormais, tous les âges me diront bienheureuse. Le puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s’étend d’âge en âge Sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, Il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, Il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, Renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, Il se souvient de son amour. De la promesse faite à nos pères, En faveur d’Abraham et de sa race à jamais. Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit, Pour les siècles des siècles. Amen. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 16 Mai Ave Maria Stella Salut, Étoile de la mer, Sainte Mère de Dieu, Toi, toujours vierge, bienheureuse porte du ciel… Brise les chaînes des pécheurs, rends la lumière aux aveugles, délivre-nous de nos misères, obtiens pour nous les vrais biens. Montre-nous que tu es mère, et que le Christ par toi accueille nos prières lui qui, né pour nous, accepta d’être ton fils. Vierge sans pareille et douce entre toutes, obtiens le pardon de nos fautes, rends nos cœurs humbles et purs. Accorde-nous une vie sainte, rends sûre notre route pour que, contemplant Jésus, nous partagions sans fin ta joie. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 17 Mai : Ascension Prière de Marthe Robin Ô Mère Bien-Aimée, vous qui connaissez si bien les voies de la sainteté et de l’amour, apprenez-nous à élever souvent notre esprit et notre cœur vers la Trinité, à fixer sur Elle notre respectueuse et affectueuse attention. Et puisque vous cheminez avec nous sur le chemin de la vie éternelle, ne demeurez pas étrangère aux faibles pèlerins que votre charité veut bien recueillir ; tournez vers nous vos regards miséricordieux, attirez-nous dans vos clartés, inondez-nous de vos douceurs, emportez-nous dans la lumière de l’Amour, emportez-nous toujours plus loin et très haut dans les splendeurs des cieux. Que rien ne puisse jamais troubler notre paix, ni nous faire sortir de la pensée de Dieu ; mais que chaque minute nous emporte plus avant dans les profondeurs de l’auguste Mystère, jusqu’au jour où notre âme, pleinement épanouie aux illuminations de l’union divine, verra toutes choses dans l’éternel Amour et dans l’Unité. Amen. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 18 Mai Prière de Paul Claudel Il est midi. Je vois l’église ouverte, il faut entrer. Mère de Jésus-Christ, je ne viens pas prier. Je n’ai rien à offrir et rien à demander. Je viens, seulement, Mère, pour vous regarder. Vous regarder, pleurer de bonheur, savoir cela Que je suis votre fils et que vous êtes là. Rien que pour un moment pendant que tout s’arrête. Etre à vous, Marie, en ce lieu où vous êtes. Ne rien dire, regarder votre visage, Laisser le coeur chanter dans son propre langage. Ne rien dire, mais seulement chanter Parce qu’on a le coeur trop plein, Comme le merle qui suit son idée en ces espèces de couplets soudains. Parce que vous êtes belle, parce que vous êtes immaculée, la femme dans la Grâce enfin restituée, La créature dans son bonheur premier et dans son épanouissement final, Telle qu’elle est sortie de Dieu au matin de sa splendeur originale, intacte ineffablement. Parce que vous êtes la mère de Jésus-Christ, qui est la vérité entre vos bras, et la seule espérance et le seul fruit. Parce que vous êtes la femme, l’Eden de l’ancienne tendresse oubliée, dont le regard trouve le coeur tout à coup et fait jaillir les larmes accumulées… Parce qu’il est midi, parce que nous sommes en ce jour d’aujourd’hui, parce que vous êtes là pour toujours, simplement parce que vous êtes Marie, simplement parce que vous existez, Mère de Jésus-Christ, soyez remerciée ! * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 19 Mai Sainte Marie, Mère de Dieu, garde-moi un coeur d’enfant, pur et transparent comme une source; obtiens-moi un coeur simple, qui ne savoure pas les tristesses; un coeur magnifique à se donner, tendre à la compassion, un coeur fidèle et généreux qui n’oublie aucun bienfait et ne tienne rancune d’aucun mal. Fais-moi un coeur doux et humble, aimant sans demander de retour, joyeux de s’effacer dans un autre cœur devant ton divin Fils; un coeur grand et indomptable, qu’aucune ingratitude ne ferme, qu’aucune indifférence ne lasse; un coeur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ, blessé de son amour et dont la plaie ne guérisse qu’au Ciel. Ainsi soit-il. Prière écrite par Léonce de Grandmaison * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 20 Mai Prière de Charles Peguy Il y a des jours où les patrons et les saints ne suffisent pas. Alors il faut prendre son courage à deux mains. Et s’adresser directement à celle qui est au-dessus de tout. Être hardi. Une fois. S’adresser hardiment à celle qui est infiniment belle. Parce qu’aussi elle est infiniment bonne. À celle qui intercède. La seule qui puisse parler de l’autorité d’une mère. S’adresser hardiment à celle qui est infiniment pure. Parce qu’aussi elle est infiniment douce. À celle qui est infiniment riche. Parce qu’aussi elle est infiniment pauvre. À celle qui est infiniment grande. Parce qu’aussi elle est infiniment petite. Infiniment humble. À celle qui est infiniment joyeuse. Parce qu’aussi elle est infiniment douloureuse. À celle qui est Marie. Parce qu’elle est pleine de grâce. À celle qui est pleine de grâce. Parce qu’elle est avec nous. À celle qui est avec nous. Parce que le Seigneur est avec elle. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 21 Mai Poésie de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus Je voudrais chanter, Marie, pourquoi je t’aime Pourquoi ton nom si doux fait tressaillir mon cœur Et pourquoi la pensée de ta grandeur suprême Ne saurait à mon âme inspirer de frayeur. Si je te contemplais dans ta sublime gloire Et surpassant l’éclat de tous les bienheureux Que je suis ton enfant je ne pourrais le croire Ô Marie, devant toi, je baisserais les yeux !… Tu nous aimes, Marie, comme Jésus nous aime Et tu consens pour nous à t’éloigner de Lui. Aimer c’est tout donner et se donner soi-même Tu voulus le prouver en restant notre appui. Le Sauveur connaissait ton immense tendresse Il savait les secrets de ton cœur maternel, Refuge des pécheurs, c’est à toi qu’Il nous laisse Quand Il quitte la Croix pour nous attendre au Ciel. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 22 Mai Prière de Saint Siméon Ô sainte et Souveraine Mère de Dieu, lumière de mon âme dans les ténèbres, tu es mon espérance, mon appui, ma consolation, mon refuge et mon bonheur. Toi qui as donné le jour à la vraie lumière de l’immortalité, éclaire les yeux de mon cœur. Toi qui as mis au monde la source de l’immortalité, donne-moi la vie, car le péché me fait mourir ! Mère du Dieu miséricorde, aie pitié de moi et mets le repentir dans mon cœur, l’humilité dans mes pensées, la réflexion dans mes raisonnements. Rends-moi digne jusqu’à mon dernier soupir d’être sanctifié par ces mystères, pour la guérison de mon corps et de mon âme. Accorde-moi les larmes de la pénitence, afin que je te chante et te glorifie tous les jours de ma vie, car tu es bénie pour les siècles des siècles. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 23 Mai Prière de Sainte Bernadette Que mon âme était heureuse, Ô Bonne Mère Quand j’avais le bonheur de vous contempler ! Que j’aime à me rappeler Ces doux moments passés sous vos yeux Pleins de bonté et de Miséricorde pour nous. Oui, tendre Mère, vous vous êtes abaissée jusqu’à terre, Pour apparaître à une faible enfant. Vous la Reine du Ciel et de la Terre, vous avez bien voulu vous servir De ce qu’il y avait de plus humble selon le monde. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 24 Mai Prière du Moyen-âge attribuée à St Bernard Souvenez-vous, Ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance ou réclamé vos suffrages, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, Ô Vierge des vierges, Ô ma Mère, je viens à vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds. Ô Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 25 Mai Chers enfants, de nouveau je vous invite à vivre mes messages dans l’humilité. Témoignez-en particulièrement maintenant, alors que nous nous approchons de l’anniversaire de mes apparitions. Petits enfants, soyez signe pour ceux qui sont loin de Dieu et de son amour. Je suis avec vous et je vous bénis tous de ma bénédiction maternelle. Merci d’avoir répondu a mon appel. Medjugorje le 25 mai 2005 * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 26 Mai Prière de Saint Rita Vierge Sainte, au milieu de vos jours glorieux, n’oubliez pas les tristesses de la terre. Jetez un regard de bonté sur ceux qui sont dans la souffrance, qui luttent contre les difficultés et qui ne cessent de tremper leurs lèvres aux amertumes de cette vie. Ayez pitié de ceux qui s’aimaient et qui sont séparés ! Ayez pitié de l’isolement du coeur ! Ayez pitié de notre foi ! Ayez pitié des objets de notre tendresse ! Ayez pitié de ceux qui pleurent, de ceux qui prient, de ceux qui tremblent ! Donnez à tous l’espérance et la paix. Ainsi soit-il. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 27 Mai Prière de la Vierge des Pauvres de Léon Wuillaume Vierge des Pauvres, tu es venue il y a bien longtemps, en ce coin sauvage et solitaire, et depuis lors tu n’as cessé de venir, tu fais des signes à chacun de nous, tu nous appelles sur le chemin. Tu nous souris, tu ne dis rien, tu marches devant nous. Tu nous conduis dans les bois, où siffle le vent, où souffle l’Esprit, où l’eau jaillit des lacs cachés. Vierge des Pauvres, nous te disons merci d’être venue et de venir encore pour soulager notre solitude et nous remettre sur le chemin, pour dissiper nos doutes et nos angoisses, et nous ouvrir aux Béatitudes. Vierge des Pauvres, apprends-nous à prier davantage, à croire sans réserve, à crier au fond de notre fange, pauvres et pécheurs que nous sommes, prisonniers de notre confort, pour que nous ouvrions notre porte, que nous ouvrions nos frontières, que nous ouvrions notre coeur aux appels de notre Père et aux détresses de nos frères. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 28 Mai Marie Reine des Anges Auguste Reine des cieux et souveraine Maîtresse des Anges. Vous qui avec reçu de Dieu, dès le commencement, le pouvoir et la mission d’écraser la tête de Satan, nous vous le demandons humblement : envoyez vos légions célestes pour que sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l’abîme. Qui est comme Dieu ? O Bonne et tendre Mère, vous serez toujours notre amour et notre espérance. O divine Mère, envoyez les saints Anges pour nous défendre et repousser loin de nous le cruel ennemi. Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous. Amen ! * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 29 Mai Prière du Bienheureux Jean-Paul II Ô Marie Aurore du monde nouveau, Mère des vivants, Nous te confions la cause de la vie : Regarde, ô Mère, le nombre immense Des enfants que l’on empêche de naître, Des pauvres pour qui la vie est rendue difficile, Des hommes et des femmes victimes d’une violence inhumaine, Des vieillards et des malades tués par l’indifférence Ou par une pitié fallacieuse. Fais que ceux qui croient en ton Fils Sachent annoncer aux hommes de notre temps Avec fermeté et avec amour L’Evangile de la Vie. Obtiens leur la grâce de l’accueillir Comme un don toujours nouveau, La joie de le célébrer avec reconnaissance Dans toute leur existence Et le courage d’en témoigner Avec une tenacité active, afin de construire, Avec tous les hommes de bonne volonté, La civilisation de la vérité et de l’amour, A la louange et à la gloire de Dieu Créateur qui aime la Vie. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 30 Mai Prière d’abandon à Marie d’Ephraïm Marie, comme Jésus enfant, je me laisse à tes bras, je m’abandonne à la chaleur de ton coeur aimant, à la sécurité que procure la douceur de ton regard maternel. Je sais que tu m’aimes d’un amour de préférence et que sans considérer mes péchés, tu m’as élevé jusqu’au bonheur de reposer sur ton Coeur Immaculé. J’accepte de demeurer sans force sur la paille de la pauvreté et du dénuement puisque tu me revêts de la plus chaude des tendresses. O Marie, écho de Dieu, ta voix me rassure, elle est effusion de l’Esprit qui t’a étreint de son ombre et sur tes genoux, trône de la sagesse, j’abandonne tout souci. O ma Mère aimant jusqu’au transpercement, comme Jésus descendu de la croix je me livre à tes bras, et dans la nuit du monde, je sais que mon bonheur est le fruit de tes larmes. Il est si simple d’être uni à toi et de goûter l’union parfaite qui t’unit à Celui dont il est dit: mon Bien-Aimé est à moi et je suis à mon Bien-aimé. Marie, ma colombe blottie dans le creux du Rocher qui nous sauve, toi qui chantes le cantique de douleur et de joie dans la plaie du Coeur de ton Fils et me ravis d’une douceur et d’une ivresse plus douce que celle du vin, par un de tes regards, je demeure suspendu à la Croix, et là je demeure tout extasié de toi endormi, fixé à l’arbre du Paradis redonné. * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie. 31 Mai : Visitation Consécration à la Sainte Trinité par Marie En ce jour de grâce, en présence de l’Eglise Céleste, je renouvelle solennellement ma consécration et celle du monde à Dieu, mon créateur et Sauveur, Père, Fils et Saint-Esprit par le Cœur Immaculé de Marie ma mère. Je renouvelle les vœux de mon baptême. Je renonce définitivement à Satan, et à toute forme de mal. Je me donne tout entier et pour toujours à l’indivisible Trinité Sainte. Quoiqu’il arrive, je décide aujourd’hui (date : _________) avec la grâce de Dieu, de m’abandonner totalement à l’heure de ma mort dans le Cœur de Jésus mon Sauveur. Je me place sous la protection de la Sainte Famille de Nazareth, pour vivre en son amour sur le Chemin, la Vérité et la Vie qui mène à la Lumière Eternelle. Amen ! (extrait du livre de consécration de la Communion Marie Reine de la Paix) Votre signature : * Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré et qui se termine, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Gardes-moi toujours sur ton Cœur qui est chemin vers le Dieu trois fois Saint ! Amen ! QUE LE COEUR IMMACULE DE MARIE NOUS BENISSE ! Thierry Fourchaud et la fraternité de la Cité de l’Immaculée BP24 – 53170 Saint Denis du Maine (France) Tel : 02.43.64.23.25. www.mariereine.com

Saint Joseph - par Thierry Fourchaud

Fêté le 19 mars. « C’était un juste » selon l’évangile de saint Matthieu, chapitre 1, verset 19. Les évangélistes ne nous ont conservé aucune parole de ce « juste », le charpentier de Nazareth en Galilée, fiancé de Marie, la Mère de Dieu, époux aussi discret que fidèle et chaste. Père nourricier et éducateur de Dieu le Fils, devenu homme parmi les hommes de ce village, il le fait tout simplement. L’ange lui avait dit: « Ne crains pas de prendre chez toi, Marie, ton épouse. » et Joseph prit chez lui Marie son épouse. L’ange lui avait dit : « Lève-toi, prends l’enfant et sa mère » et Joseph se leva, prit l’enfant et sa mère et s’enfuit en Egypte. Il est un vrai fils d’Abraham: il croit et fait ce que Dieu lui dit. Lorsque Jésus disparaît pendant trois jours lors du pèlerinage à Jérusalem, Joseph accompagne la quête de Marie: « Ton père et moi nous te cherchions. » Et Jésus, redescend à Nazareth, soumis à celui qui, sur terre, a autorité paternelle sur lui. Dieu savait à qui il confiait son Fils unique et sa Mère, à celui qui était l’homme le plus capable au monde d’être la parfaite image du Père . Les Orientaux honorent saint Joseph depuis toujours. Les Latins l’ont méconnu longtemps. Sa fête Les Syriens et les autres Orientaux font la fête de saint Joseph le 20 juillet, mais on la fait le 19 mars dans les églises d’Occident. La fête de Saint Joseph se place au 19 mars, et elle était très suivie par les artisans (il était charpentier) puis par les ouvriers – Saint Joseph voit son culte prendre de l’ampleur dès le XVIe siècle ; – en 1621 le pape Grégoire XV éleva la fête du de Saint Joseph le 19 mars au rang de fête d’obligation ; – en 1642 le pape Urbain VIII confirma à son tour le rang de cette fête ; – en 1661, après l’apparition et le miracle de la source de Cotignac, Mgr Joseph Ondedei, évêque de Fréjus, reconnaît officiellement les apparitions de saint Joseph et en approuve le culte ; – cette même année 1661 le roi Louis XIV consacre la France à saint Joseph, chef de la Sainte Famille à la suite des apparitions de Cotignac Le 8 décembre 1870 le pape Pie IX déclara officiellement Saint Joseph Patron de l’Eglise universelle, et fit du 19 mars une fête solennelle ; – en 1889, le pape Léon XIII démontra comment Saint Joseph est le modèle des pères de famille et des travailleurs, et lui décerna officiellement le titre de « saint patron des pères de famille et des travailleurs », titre que la piété populaire lui avait déjà décerné depuis des siècles ; – en 1955 le pape Pie XII reprit bien volontiers le principe de la fête du travail en instituant la solennité de Saint Joseph artisan et en la fixant au 1er mai de chaque année ; Saint Joseph est ainsi l’un des saints que l’on fête deux fois dans l’année (19 mars et 1er mai) ; – le pape Jean XXIII a ajouté son nom au canon de la Messe. L’Eglise va le redécouvrir ! Marthe Robin, la stigmatisée de Châteauneuf-de-Galaure, dont la cause de béatification est introduite, a dit un jour à propos de saint Joseph cette parole : « L’Eglise va le redécouvrir ! » Litanies de Saint Joseph Seigneur, aie pitié de nous. Jésus-Christ, aie pitié de nous. Seigneur, aie pitié de nous. Jésus-Christ, écoute-nous. Jésus-Christ, exauce-nous. Père du Ciel, qui es Dieu, Fils, Rédempteur du monde, qui es Dieu, Esprit Saint, qui es Dieu, Trinité Sainte, qui es un seul Dieu, Sainte Marie, Saint Joseph, Honneur de la famille de David, Gloire des Patriarches, Epoux de la Mère de Dieu, Chaste gardien de la Vierge, Nourricier du Fils de Dieu, Vigilant défenseur du Christ, Chef de la Sainte Famille, Joseph très juste, Joseph très chaste, Joseph très prudent, Joseph très courageux, Joseph très obéissant, Joseph très fidèle, Merveille de patience, Ami de la pauvreté, Modèle des travailleurs, Honneur de la vie de foyer, Gardien des vierges, Soutien de familles, Consolation des malheureux, Espérance des malades, Patron des mourants, Terreur des démons, Protecteur de la Sainte Eglise, Agneau de Dieu, qui efface les péchés du monde, Agneau de Dieu, qui efface les péchés du monde, Agneau de Dieu, qui efface les péchés du monde, Il l’a établi maître de sa maison, Seigneur, aie pitié de nous. Jésus-Christ, aie pitié de nous. Seigneur, aie pitié de nous. Jésus-Christ, écoute-nous. Jésus-Christ, exauce-nous. pardonne-nous, Seigneur exauce-nous, Seigneur prends pitié de nous Il lui a confié son domaine. * Prions : Seigneur, ta divine Providence a choisi Saint Joseph pour être l’époux de ta sainte Mère. Fais qu’en nous mettant ici-bas sous sa protection, nous méritions de l’avoir pour intercesseur dans le ciel. Toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint-Esprit, Dieu pour les siècles des siècles. Amen. Thierry F et la fraternité de la Cité de l’Immaculée La Bonne Nouvelle – Cité de l’Immaculée BP 24 – 53170 SAINT DENIS DU MAINE France Téléphone : 02.43.64.23.25 – Notre site : www.mariereine.com – Notre maison : www.citedelimmaculee.com – Site d’évangélisation: www.labonnenouvelle.fr

Neuvaine de l'Annonciation - par Thierry Fourchaud

L’Annonciation : La parole de Dieu Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, du nom de Nazareth, à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David ; et le nom de la vierge était Marie. Il entra et lui dit : « Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi. » A cette parole elle fut toute troublée, et elle se demandait ce que signifiait cette salutation. Et l’ange lui dit : « Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus. Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ; il règnera sur la maison de Jacob pour les siècles et son règne n’aura pas de fin. » Mais Marie dit à l’ange : « Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi l’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu’Elisabeth, ta parente, vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, elle qu’on appelait la stérile ; car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Je suis la servante du Seigneur ; qu’il m’advienne selon ta parole ! » Et l’ange la quitta. Evangile selon saint Luc (1, 26-38) La fête de l’Annonciation est fêtée le 25 mars, 9 mois avant la Nativité (Noël). Neuvaine de l’Annonciation Elle commence le 17 mars jusqu’au 25 mars (fête de l’Annociation) Ô Vierge immaculée et toute sainte, ô la créature la plus humble et la plus sublime devant Dieu, vous étiez si petite à vos propres yeux et en même temps si grande aux yeux de votre Seigneur, qu’Il vous exalta jusqu’à faire de vous sa mère et vous établir Reine du Ciel et de la terre. Je remercie Dieu de vous avoir tant exaltée, et je me réjouis avec vous de vous voir si unie à ce grand Dieu qu’il n’est pas possible à une créature de l’être davantage. Mais en vous voyant si humble avec tant de perfections, j’ai honte de paraître devant vous, moi si orgueilleux avec tant de péchés. J’ose cependant tout misérable que je suis, vous adresser la salutation angélique. Je vous salue Marie pleine de grâce. Vous être pleine de grâce, obtenez-en pour moi une partie… Priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort ; priez toujours, priez maintenant que nous sommes exposés pendant notre vie à tant de tentations et de dangers de perdre Dieu, mais priez surtout à l’heure de notre mort quand nous serons sur le point de quitter ce monde et de comparaître devant le tribunal de Dieu. – Amen ! (St Alphonse de Liguori) Précisez maintenant votre intention particulière à Jésus par Marie. Prière de l’Angélus – L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie – Et elle conçut du Saint Esprit. Je vous Salue Marie… – Voici la Servante du Seigneur – Qu’il me soit fait selon votre parole. Je vous Salue Marie… – Et le Verbe s’est fait chair – Et il a habité parmi nous. Je vous Salue Marie… Priez pour nous, sainte Mère de Dieu Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ. Prions Que ta grâce, Seigneur notre Père, se répande en nos cœurs. Par le message de l’ange, tu nous as fait connaître, l’incarnation de ton Fils bien-aimé. Conduis-nous, par sa passion et par sa croix, jusqu’à la gloire de la résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen. Que Dieu vous bénisse ! Thierry Fourchaud et l’équipe de la Cité de l’Immaculée BP 24 – 53170 SAINT DENIS DU MAINE France Tel : 02.43.64.23.25 – Notre site : www.mariereine.com – Notre maison : www.citedelimmaculee.com – Site d’évangélisation: www.labonnenouvelle.fr

L'année du chrétien : le mois de février

Mois consacré à Notre-Dame de Lourdes. Vertu recommandée : L’Espérance. Sainte du mois : Bernadette Soubirous (Fête le 18 février). – Le 2 février : la Présentation du Seigneur au Temple. Fête de la lumière. Journée mondiale de la vie consacrée. – Le 3 février : débute la neuvaine à Notre-Dame de Lourdes. (Vous trouverez le texte sur notre site) – Le 6 février faisons mémoire de Marthe Robin, servante de Dieu. – Le 11 février : Fête de Notre-Dame de Lourdes. Journée mondiale des malades – 14 février: Saints Cyrille et Méthode, patrons de l’Europe. – Le 18 février : fête de Ste Bernadette – Le 22 février : chaire de St Chaire Que Notre Dame de Lourdes nous bénisse ! Thierry Fourchaud Cité de l’Immaculée BP24 – 53170 Saint Denis du Maine (France) A bientôt sur : www.mariereine.com Notre site d’évangélisation: www.labonnenouvelle.fr

La fête du Christ Roi de l'univers

Jésus déclara : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Non, ma royauté ne vient pas d’ici. » Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi qui dis que je suis roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix. » (Jn 18, 35-37) * * * Un des grands défenseurs de l’évolutionnisme athée aujourd’hui est l’Anglais Richard Dawkins, auteur du libre « God Delusion » (L’illusion de Dieu). Il fait la promotion d’une campagne publicitaire qui se propose de mettre sur les bus des villes l’inscription suivante : «Dieu n’existe probablement pas : cesse de t’en faire et profite de la vie !» (There’s probably no God. Now stop worrying and enjoy life). « Probablement ». Il n’est donc pas complètement exclu qu’il puisse exister ! Si Dieu n’existe pas, le croyant n’a pratiquement rien perdu. En revanche, s’il existe, le non croyant a tout perdu. Je me mets à la place d’un parent qui a un enfant porteur de handicap, autiste ou gravement malade, d’un immigré qui a fui la faim ou les horreurs de la guerre, d’un ouvrier qui a perdu son travail, d’un agriculteur expulsé de ses terres… Je me demande comment il réagirait devant cette annonce : «Dieu n’existe probablement pas : cesse de t’en faire et profite de la vie !». L’existence du mal et de l’injustice dans le monde est certes un mystère et un scandale mais sans la foi et sans un jugement dernier, le mal et l’injustice apparaissent infiniment plus absurdes et plus tragiques encore. La fête du Christ Roi, avec l’évangile du jugement dernier, répond à l’espérance humaine la plus universelle. Elle nous assure que l’injustice et le mal n’auront pas le dernier mot et en même temps elle nous exhorte à vivre de telle manière que le jugement ne soit pas pour nous un jugement de condamnation mais de salut et que nous puissions être de ceux à qui le Christ dira : «Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde». Prédication du Père Cantalamessa (prédicateur de la maison Pontficale) ___________________________________________ «Le règne de Dieu ne vient pas d’une manière visible. On ne dira pas : ‘Le voilà, il est ici !’ ou bien : ‘Il est là!’ En effet, voilà que le règne de Dieu est au milieu de vous.» «Des jours viendront où vous désirerez voir un seul des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez pas. On vous dira : ‘Le voilà, il est ici ! il est là !’ N’y allez pas, n’y courez pas. En effet, comme l’éclair qui jaillit illumine l’horizon d’un bout à l’autre, ainsi le Fils de l’homme, quand son Jour sera là. Mais auparavant, il faut qu’il souffre beaucoup et qu’il soit rejeté par cette génération.»

Quel cadeau pouvons-nous offrir à nos défunts ? - par Thierry Fourchaud

Visite au cimetière, fleurs, prières… bien sûr mais le plus beau cadeau reste la messe ! Faire célébrer des messes pour nos défunts Il est important aussi de faire célébrer une ou plusieurs messes pour nos défunts, car c’est par son Saint Sacrifice que Jésus nous sauve. Extrait de la prière de la messe – Pour nos frères défunts, pour les hommes qui ont quitté ce monde et dont tu connais la droiture, nous te prions : reçois-les dans ton Royaume, où nous espérons être comblés de ta Gloire, tous ensemble et pour l’éternité, par le Christ, Jésus notre Seigneur, par qui tu donnes au monde toute grâce et tout bien. Jésus veut nous libérer : « Père, je veux que là où je suis eux aussi soient AVEC MOI » (Jn 17, 24) et au larron crucifié avec lui : «Aujourd’hui, tu seras AVEC MOI dans le Paradis» (Lc 23,43). POURQUOI FAIRE CÉLÉBRER DES MESSES POUR NOS DÉFUNTS ? Par son sacrifice que la messe actualise parfaitement, Jésus prend sur lui tous nos péchés pour nous faire passer jusqu’en Celui en qui il n’y a aucune ombre, son Père. Bien sûr nous souhaitons que tous nos défunts entrent immédiatement au Ciel dans l’assemblée des saints. Or il se peut qu’au moment de la mort, leur être soit encore marqué par le péché et soit encore imparfaitement purifié. Le Seigneur, dans sa miséricorde inépuisable, a voulu le Purgatoire. C’est une expérience de purification, pour laquelle les défunts ont particulièrement besoin de la prière de l’Eglise. Cette conviction de foi prend ses racines dans l’Ancien Testament, dans le deuxième livre des Maccabées. (2 Ma 12, 38-45) C’est le plus beau cadeau que je puisse offrir à ceux qui sont “partis”. Le Salut est déjà donné une fois pour toutes par la mort et la résurrection du Christ, mais l’actualisation du sacrifice du Christ dans la messe va ouvrir le cœur du défunt l’éclairer d’une lumière nouvelle et le purifier s’il est au Purgatoire. S’il est déjà au Ciel, il pourra utiliser ce don avec une “intelligence” céleste pour ceux qui en ont le plus besoin. Comprenons que c’est aussi un cadeau pour les vivants car la messe est une source de bénédiction pour tous. GUÉRISON ET PURIFICATION DE NOTRE HISTOIRE FAMILIALE Chaque messe est célébration de ce salut offert gratuitement pour les vivants et pour les morts de cette génération, comme ceux des générations passées, sur qui elle exerce sa puissance de purification et de guérison. (Mgr Marcel Agboton, Évêque de Porto Novo au Bénin). En effet, si au moment de mourir quelqu’un n’est pas totalement purifié, sa purification dépend de la miséricorde de Dieu et aussi de l’intercession du Corps Mystique du Christ, notamment de la prière des vivants. Sont donc importantes les prières réparatrices pour solliciter du Seigneur l’absolution des âmes des défunts. (Jean Pliya). + d’info ici ATTENTION CE N’EST PAS UNE DÉMARCHE MAGIQUE C’est une démarche d’Eglise dans laquelle il est important de participer spirituellement par la prière et les gestes de réconciliations. Dans le domaine spirituel il n’y a plus ni temps, ni distance et même si nous ne pouvons pas participer à la messe physiquement, il est important d’entrer spirituellement dans toute la démarche ; alors nous voyons beaucoup de fruits. AVORTEMENT OU FAUSSE-COUCHE Nous avons mis en place à ministère spécial pour les enfants avortées ou les fausses-couches. voir ici Vous pouvez ainsi inscrire le nom de vos bébés au Ciel dans le jardin des prénoms. POUR FAIRE CÉLÉBRER DES MESSES pour vos défunts, vous pouvez demander à votre curé ou à un prêtre ami. Si vous avez des questions pour approfondir ce thème, n’hésitez pas à nous contacter via communion@mariereine.com PRIX INDICATIFS DES OFFRANDES DE MESSE : – 1 messe 16€, – une neuvaine 100€, – un trentain grégorien ou généalogique 250€. Que Dieu vous bénisse ! Thierry Fourchaud

Neuvaine de la Toussaint pour les âmes du Purgatoire - par Thierry Fourchaud

Une prière à vivre durant 9 jours avant la fête de la Toussaint (à partir du 23 octobre si possible) en compagnie du Sacré-Cœur de Jésus et de Sainte Marguerite-Marie Alacoque. Allons, si possible, à la messe durant la neuvaine et particulièrement le jour de la Toussaint. Confession recommandée. Bien sûr, cette neuvaine peut aussi être vécue tout au long de l’année. Origine : Sainte Marguerite-Marie nous donne l’origine cette pratique : Vous ferez un « petit tour » par le Purgatoire en compagnie du Sacré-Cœur de Jésus, pour le prier d’appliquer ses mérites à ces saintes âmes souffrantes. Et vous Le prierez, en même temps, d’employer leur pouvoir pour vous obtenir la grâce de vivre dans l’amour et la fidélité à Notre-Seigneur Jésus-Christ, en répondant à ses désirs sur nous, sans résistance. Et si vous pouviez remettre en liberté quelques-unes de ces pauvres âmes prisonnières, vous serez bien heureux d’avoir dans le Ciel une avocate qui plaiderait votre salut. Chaque jour : la consécration, le prélude et la prière du jour. (si possible le matin) PRIONS Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Consécration de la journée – Prions : Ô divin Cœur de Jésus, en faisant, en votre compagnie, ce « petit tour par le Purgatoire », nous Vous consacrons tout ce que nous avons fait et ferons encore de bien, avec le secours de votre Grâce, durant cette journée. Nous Vous prions aussi d’appliquer tous vos mérites à ces saintes âmes. Et vous, saintes âmes du Purgatoire, employez en même temps tout votre pouvoir, pour nous obtenir la grâce de vivre dans l’amour et la fidélité à Notre-Seigneur Jésus-Christ, en répondant sans résistance à ses désirs sur nous. Amen. Prélude Descendons un instant en pensée, avec l’Amour du Cœur de Jésus et l’abondance de ses Grâces, au Purgatoire ! 1) Que d’âmes y viennent, en ce moment, commencer leur douloureuse captivité..! Heureuses d’avoir évité l’enfer à tout jamais… Elles sont sauvées… Mais aussi, exilées, pour un temps, de leur céleste Patrie. 2) Quelle sainte légion, presque entièrement purifiée s’apprête aujourd’hui même à s’envoler pour le Ciel..! Donnons à ces âmes le dernier suffrage qui hâtera de quelques instants leur joyeux départ et demandons-leur de se souvenir de nous dans l’éternel Royaume. Prions le Miserere (Psaume 51) Pitié pour moi, ô Dieu, en ta bonté, en ta grande tendresse efface mon péché, lave-moi tout entier de tout mal et de ma faute purifie-moi. Car mon péché, moi, je le connais, ma faute est devant moi sans relâche ; contre toi, toi seul, j’ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait. Pour que tu montres ta justice quand tu parles et que paraisse ta victoire quand tu juges. Premier jour – Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette le temps perdu… Je ne le croyais ni si précieux, ni si rapide, ni si irréparable… Si j’avais su… Si je pouvais encore..! Temps précieux..! Aujourd’hui, je t’apprécie comme tu le mérites. Tu m’avais été donné pour être employé tout entier à l’amour de Dieu, à ma sanctification, au soulagement et à l’édification du prochain. Mais je t’ai employé au plaisir et à des œuvres qui, maintenant, me causent de si amers regrets ! Ô vous qui vivez encore sur la terre, consacrez pour nous, au Cœur de Jésus, quelques-unes de ces heures où la grâce vous est offerte en si grande abondance et avec tant de facilité ! À l’avance, merci. – Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut. – Un Notre Père et un Je vous Salue Marie. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Deuxième jour – Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette les biens dissipés… Ma fortune, ma santé, mes talents, ma position dans le monde: tout cela eût été pour moi un puissant moyen de salut, si j’avais voulu m’en servir à la gloire de Dieu. Tous ces biens se sont évanouis à mes yeux au moment de la mort ! Ah ! si j’étais riche aujourd’hui de ces biens périssables, que ne donnerais-je pas pour faire avancer d’un degré la gloire que Dieu me réserve au Ciel et pour faire connaître, ici-bas, la dévotion à son Sacré-Cœur. Ô vous qui, sur la terre, disposez encore de quelque fortune, il vous en sera demandé compte… Songez-y… Usez-en selon la justice, la piété et la charité. Acquittez-vous de vos dettes envers les vivants et envers les défunts. À l’avance, merci. – Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut. – Un Notre Père et un Je vous Salue Marie. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Troisième jour – Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette la grâce méprisée… Elle m’a été offerte en si grande abondance, à chaque instant de ma vie : régénération chrétienne, vocation, sacrements, Parole de Dieu, inspirations saintes, bons exemples, faveurs insignes de pardon après la chute. Que de grâces ! Ah ! si j’avais seulement, durant un seul instant, la liberté d’étancher ma soif à ces sources de la Miséricorde qui jaillissent du Cœur Sacré de Jésus, et que les pécheurs et les indifférents dédaignent ! Ô vous sur la terre ! Écoutez sainte Marguerite-Marie vous dire du haut du Ciel : ‘Il n’est personne au monde qui ne puisse ressentir toutes sortes de secours, s’il avait réellement, pour Jésus-Christ, un amour reconnaissant, tel que celui qu’on Lui témoigne par la dévotion à son Sacré-Cœur.’ – Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut. – Un Notre Père et un Je vous Salue Marie. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Quatrième jour – Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette le mal commis. Il me paraissait autrefois si léger et si agréable. J’en étouffais les remords au milieu des plaisirs. Maintenant, son poids m’accable, son amertume fait mon tourment, son souvenir me poursuit et me déchire. Ah ! si je pouvais retourner à la vie. Nulle promesse, nul plaisir, nulle richesse, nulle parole séduisante ne serait capable de m’engager à commettre le plus petit péché. Ô vous qui avez encore la liberté de choisir entre Dieu et le monde, regardez les épines, la Croix, les flammes qui ont torturé le Cœur de Jésus ; elles vous diront ce que nos péchés Lui ont coûté de souffrances. – Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut. – Un Notre Père et un Je vous Salue Marie. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Cinquième jour – Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette les scandales donnés. Si, au moins, je n’avais que mes fautes à regretter ! Si, en mourant, j’avais pu arrêter les tristes conséquences de mes scandales et de mes malédictions ! Ô vous qui venez me visiter en compagnie du Sacré-Cœur et qui faites briller à mes yeux un rayon de sa Lumière, vous avez en Lui le moyen le plus sûr et le plus facile, en coopérant à sa grâce et vous animant de son zèle, de convertir plus d’âmes que j’en ai scandalisées sur terre. – Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut. – Un Notre Père et un Je vous Salue Marie. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Sixième jour – Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette ne n’avoir pas été assez souvent au sacrement de la Réconciliation. Oui la confession est guérison pour l’âme. Ô vous qui êtes encore sur la terre, allez pour nous, vous jetez dans les bras du Père de Miséricorde ! À l’avance, merci. – Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut. – Un Notre Père et un Je vous Salue Marie. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Septième jour – Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette le peu de charité que j’ai eu sur la terre pour les âmes du Purgatoire. J’aurais pu leur être si utile durant ma vie ! Prières, aumônes, bonnes œuvres, Communions, dévotion au Sacré-Cœur; que de moyens n’avais-je pas pour consoler ces pauvres âmes, retenues prisonnières dans ce séjour de souffrances. Ah ! si je pouvais retourner sur la terre, que de saintes Messes n’entendrais-je pas ! Combien n’en ferais-je pas célébrer pour toutes ces âmes oubliées ! Quelles prières n’adresserais-je pas au Ciel à leur intention ! Vous, vous le pouvez encore… – Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut. – Un Notre Père et un Je vous Salue Marie. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Huitième jour – Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ? Nous regrettons de ne pas avoir suffisamment aimés nos prêtres et notre Eglise. Aimez vos prêtres et priez pour eux. Aimez vos évêques et votre Pape, ils sont cadeaux de Dieu pour vous conduire au Paradis. – Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut. – Un Notre Père et un Je vous Salue Marie. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Neuvième jour – Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ? Nous regrettons de ne pas avoir suffisamment aimé Marie, la Sainte Mère de Dieu. Elle est un raccourcie pour nous conduire sur le chemin du Cœur de Jésus. Elle est une puissante avocate car elle ne supporte pas de voir ces enfants au Purgatoire. Consacrez-vous à Dieu par le Cœur Immaculé de Marie, elle vous protégera des embûches du démons. Priez le saint Rosaire et confiez-vous à elle. Placez aussi vos enfants et toutes votre famille sous sa protection maternelle. – Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut. Un Notre Père et un Je vous Salue Marie. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Neuvaine inspirée par Sainte Marguerite Marie Alacoque et réécrite par Thierry Fourchaud

Sainte Thérèse d'Avila qui est-tu ? - Par Thierry Fourchaud

Sainte Thérèse d’Avila Religieuse Carmelite Espagnole Née à Avila le 28 mars 1515 Décédée à Alba de Tormes le 4 octobre 1582. Nous la fêtons le 15 octobre. Grande réformatrice monastique du XVIe siècle, sainte Thérèse d’Avila s’illustra en tant que figure de la spiritualité chrétienne. Tout commence près de Madrid, où une petite fille aime lire des romans de chevalerie… mais rêve déjà d’absolu : finir en martyre et décapitée ! Rêve peu commun chez une enfant de 8 ans. Mais elle grandit, fréquente des cousins et fait la coquette, d’ailleurs un peu trop au goût de son père qui l’envoie à 13 ans au couvent de l’Incarnation. Après avoir été réticente, elle décide de consacrer sa vie au Christ. Durant 27 ans, sainte Thèrèse d’Avila reste dans cette communauté, alternant phases de maladie et de guérison, visites hors et dans le monastère, qui maintiennent son lien avec la société. Mais en 1542, émue par l’apparition de Jésus, elle décide de mettre fin à cette dolce vita qu’elle dénonce depuis quelques années et envisage de réformer sérieusement les couvents. Son intense piété et sa dévotion la font connaître et, encouragée par son confesseur Baltasar Alvarez et par Soto, elle fonde le monastère Saint-Joseph, sorte de laboratoire expérimental. Elle en profite pour mettre en application les futures règles monastiques pour les rendre plus austères en durcissant les voeux de pauvreté et de silence. Ultime dépouillement, elle exige que les religieux abandonnent les chaussures pour des sandales de cuir ou de bois. En 1567, Thérèse c’est la rencontre avec Jean de la Croix. A partir de 1562 pas moins de dix-sept monastères sont construits pour accueillir ceux que l’on surnomment désormais ‘les carmes déchaussés’. Aspirant à vivre en recluse pour mieux atteindre la perfection spirituelle menant à l’extase, sainte Thérèse d’Avila sillonne l’Espagne malgré son mauvais état de santé, veillant à la réalisation de sa réforme avant de mourir et d’être béatifiée en 1614. Thérèse fut béatifiée en 1614 par Paul V, et canonisée par Grégoire XV le 12 mars 1622 puis fut désignée (1627) comme patronne d’Espagne par Urbain VIII. QUELQUES CITATIONS DE SAINTE THERESE D’AVILA – «Il ne s’agit pas de penser beaucoup mais de beaucoup aimer.» – «Ce qui importe avant tout, c’est d’entrer en nous-mêmes pour y rester seul à seul avec Dieu.» (Le chemin de la perfection) – «Dieu ne se gagne que par l’amour.» – «Quand il y a des cailles, je mange des cailles ; et quand c’est le temps de la pénitence, je jeûne !» – « La prière n’est, à mon avis, qu’un échange intime d’amitié où l’on s’entretient souvent seul à seul avec ce Dieu dont on se sait aimé. » – «La vie n’est qu’une nuit à passer dans une mauvaise auberge.» – «Quand il nous semble que Dieu, secrètement, nous fait comprendre qu’il nous écoute, il est bon alors de nous taire.» (Le Château de l’âme) SES LIVRES Elle a laissé plusieurs écrits traitant de spiritualité, en particulier : – Chemins de perfection – Pensées sur l’amour de Dieu – Le Château intérieur POÉSIE « Que rien ne te trouble Que rien ne t’effraie Tout passe Dieu ne change pas La patience permet tout Qui en Dieu a foi Ne manquera de rien Seul Dieu suffit. » Sainte Thérèse d’Avila – Prie pour nous ! Que Dieu nous bénisse ! Thierry Fourchaud Cité de l’Immaculée BP24 – 53170 Saint Denis du Maine (France) www.mariereine.com