Une question ? Nous vous répondons : 05 65 78 01 95 9h30-12h & 14h-17h

vendredi 28 janvier 2022

Saint Thomas d'Aquin

COVID-19 Bilan 2000-2021

L’année 2021 se referme sur une deuxième année de guerre sous la présidence de Monsieur Macron, contre le Covid19

CORONAVIRUS
Décembre 2020 – Décembre 2021

Les dernières annonces en date du ministre de la santé le 25 novembre 2021 concernant la troisième dose à partir du 15 janvier 2022, l’ouverture des injections aux enfants de 5 à 11 ans, la limitation à 24 heures au lieu de 72h pour la validité des tests PCR. 

Ces annonces complètent l’arsenal sanitaire, tel une parade à l’interdiction de l’obligation vaccinale imposée en France, comme en Europe, par le Code Nuremberg, dernier rempart à une gestion tyrannique qui oblige les enfants, les étudiants, les commerçants, les employés, les retraités… 

Les autorités politiques expliquent jour après jour que le danger aujourd’hui est plus important qu’hier, distillant une peur généralisée depuis deux ans, pour tenter l’intimidation des récalcitrants, et la culpabilisation des dissidents, à coup d’annonces anxiogènes répétées. Cette orchestration avait curieusement commencé par l’interdiction de tous traitements médicaux, en ayant pris soin d’écarter la détection préalable des défenses immunitaires des patients. Rien de tel que l’immunité naturelle

Depuis décembre 2020 “nous sommes en guerre” selon le mot du président de la république, contre ce virus dont les dégâts ne représentent pourtant en France, qu’un tiers des morts du tabac et de l’alcool, à égalité avec le nombre de décès par AVC. 

En 2020, le Covid-19 a causé 42.000 décès supplémentaires en France par rapport à 2019  selon l’Institut national des études démographiques (Ined) qui précise qu’une partie des personnes mortes du Covid en 2020 « seraient de toute façon décédées», soit d’une autre pathologie, soit de vieillesse. 

Chaque année en France,

  • 160.000 morts de cancers
  • 140.000 morts cardiovasculaires 
  • 120.000 morts du tabac et de l’alcool 
  • 40.000 morts d’AVC
Coronavrirus
Covid survivants 2021
  • C’est ce qui fera dire à l’animateur médiatique Laurent Ruquier “pourquoi ferme-t-on les restaurants et pas les bureaux de tabac… on ne donne que les chiffres du coronavirus, on fait peur avec ça” (émission de télévision On est en direct 3 octobre 2021). Dans un une autre émission, le professeur Karine Lacombe, infectiologue et chef de service des maladies infectieuses de l’Hôpital Saint-Antoine, confirme que ce chiffre annoncé par Laurent Ruquier est exact : 99,965% de survivants au Covid en France ! (On est en direct, 9 janvier 2021).

  • …et au professeur Didier Raoult « Le niveau de mensonges et de tricheries sur cette maladie a atteint un niveau que je n’avais jamais vu ! »
  • « On sait que de vacciner de plus en plus de monde va probablement faire naître d’autres variants résistants à la réponse immunitaire » (Frédéric Tangy, chercheur à l’institut Pasteur, spécialiste des vaccins) source:  LCI

  • « Il n’appartient pas au Conseil Constitutionnel ni au Conseil d’Etat, de faire de la politique sanitaire, ils doivent justifier que les mesures prises ne portent pas atteinte aux libertés.  » (François-Henri Briard, avocat à la Cour de cassation et au Conseil d’Etat)
  • Le virus du Covid-19 est issu d’une manipulation en laboratoire indiquait le professeur Luc Montagnier qui avertit que les vaccins contre le Covid-19 auraient de graves effets secondaires. Le prix Nobel alertait sur les liens entre les vaccins et des cas de maladies à prions « Grâce à une étude en Espagne, on a montré que l’aluminium présent dans les vaccins pouvait, par lui-même, induire des maladies à prions. » (destruction de protéines).
  • Il y a plus de contaminations en Allemagne avec une population vaccinée en 2021, qu’en 2020 avec 0% de personnes vaccinées (Pascal Praud, journaliste)


Ce sont des lanceurs d’alerte qui nous ont appris que ces “vaccins” n’en n’étaient pas, et qu’il s’agissait d’une expérimentation vaccinale à grande échelle, inédite dans l’histoire de la médecine. Sidération d’avoir en quelques semaines une injection opérationnelle, alors qu’il est généralement nécessaire d’avoir plusieurs années pour mettre au point un vaccin.

En réalité, ces injections étaient en tests depuis le début de la crise sanitaire de 2020 mais le gouvernement ne l’a jamais avoué. Les labos fourniront les résultats de ces tests aux dates suivantes : Mai 2022 – AstraZeneca  / Décembre 2022 – Johnson & Johnson  /  Décembre 2022 – Moderna   / Décembre 2023 – Pfizer

Ces lanceurs d’alerte ont été méprisés, calomniés, injuriés, menacés, caricaturés, censurés par le pouvoir politique et par les médias du camp du bien. Puis ils ont été brocardé de “complotistes”. Mais les complotistes ne sont-ils pas justement ceux par lesquels sont imposées des obligations justifiées par les mensonges, les intimidations, et l’autoritarisme ? Ils affirmaient que la vaccination était faite pour une immunité collective, ils rabâchaient que la vaccination empêchait la transmission du virus, que le pass-sanitaire était l’Alpha et l’Oméga de la victoire de cette guerre … 

Puis ils sont passés du comptage quotidien des décès, ensuite au comptage des hospitalisations pour finalement compter les contaminés. Changement permanent de référence, semant la confusion. Volontaire ou pas, chacun choisira… 

Mais quand ont-ils écouté ces éminents lanceurs d’alerte, quand ? Jamais ! Au contraire, les décisions covid prises en Conseil de défense sanitaire et tous les documents concernant la crise du Covid ont été placées “secret-défense” (pendant 50 ans), interdisant par là-même toute investigation, et obstruant le travail des enquêteurs de la Cour de justice de la République sur la gestion de la pandémie. Nous avons même assisté à un glissement sémantique de la troisième dose nommée “rappel” pour faire plus médical, sans doute… 

Le « quoi qu’il en coûte » : Une facture ASTRONOMIQUE  

L’épidémie de Covid-19 coûtera 424 milliards d’euros sur trois ans aux finances publiques en France, a indiqué à l’AFP, le ministre des Comptes publics (Olivier Dussopt), le 13 avril 2021.
Pour mémoire le budget de la France est d’environ 250 milliards chaque année… 

Les mensonges :

  • Les vaccins, mieux que des traitements médicaux. Démenti depuis 
  • Les injections ont une autorisation provisoire de mise en vente. Révélé par la suite
  • Les injections sont en phase de test. Révélé par la suite
  • Tous vaccinés, tous protégés. Démenti depuis 
  • La vaccination pour une immunité collective. Démenti depuis 
  • Les vaccinés ne transmettent pas le virus. Démenti depuis   
  • Les vaccins protègent à 98%. Démenti depuis 
  • Plus de masques avec le pass sanitaire. Démenti depuis  
  • Compte tenu de la circulation du virus la validité des tests PCR passe de 72h à 24h
  • Les 5-11 ans, (une dizaine d’enfants en réanimation sur 67 millions…) 
  • Les hôpitaux surchargés: 2% des hospitalisations et 5% en réa étaient liées au Covid, en 2020.


Ces mensonges, ces secrets, nous ramènent au célèbre discours du président John F. Kennedy devant l’Association des éditeurs de journaux américains, le 27 avril 1961.

 

… Nous sommes confrontés dans le monde à une conspiration monolithique et implacable qui repose essentiellement sur des moyens secrets pour étendre sa sphère d’influence (de l’infiltration plutôt que de l’invasion, de la subversion plutôt que des élections, de l’intimidation plutôt que du choix libre, des guérillas de nuit, plutôt que des armées en plein jour).

C’est un système qui a mobilisé de vastes ressources humaines et matérielles dans la construction d’une machinerie très efficace et au maillage très serré qui combine opérations militaires, diplomatiques, de renseignements, économiques, scientifiques et politiques :

  • Ses plans sont dissimulés, non publiés. 
  • Ses erreurs sont cachées, non affichées.
  • Ses dissidents sont réduits au silence, pas complimentés.
  • Aucune dépense n’est mise en question,
  • Aucune rumeur n’est imprimée,
  • Aucun secret révélé.

Il conduit la guerre froide, avec une discipline de guerre qu’aucune démocratie n’espérait jamais vouloir égaler…

Source : The president and the press: address before the american newspaper publishers association, april 27, 1961 https://www.jfklibrary.org/archives/other-resources/john-f-kennedy-speeches/american-newspaper-publishers-association-19610427