Une question ? Nous vous répondons :
9h30-12h & 14h-17h
0565780195

samedi 24 février 2024

Saint Modeste

Chacals hurlant

Alors que l’actualité déraille sur des affaires policières des Missions Etrangères de Paris.

« Viendrait un temps où l’Eglise donnerait l’impression d’être sur le point de disparaître…

(message de Notre Dame à Garabandal-1961)

Pendant que se développent les idéologies mortifères de Yuval Noha Hariri, le clown Israélien du transhumanisme et adepte de l’élimination « des nombreux inutiles sur la planète », l’Eglise s’enfonce dans une crise de couple avec son bien-Aimé. 

Non que le problème vienne de l’agneau mais de l’épouse de l’agneau : l’Eglise.

Pendant que s’enracine la certitude que » l’intelligence Artificielle est peut-être dotée de sentiments », selon le docteur Alexandre, l’Eglise s’enlise dans la confusion doctrinale et pastorale.

Pendant que s’endort l’épouse, loin des bras de son bien-aimé qui dort, les fils du christianisme, loin d’opérer une contre offensive sur le terrain de l’ennemi, laissent les structures peccamineuses s’élever dans le ciel du christianisme dévoyé.

Les évêques tombent un par un depuis quelques années, victimes de leurs propres incompétences ou péchés parfois, de la méchanceté médiatique souvent et de la parole qui tue, permanente.

Sauve qui peut

Les évêques tombent un par un depuis quelques années, victimes de leurs propres incompétences ou péchés parfois, de la méchanceté médiatique souvent et de la parole qui tue, permanente.

Leurs œuvres diocésaines sont laissées au désert des chacals qui hurlent, séminaristes abandonnés parfois sur les bords de la fausse urgence. 

Des prêtres sombrent, se suicident laissant derrière eux le seul parfum de l’autojustification épiscopale  » sauve-qui-peut ». 

Jamais dans la compassion ou presque ! 

Un laïc proche de la C.E.F me confie  » ils sont tous pétochards  ». Beaucoup quittent le sacerdoce… Non pour trouver sa chacune, mais pour échapper à un système religieux vendu à l’agressivité d’une république putassière.

Voici l'Epoux qui vient

Le Diable danserait il la polka devant le replay des douze, enfermés dans le cénacle de l’avenue de Breteuil ? Il semble avoir gagné la guerre de l’intox, la guerre médiatique faite par ses suppôts sur-engorgeants les rédactions honteuses de certains journaux chrétiens et païens.

Bientôt un cri va se faire entendre : « Voici l’Epoux qui vient  » ! Ce cri âpre de guerre va s’entendre dans les âmes comme un shofar qui convoque l’assemblée de Dieu.
Ce shofar va percer les tympans des sourds, et il sera doublé d’une lumière qui aveuglera les aveugles. Un temps de pause confondra très bientôt les sots, les ignorants, les fuyards, les boiteux, les possédés et lunatiques. Ce sera l’illumination des consciences, la visitation divine des esprits, annoncée par la sainte vierge.

Le 2 Mai 1981, un avion était détourné sur l’aéroport du Touquet. Le capitaine Prouteau du G.I.G.N découvrait un preneur d’otage demandant que le pape révèle enfin le 3ème secret de Fatima. Une première pour cette unité d’élite. Ah ce troisième secret que la Vatican n’a pas voulu révéler en 1961 « sur ordre express de Notre Dame » comme l’écrivait sœur Lucia la voyante du Carmel de Coimbra. 

Le secret s'accomplit sous nos yeux

Ah ce secret que la Vierge Marie, libre des élucubrations romaines s’est permise de révéler un an après l’ultimatum, dans le petit village de San Sebastian de Garabandal à quatre fillettes.

Nul besoin d’en faire une prise d’otage ou une dead line, ce secret est en train de s’accomplir sous nos yeux :

« Auparavant, la coupe se remplissait ; maintenant, elle déborde.

Beaucoup de cardinaux, d’évêques et de prêtres vont par le chemin de la perdition et entraînent avec eux beaucoup d’âmes. 

On donne de moins en moins d’importance à l’Eucharistie. Nous devons éviter par nos efforts la colère de Dieu sur nous.

Si vous lui demandez sincèrement pardon, II vous pardonnera. Moi, votre Mère, par l’intercession de l’archange saint Michel, je vous demande de vous amender. 

Vous voici aux temps des derniers avertissements. Je vous aime beaucoup et je ne veux pas votre condamnation. 

Priez-nous sincèrement et nous vous exaucerons. 

Il faut vous sacrifier plus. Pensez à la Passion de Jésus. »

(Apparition de Notre-Dame, le 8 décembre 1964)

A bon entendeur, salut !

Père Sabbas du Désert

La revue mensuelle de RAImage (depuis 1978)

Chrétiens Magazine est un mensuel marial d’actualité en France 🇫🇷 sur abonnement (10 numéros par an directement dans votre boite aux lettres)