Une question ? Nous vous répondons :
9h30-12h & 14h-17h
0565780195

dimanche 25 février 2024

Saint Nestor de Pamphylie

LINDSAY – Le déshonneur de l’Education Nationale

Jeudi 1er juin 2023, l’avocat de la famille de Lindsay, collégienne de 13 ans qui s’est suicidée dans le Pas-de-Calais, victime de harcèlement scolaire, a annoncé déposer plusieurs plaintes pour « non-assistance à personne en péril », lors d’une conférence de presse .

Le péché structurel

Que la violence soit là, c’est une donnée biblique, que les meurtres pullulent c’est une réalité historique, mais que les héros soient absents, c’est une nouveauté politique, conséquence d’une idéologie communiste très bien résumée par le ministre de l’éducation : » Nous avons échoué collectivement ».  Saint Jean Paul II stigmatisait cet échec collectif en le nommant par son nom : Péché structurel.

Il s’agit d’une nouvelle tour de Babel engendrant un péché social où chacun se croit innocent et où tous se déclarent hypocritement responsables.

Le but ? Il est simple, c’est de ne trouver aucun coupable et surtout pas en éclaboussant l’aile de la caste dirigeante et corrompue. Mais le Christ nous rappelle que si Lindsay n’est pas ni pire ni meilleure que les autres pour avoir subi un tel martyr, ces derniers périront de la même manière s’ils ne se convertissent pas.

Malheur à ceux qui ont détruit l’autorité parental, principal rempart contre la tyrannie adolescente meurtrière.

Malheur à ceux qui ont exagéré l’excuse de minorité pour les actes pénales,  » nous donnant des gamins et des adolescents comme princes » ( Isaië 3,4), malheur à ce peuple qui a comme oppresseurs des enfants (Isaïe 3,12).

 Père Sabbas du désert

Une bande d'idiotes acharnées

Suite aux violences physiques et au harcèlement scolaire dont Lindsay fut victime pendant neuf mois par une bande d’idiotes acharnées, puis découragée par l’absence d’écoute et de soutien de l’encadrement de l’Éducation Nationale, Lindsay, 13 ans, mettait fin à ses jours le 12 mai 2023.

Le 1er juin 2023, la famille de l’adolescente et ses proches ont annoncé, lors d’une conférence de presse, avoir déposé plainte  contre le rectorat et la direction du collège, qu’ils jugent en partie responsables du suicide de Lindsay le 12 mai dernier.

Me Pierre Debuisson, a également annoncé que des plaintes avaient été déposées contre le directeur de l’établissement, contre l’académie de Lille, contre les policiers qui « n’ont rien fait pendant des mois dans le cadre de cette enquête »

« Rien n’a été fait. Cette famille a été abandonnée pendant des mois, et cette famille a été abandonnée après le décès de Lindsay » précisait l’avocat de ses parents, Me Pierre Debuisson. 

L’avocat ajoute avoir regretté que le Ministre de l’Education n’a pas pris soin de passer un coup de fil à cette mère de famille en détresse.

L'encadrement scolaire n'intervient pas

Ca a commencé en septembre 2022 avec des mots, puis au mois de novembre, les jeunes filles ont versé du coca sur les cheveux de ma fille en filmant en mettant la video sur les réseaux sociaux. Tout le temps des insultes sur les réseaux sociaux « va rejoindre ton père (qui est décédé quand elle avait trois ans), tu sers à rien, grosse p… » Elle raconte ces harcèlements à ses parents. 

Lors de la première bagarre au collège (bagarre filmée), personne de l’encadrement scolaire n’intervient, ni surveillant, ni le chef d’établissement. Personne ! 

La seule fois ou le directeur convoque la mère de Lindsay,  c’est pour lui dire « il faut retirer le téléphone de votre fille et la punir »… !  

Lors de la deuxième bagarre en février 2022, Lindsay sait qu’elle va affronter des violences à la sortie de cours. Elle prévient sa mère par texto qui arrive au collège et voit la bagarre ainsi que tout le corps enseignant. Lindsay se fait frapper, certains filment, mais personne n’intervient. Le directeur d’établissement voit Lindsay se faire frapper mais n’intervient pas. 

Surréaliste ! 

Avant le décès de Lindsay, « la mère de Lindsay a porté plainte à plusieurs reprises et a envoyé un dossier médical catastrophique à l’académie et rien n’a été fait. » (Me Pierre Debuisson).

LINDSAY – Le déshonneur de l’Education Nationale

Un rendez-vous inutile

Plus de 3 semaines plus tard, le 5 juin 2023, les parents de Lindsay étaient reçus à Paris par le ministre de l’Éducation Nationale M. Pap Ndiaye, le 5 juin 2023. 

Expédié en trente minutes, cet entretien « obligé » décevant pour les parents : La famille de l’adolescente, reçue par Pap Ndiaye, « n’a pas trouvé le ministre sincère ». Il n’y avait aucune sincérité de sa part, aucune conscience de ce qui se passe aujourd’hui, ce qui arrive est pris à la légère, je ne me sens pas soutenu ». « on ne l’a pas trouvé convainquant », ajoutera son beau père François 

30 minutes pour rien ! 

Entre temps, aucun représentant de l’éducation nationale n’était présent aux funérailles de la petite Lindsay. Personne ne représentait le collège Bracke-Desrousseau à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais).
Un mépris inimaginable !

Une honte absolue, incompréhensible, impardonnable. Une faute professionnelle inqualifiable, inhumaine  !

Depuis le drame, les parents de Lindsay ne cessent de pointer du doigt l’inaction des institutions face au harcèlement de leur fille. En février « on a avisé l’académie, le proviseur et la police… Sans suite », a dénoncé le père de l’adolescente. 

« Même le décès de Lindsay n’a pas suffi à arrêter le déchaînement de violence. Il y a un compte Instagram intitulé ‘Lindsay est enfin morte’ ! » a décalré Me Pierre Debuisson.

Le 7 juin 2023, la mère de Lindsay était reçue par Mme Brigitte Macron « qui nous a très bien reçu, concrètement à M. Pap Ndiaye« .

La revue mensuelle de RAImage (depuis 1978)

Chrétiens Magazine est un mensuel marial d’actualité en France 🇫🇷 sur abonnement (10 numéros par an directement dans votre boite aux lettres)