Une question ? Nous vous répondons :
9h30-12h & 14h-17h
0565780195

jeudi 11 août 2022

Sainte Claire d'Assise

Mme Christine Boutin répond à Chrétiens Magazine sur les sujets d'actualité, sujets sociétaux et politique

Interview de Madame Christine Boutin

Chrisine Boutin

INTERVIEW de Mme Christine Boutin sur les sujets d’actualités, pour Chrétiens Magazine.  (N°347)

Madame Christine Boutin, bonjour. Vous avez été députée, puis ministre, et vous avez fondé le Parti Chrétien Démocrate (devenu « VIA la voie du peuple » dirigé par M. Jean-Frédéric POISSON), et vous avez toujours été en première ligne sur la défense de la dignité humaine, notamment avec l’Alliance pour les Droits de Vie (devenue VITA), que vous avez fondée.

Le quinquennat de Monsieur Macron est une catastrophe
  • Dans le contexte de tensions et de crispations politiques intérieures et internationales, que nous connaissons, que vous inspire la conjoncture actuelle qui fait passer au second plan la campagne présidentielle ?

De la gravité ! L’entrée en guerre en Ukraine ne peut pas être sans conséquence sur l’élection présidentielle française. A cela s’ajoute   la crainte de son extension au monde. Ici encore, seule la prière peut nous permettre d’agir pour obtenir sa fin.

Ce conflit aura bien sûr des conséquences sur nos vies. Il s’agit pour chaque citoyen de choisir par son vote, la priorité qu’il veut conforter. Le quinquennat de Monsieur Macron est une catastrophe, je dis bien une catastrophe par rapport au respect de la dignité de la personne humaine.

 Monsieur Macron n’a fait qu’accélérer le non-respect de la personne humaine : non seulement par ses paroles mais aussi ses actes quand il traitait les gens de « rien », quand il insultait les gilets jaunes ou un chômeur en lui expliquant qu’il n’avait qu’à traverser la rue pour trouver un emploi, quand il a fait passer les lois bioéthiques, la PMA, quand il a dit vouloir « emmerder » certains français en limitant nombre de nos libertés. Tout cela est une preuve factuelle incontestable.

Pourquoi voulez-vous que M. Macron change ? Sur le plan de la vie, de l’humanité, il nous proposera toujours plus de transgression, c’est assuré, c’est son choix de toute puissance.

Ce quinquennat en est la preuve ! Donc à chacun de choisir en s’exprimant par son vote. Certains catholiques ne veulent pas prendre de risque pour protéger leurs avoirs, leur patrimoine et devant la complexité du moment s’engagent à voter E. Macron … Pourtant les biens, l’argent sont bien fragiles surtout quand on a la guerre à quelques heures de chez nous. Comment ne pas se rappeler la parabole du jeune homme riche de l’Évangile à qui Jésus dit : Vend tous tes bien et suis-moi. Ce qui intéresse M. Macron c’est la toute-puissance, c’est l’argent, la mondialisation devant qui les hommes doivent s’incliner, l’effacement des identités nationales, l’effacement de l’esprit des nations, que tout soit mis au plan mondial au service de quelques puissants.

Personnellement, je soutiens Éric Zemmour. Il est Juif, et je suis Catholique, et je ne partage pas tous les points qu’il soutient. Mais de tous les candidats de droite ou de gauche, il est le seul qui, instinctivement, intuitivement, intellectuellement a compris que cette élection de 2022 est d’un enjeu gravissime. C’est lui qui a mis au bon niveau les sujets de la campagne, celui   d’un changement civilisationnel.

De plus, la campagne révèle chaque jour sa capacité à être un chef d’État. Dans le domaine   où j’ai quelques compétences, celui de la dignité de la personne, Éric Zemmour est le seul à choisir la priorité biologique ! c’est un enjeu de civilisation. Sa proposition de choisir le droit du sang contre le droit du sol, en est une des illustrations.

Certains craignent d’être jugés comme extrémiste de Droite. N’ayez pas peur ! Ce sont des pressions habituelles infondées. Zemmour est un conservateur, pas un extrémiste. Et que vaut ce jugement que l’on nous attribue, face à la survie de notre civilisation judéo-Chrétienne ?  

Si nous lui faisons confiance, lui qui aime la France comme beaucoup de français et qui la voient se renier, nous pouvons espérer que notre Nation redevienne   fidèle à sa mission comme fille aînée de l’Église, ce n’est pas rien.

De la déshumanisation à la Barbarie

  • Hier a été voté à l’Assemblée Nationale Française, avec peu de députés, l’allongement de la durée d’avortement, à quatorze semaines. Qu’en pensez-vous ?

Cette loi inique qui autorise l’avortement à 14 semaines a été votée   dans l’indifférence générale par 191voix sur 577 députés et seulement 47 contre. De quoi s’agit-il ? L’embryon que nous avons tous été, est formé à quatorze semaines On voit ses jambes, sa tête, ses bras son corps. Pour réaliser cet avortement, pardonnez-moi de la brutalité de la réalité,  il faut écrabouiller, je dis bien écrabouillé la tête du fœtus. On est obligé aussi de le démembrer. C’est une image épouvantable, oui ! est-ce un acte humain ou barbare ? Pour moi il est barbare. Avoir voté ce texte fait rentrer la barbarie dans notre législation française.

Comment être aveugle au point de ne pas voir combien notre pays se déshumanise ? Comment ne pas s’inquiéter , au moment où l’on efface toutes les limites pour le plus petit d’entre nous  ( et que nous avons tous été),  des futures initiatives législatives du président de la république actuel s’il était réélu. Il faut que nous prenions conscience de la réalité et arrêter de jouer à ne pas regarder   le réel . Nous devons nous battre pour ne plus accepter l’inacceptable   : démembrer un embryon et écraser sa tête, est un acte barbare .

 

  • Comment comprenez-vous la priorité donnée par le président Macron, à légiférer sur les lois bioéthiques, la PMA et maintenant l’allongement du délai d’avortement, avant la GPA qui sera son prochain objectif s’il était réélu :

A partir de mon expérience de plus de 30 ans dans la vie politique française au plus haut niveau, j’affirme que le MENSONGE, le déni du réel, est le fondement de beaucoup de nos choix politiques notamment pour ce qui touche à l’Humain. Malheureusement , nous y trouvons souvent notre compte et restons silencieux!. L’histoire ne date pas d’aujourd’hui. La grave crise de l’Ukraine qui éclate va obliger, chacun d’entre nous, jeunes / vieux, actifs / non actifs à nous poser les questions essentielles .

Sur la question de savoir ce qui guide l’empressement à légiférer depuis des années sur la manipulation de l’humain (lois bioéthique, PMA etc…) la réponse est assez simple, on la retrouve dans la Genèse : L’homme a toujours voulu   jouer à Dieu pour se passer de Lui ! Mais   depuis quelques années il y a effectivement un dérapage très important sur les questions qui touchent à la Vie, les décisions   s’accélèrent et la question du sens de la vie et de l’existence de la dignité humaine deviennent prégnantes ou oubliées.

Le dérapage vient de   la rapidité et du développement de nos   connaissances en sciences et en biologie, cela nous a fait croire que tout était possible. C’est ainsi que la transgression, toujours très séduisante, toujours très attractive est devenue la norme pour les choix relatifs la vie, au détriment des questions de fond du sens de la vie, de la dignité de la personne, du respect de la vie…

Un mensonge qui allait entrainer sur un vrai toboggan la manipulation de l’humain.

 

  • A quoi attribuez-vous l’évolution de ces priorités parlementaires alors que nous sommes en crise sanitaire, que nous avons une élection présidentielle dans un mois, et que nous avons vécue trois années de problèmes sociaux non résolues avec les gilets jaunes ?

Je suis catholique, dotée d’une foi très forte et j’en rends grâce au   Seigneur qui me l’a donnée. Forte de mon expérience politique,  je peux vous avouer que j’ai vécu toute cette évolution de façon douloureuse en la combattant toujours . Mais je reste confiante :  ce non-respect de la vie, qui est devenu notre choix et notre guide, va entrer en collision avec les besoins réels de l’humanité, demain.

Lorsque je me suis opposée au PACS comme parlementaire, un lobby, très instrumentalisé par des militants homosexuels, et eux-mêmes instrumentalisés   a voulu enfermer ceux qui étaient opposés au PACS comme des homophobes, des archaïques. Or notre volonté était de prendre en compte le besoin de certains qui vivaient en couple, dans différentes situations de la vie, comme succession, retraite, sécurité sociale… en réformant les codes qui pouvaient l’être, sans   créer un plagiat au mariage.

 L’objectif de la Révolution de 1789 créant un mariage civil, se substituant au mariage religieux, était de permettre à l’État d’accorder en contrepartie de l’engagement d’un homme et d’une femme devant le Maire, une certaine sécurité puisqu’ils assuraient l’avenir de la Nation par la naissance des   enfants.  Mais les lobbies voulaient un PACS simulacre de mariage et les français opposés au départ,  s’y sont fait et ont fini par l’accepter .

Ce contrat avait pourtant comme base un mensonge qui allait entrainer sur un vrai toboggan la manipulation de l’humain. Nous pouvions, je le répète, donner un certain nombre de garanties aux couples homosexuels confrontés à de réelles difficultés de vie par des amendements aux différents codes civil, sécurité sociale… C’est ce que voulaient les opposants au Pacs à l’époque. Il était tout à fait possible d’envisager de répondre à ces besoins humains, sans créer un statut particulier, le PACS, mensonge et parodie du mariage.

A partir du moment où l’on a créé cette parodie , il était logique voire évident,  qu’un certain nombre de couples homosexuels demanderaient   le mariage   homosexuel puis la PMA pour les femmes pour avoir des enfants comme les autres couples composés d’un homme et d’une femme et la GPA pour les couples d’hommes! La demande à venir de PMA, était une certitude pour moi .   Je l’ai dénoncé même si la ministre Guigou affirmait à l’encan, qu’il n’y aurait jamais de mariage homosexuel !

Tout le monde le savait , même les lobbies militants homosexuels s’en sont vantés par la suite !. Le Pacs , une   fois   voté , entrainerait toutes les transgressions biologiques que nous constatons aujourd’hui . Il ne s’agissait plus que d’une question de temps. Ces conséquences inéluctables pour moi, expliquent mon opposition farouche à ce nouveau contrat.

Le Mariage pour tous a été voté sous le quinquennat de François Hollande ( sous la houlette de Christianne Taubira, alors ministre de la Justice). Une fois voté, le « fruit » était mûr pour la PMA, sous le quinquennat d’Emmanuel Macron, non hostile à tous ces choix, lors   des dernières lois de bioéthique. La logique introduite par cette volonté de mariage de couples homosexuels qui, par nature, ne peuvent pas avoir d’enfants, a conduit au vote de la PMA pour les femmes. Et au nom du principe d’Égalité de notre devise, je vous le prédis, la GPA sera à l’ordre du jour bientôt, pour les couples d’hommes, si nous nous ne disons pas NON.

  • Quelles conséquences observez-vous sur ces choix sociétaux portés par le pouvoir politique ?


Un certain nombre de Français en 1999 au moment du PACS, ont été surpris par cette proposition et s’y sont opposés . Mais ses défenseurs ont utilisé des arguments fondés sur l’affectif et l’émotion : Si vous n’êtes pas favorable au PACS, vous êtes des méchants, des sans-cœur, insensibles à la souffrance de ces couples, nous, nous voulons leur bonheur (oubliant celui des enfants que l’on   condamne à ne jamais connaitre leur origine biologique), nous, nous sommes dans le camp du Bien et vous, dans celui du Mal. 

Comment résister à une telle affirmation , une telle pression ? : être dans le camp du Mal ce n’est pas supportable . Chaque français a dû choisir son camp. Cela s’est fait sans bruit  . Nous savons tous que l’homosexualité existe depuis que le monde est monde, nous avons tous dans nos proches des couples homosexuels dont on ne parlait pas,  ce n’était pas facile de se positionner contre cette revendication qui pouvait sembler égalitaire. Il y avait pourtant  caché derrière cette belle intention , de   lourdes conséquences sur les   principes fondamentaux qui guident notre organisation sociétale. Petit à petit .nous avons, par nos ignorances et nos silences, donné, la priorité , non pas à la réalité biologique de la vie,  mais à une   soi-disant réalité sociale fondée sur l’individualisme (ce que je désire, j’y ai droit).   

La Procréation Médicalement Assistée pour les couples infertiles et la Gestation pour autrui privent l’enfant de son père ou de sa mère biologique. Et je peux affirmer , par expérience personnelle mais aussi par expérience politique , pour avoir beaucoup travaillé sur la problématique de l’adoption, combien la quête de ses origines est importante   pour l’équilibre de chacun. Ne pas pouvoir savoir qui est son père, qui est sa mère, est une douleur quasi insurmontable que l’on porte toute sa vie.  Pourtant tous ceux qui se sont mis dans le camp du Bien avec le PACS, ont enfermé   les enfants dans ce besoin humain..

Il n’est donc pas surprenant de découvrir maintenant de nombreuses quêtes d’adultes qui sont à la recherche de leurs origines, et qui ont beaucoup de mal à les retrouver.

En voulant faire le Bien nous avons créé de nouvelles souffrances, c’est incontestable. Mais nos surprises ne sont pas terminées..

Il y a 25 ans, quand j’imaginais, que les femmes n’auraient plus forcément besoin de porter un enfant, qu’elles seraient « libérées »   du temps de la gestation qui se ferait – pardonnez-moi de choquer – de façon industrielle dans des machines, que sont les utérus artificiels,  beaucoup pensaient que j’exagérais,  aujourd’hui c’est une réalité, la Chine s’y est engouffrée pour compenser son manque d’enfant conséquence de sa politique   de n’autoriser qu’un enfant par couple .  

Cette évolution, le remplacement de l’homme par la machine nous montre   l’effacement de tout ce qui est humain et rattaché   à la Vie. La conséquence est, qu’en douceur nous installons la Barbarie.

Tout cela est en germe depuis que l’homme s’est donné l’autorisation légale de pouvoir tuer un autre être : l’embryon. Toute cette logique dévastatrice, ce toboggan de négation de l’humanité, a démarré par la reconnaissance institutionnelle légale de l’avortement.

Je ne juge pas les difficultés que rencontrent certaines femmes qui ont recours à l’avortement bien au contraire. Ici on se trouve à la croisée du regard que l’on porte sur des cas individuels et   celui de l’organisation collective . Il ne s’agit pas pour le politique de réagir en fonction de l’affectif mais des conséquences de la loi que l’on vote pour l’ensemble du groupe.

C’est de façon insensible que les dérapages s’effectuent avec les meilleures intentions du monde ! Ce n’est pas toujours facile de se positionner, c’est vrai. Mais en l’occurrence nous n’avons pas besoin d’être diplômé   de grandes écoles scientifiques pour comprendre l’enjeu ! Il suffit de bon sens, de s’accrocher au Réel . Car, oui , jamais , malgré toutes les techniques il ne sera possible pour l’Homme de créer un enfant à partir de RIEN. Il lui faudra toujours une cellule féminine et une cellule masculine et même elles,  elles ne pourront être créées à partir de RIEN !

Voici pourquoi le PACS a déclenché tant de passions   et de discussions . Le véritable enjeu était d’ouvrir la porte de pandore   dont on ne sait quand elle se refermera ! Ce contrat qui était fondé en dehors du réel, de la vérité   touchait profondément notre l’humanité. Comment ne pas en voir les conséquences :  la violence, dont tout le monde s’étonne, et la barbarie qui se développent dans notre société.

 

  • Ces réalités sont désespérantes, non ?

Quand on est catholique, et que l’on croit en Dieu, on n’ est jamais désespéré parce que l’on sait que la vie gagnera. Nous savons que le Christ est le chemin, la vérité et la vie. Nous pouvons être traversés par la peur face à ces transformations, nous sommes inquiets, c’est une réaction humaine. Mais si nous croyons vraiment que le Christ est venu nous sauver, nous ne pouvons pas avoir durablement peur

Nous avons tous la possibilité d’agir, nous sommes catholiques et nous croyons en Dieu, Père, Fils et Saint esprit. Chacun dispose de l’arme puissante : la prière. Elle est accessible à tout le monde, par des paroles simples comme par exemple  « Jésus j’ai confiance en toi » . Ce n’est pas Dieu qui veut tout ce mal, qui construit cette déshumanisation, c’est chacun de nous par nos reniements et nos manques de courage ou de foi.

Je le dis avec force : j’ai 78 ans, j’ai une expérience de vie incroyable, et ma foi ne fait que grandir. La politique m’a donné la preuve que Dieu est là, par des situations très concrètes. Alors, n’ayons pas peur, prions, ayons confiance en Dieu, mettons toute notre foi, même si elle est de charbonnier, au service de Dieu, et vous verrez, les choses changeront. Ça ne sera pas immédiat ni simple ni sans douleurs, mais je suis absolument certaine, que la Vérité a déjà commencé son chemin, et revient à la lumière.

Nous avons construit notre société sur le mensonge, c’est à dire le refus de la réalité (un enfant nait de la rencontre d’une cellule féminine et masculine). On a beau connaitre toutes les techniques, ça ne changera pas. Seul Dieu est créateur de l’origine. Il est la Vérité et à l’origine de tout et même de la création de chacun d’entre nous !

Aux jeunes : Essayez de résister aux transgressions qu’on vous promet !

  • Que diriez- vous à la jeunesse de France ?

A vous les jeunes qui pour beaucoup, n’avez pas été suffisamment nourri par la société pour   rencontrer   Dieu, je vous conseille de vous former. Essayez de chercher Dieu, essayez de vous poser la question du sens de votre vie. Soyez libres en vérité, soyez des garçons et des filles de conscience.

Il faut que vous ouvriez votre chemin personnel et que vous désiriez cette rencontre avec Dieu. Ce Dieu auquel nous croyons est le Dieu d’Amour qui nous laisse libre de dire Oui ou Non à chaque instant. Peut-être que certains d’entre eux sont perdus, pourtant il existe beaucoup de jeunes extraordinaires, beaucoup plus engagés que moi je ne l’étais à leur âge. Essayez de les rencontrer, d’aller dans des lieux où vous pouvez les rencontrer. Rencontrez un prêtre ou un religieux qui vous aidera à trouver les livres , les formations qui vous sont adaptées.  Allez dans des abbayes Elles sont très nombreuses et de toutes sensibilités Nous avons la chance en France d’avoir encore toutes ces propositions.

La religion chrétienne est facteur de cohésion, parce qu’elle professe un appel au dépassement de soi. Essayez de résister aux transgressions qu’on vous promet ! Essayez de vivre en présence de Dieu ! Si l’on veut sauver l’humanité il faut être émerveillé par la création, la nature, notre environnement et les belles choses de la vie. Assumons ce en quoi nous croyons. « N’ayez pas peur » nous a dit Saint Jean Paul II. Il était prophétique .