Une question ? Nous vous répondons :
9h30-12h & 14h-17h
0565780195

jeudi 29 février 2024

Saint Auguste Chapdelaine

« La France prie » fête son 1er anniversaire

par:  Louis-Pierre Laroche, secrétaire et coordinateur communication de La France prie.
Le 1er février 2023 à Sankt Pölten (Autriche)

"Voilà maintenant plus d’un an que l’initiative du chapelet public est née et s’est développée à travers le monde entier."

Nous vous invitons à consulter les article de Chrétiens Magazine sur « La France prie »

La France prie, les vierges pelerines

La France prie, rejoignez le mouvement

>> Le livret officiel d’accompagnement, La France prie

Chers amis du chapelet public,
 
Voilà maintenant plus d’un an que l’initiative du chapelet public est née et s’est développée à travers le monde entier. C’est aujourd’hui notre cinquième procession trimestrielle dans les principales villes d’Autriche. Il est donc temps de faire un bilan de ces chapelets publics.

Ce bilan se fait à trois niveaux :

17 millions de dizaines de chapelets récitées

  • Le premier et le plus important ce sont les milliers de personnes qui chaque semaine, en particulier le mercredi, sortent du confort de la maison pour aller prier le chapelet en public devant les églises et les calvaires souvent dans le froid et le vent, sous la pluie ou la neige, et bientôt sous la chaleur de l’été. Ce sont depuis le mois de décembre 2021 dans le monde entier près de 17 millions de dizaines de chapelets récitées pour implorer de la Sainte Vierge la protection et la conversion de la société civile.
    Ce sont chaque semaine des milliers de paratonnerres qui anéantissent par la force de la prière les attaques du démon et de ses serviteurs sur notre pauvre société malade et presque mourante.
    Ce sont aussi chaque semaine des milliers de lumières qui s’allument et attirent sur la société les grâces du Bon Dieu par l’intercession de sa Mère Immaculée.

La puissance du chapelet

  • En deuxième lieu, nous pouvons nous demander si toutes ces prières et tous ces sacrifices – car cela demande un effort répété de prier en public – ont servi à quelque chose. Notre intention de prières était depuis le début la résolution de la crise du Covid dans la paix. Il est important de se remémorer dans quelle situation se trouvait notre société pendant l’hiver 2021 / 2022. La crise était telle que personne n’y voyait d’issue. Division de la société à tous les niveaux, dans les familles, les villages, les villes, les entreprises, les associations et dans l’Église elle-même. Injustice, apartheid, perte d’emploi, guerre psychologique, l’ambiance était à des degrés certes différents dans tous les pays, une ambiance de pré guerre civile, une ambiance apocalyptique. Que s’est-il passé depuis ? Quelle est la situation aujourd’hui ?

     

Comparons ce qui est comparable ; Quelle a été l’évolution de cette crise du Covid de janvier 2020 à janvier 2021, puis de janvier 2021 à janvier 2022, sans le chapelet public, puis de janvier 2022 à janvier 2023 avec le chapelet public.
Soyons honnête, tout n’est pas encore résolu, mais petit à petit, nous faisons l’expérience le la puissance du chapelet, de la puissance de la protection de la sainte Vierge qui délie un à un les nœuds de cette crise.
Pas plus tard qu’aujourd’hui, jour anniversaire de nos premières processions dans les principales villes d’Autriche, à midi, le gouvernement a annoncé la fin de la législation d’urgence Covid prévue pour fin juin 2023. Je crois que nous pouvons y voir un clin d’œil du Ciel.

Qui l’an dernier en janvier 2022 pouvait prévoir une telle issue ? Je crois qu’il faut être honnête, nous n’y croyions pas beaucoup. Or, il faut le reconnaître, nous avons été largement exaucés. N’oublions pas non plus les centaines de témoignages reçus de conversion ou de retour à la pratique religieuse, grâce à ces chapelets publics.

Une dizaine de vierges pèlerines sillonnent les pays

  • Le troisième niveau enfin, c’est l’initiative du chapelet qui s’est organisée dans de nombreux pays en associations avec des dizaines de bénévoles extrêmement efficaces qui ont mis en place des livrets de prières, le site internet Les Livres Chrétiens et de nombreux sites nationaux.

    Ce sont aussi, et cela est très important pour asseoir cet élan de piété mariale sur des bases solides, une dizaine de vierges pèlerines qui sillonnent les pays allant de groupe en groupe pour que les participants se consacrent au Cœur Immaculé de Marie. En cela nous cherchons à promouvoir cette dévotion au Cœur Immaculé de Marie que Notre-Dame a expressément commandé à Fatima. 

L'avenir de l'initiative du chapelet public

« Maintenant que nous avons fait ce bilan, nous devons nous demander quel sera l’avenir de l’initiative du chapelet public.
Cet avenir dépend de ce qu’en feront les participants eux-mêmes.

Devons-nous continuer à prier en public ? N’avons-nous pas fait suffisamment ? N’est-il pas temps de quitter la place publique pour retourner prier dans nos maisons et dans les églises, ou nous reposer dans le confort de nos fauteuils ?
Malheureusement, il est évident à qui suit un peu l’actualité, que les serviteurs du diable sont à l’œuvre en bien des domaines : destruction de la famille, violation de la vie et du droit naturel, combat d’anéantissement culturel et religieux, destruction de l’Église, et enfin la guerre qui nous menace.

Il semble que notre société a encore bien besoin de prières et de protection divine. Alors qu’allons-nous faire ?

Allons-nous attendre que les premières bombes volent au-dessus de notre pays pour reprendre la prière ? que la défense de la vie soit interdite et ses défenseurs mis en prison car ils agiront bientôt contre les Constitutions ? Cela se fait déjà ça et là.
Et, dans tous ces domaines, nous constatons que depuis 50 ans les catholiques battent en retraite de manière désordonnée, abandonnant un à un les lieux aux ennemis de la société chrétienne. Un combat depuis des décennies sans chefs visibles et actifs, un combat de guérilla qui semble vouer à l’échec, tant les combattants se font peu nombreux. Est-ce la continuation de cette déroute que nous souhaitons pour les années à venir ? ou, au contraire, voulons-nous retourner la broche et mettre en échec petit à petit, un à un, dans tous les domaines, Satan et ses serviteurs ?


Cela semble impossible. Et justement, parce que cela nous semble impossible au niveau naturel, nous voulons entreprendre ce combat au niveau surnaturel avec le chapelet public et le confier à notre Mère du Ciel, car nous savons maintenant, nous en avons fait l’expérience concrète, qu’il n’y a pas un problème aussi grave soit-il, qui ne peut être résolu par la prière du chapelet (Sœur Lucie).


Alors chers amis, c’est ce que je vous propose aujourd’hui. Engageons ce combat. Soutenons par la prière publique du chapelet tous ceux qui s’engagent pour la défense de la vie, de la famille, de la culture chrétienne et de l’Église et pour la paix et la justice dans la société et entre les nations.


Résistons à la tentation de nous enfermer dans nos maisons ou nos églises. Nous avons sept jours dans la semaine et pouvons prier pendant six jours le chapelet à l’église ou à la maison !

Consacrons un jour par semaine pour nous déplacer, en particulier le mercredi soir, sur la place publique, le lieu de notre société malade et mourante, comme le prêtre ou le médecin se déplacent auprès des malades et des mourants pour leur apporter les secours de la médecine ou des sacrements. Déplaçons-nous sur le lieu de la société civile pour lui apporter le secours du chapelet.
Nous serons ainsi chaque semaine les témoins de Notre Seigneur et de Notre-Dame, nous serons ainsi des milliers de paratonnerres et de lumières qui partout sur la terre implorent le secours et la protection divine et dévient les attaques du démon.
Cœur douloureux et Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous.
Merci. »

La revue mensuelle de RAImage (depuis 1978)

Chrétiens Magazine est un mensuel marial d’actualité en France 🇫🇷 sur abonnement (10 numéros par an directement dans votre boite aux lettres)